RSS

SUR LES PERSECUTIONS A L’ENCONTRE DE L’HISTORIENNE ODESSITE ELENA RADZIKHOVKAIA

09 Juil

2

Voici un compte-rendu  de la presse ukrainienne… la traduction de deux articles de la presse « indépendante » ukrainienne, avec toutes ses limites, et le texte de la conférence de presse donnée par Eléna (envoyé par Youri Chakhine). Eléna n’a pas l’intention de se laisser faire. Tandis que chez nous sur LCI comme sur médiapart pour accompagner les mobilisations de l’OTAN contre la Russie on assiste au plus beau déferlement de propagande antirusse qui se puisse imaginer… ces héros de la démocratie se taisent quand il s’agit du cas aussi extraordinaire que celui des mères d’Odessa et de l’invraisemblable chasse aux sorcières dont est victime Elena… Honte sur la presse française (excepté l’humanité) qui accompagne de sa propagande et de son silence cette chasse aux sorcières. (note de Danielle Bleitrach)

(Texte de la conférence de presse)

Le 28 juin, Jour de la Constitution ukrainienne, s’est tenu un rassemblement pacifique à Odessa contre les violations de la Loi fondamentale du pays. Les autorités avaient été informées dans les règles de la tenue de ce rassemblement. Lors de ce rassemblement a éclaté un conflit entre le dirigeant du Secteur Droit Sergei Sternenko et le membre du Conseil des Mères du 2 mai Elena Radzikhovskaia. A la suite de quoi Sternenko s’est adressé au recteur de l’Université, accusant Elena Radzikhovskaia d’activités anti-ukrainiennes.

Sternenko a également accusé le professeur d’avoir proféré des injures en public et a exigé que la direction de l’université la licencie.

Le rectorat de l’université a déclaré officiellement qu’il condamnait ces agissements qui témoignaient d’un manque de respect de la Constitution ukrainienne, et qu’ils initiaient à l’encontre du professeur une enquête professionnelle.

Le Conseil des Mères du 2 mai déclare que Sergei Sternenko s’est permis dans sa lettre des affirmations et des attaques envers Elena Radzikhovskaia qui portaient atteinte à son honneur et sa dignité. Les enregistrements  vidéo prouvent de manière convaincante que dans les propos d’Elena Radzikhovskaia il n’y avait rien qui corresponde aux allégations de Sergei Sternenko.

A l’heure actuelle Elena Radzikhovskaia se prépare à déposer une plainte afin de défendre son honneur, sa dignité et sa réputation professionnelle à l’encontre de S. Sternenko.

On assiste aujourd’hui en Ukraine à une nouvelle vague de répression des dissidents. Cette fois-ci, c’est le recours à l’  « interdiction professionnelle », condamnée par la communauté internationale comme antidémocratique et anticonstitutionnelle. Il est paradoxal que l’on tente d’utiliser ce procédé sous couvert de défense de la Constitution ukrainienne.

Traduction MD pour H&S

Une des « Mères d’Odessa » victime de répressions

Deux articles de la presse ukrainienne « indépendante »

1) Pravy Sektor demande le licenciement d’un professeur d’histoire

http://timer-odessa.net/news/glavniy_odesskiy_pravosek_dobivaetsya_uvolneniya_materi_pogibshego_2_maya_kulikovtsa_848.html

Le Chef de l’organisation régionale de « Secteur Droit » à Odessa, Sergei Sternenko, a exigé de la direction de l’Université nationale d’Odessa que soit congédiée Elena Radzikhovskaia, professeur d’histoire.

Sternenko l’a annoncé sur sa page Facebook, ajoutant une photocopie de son appel au recteur Igor Koval.

« N’ayant pas pu rencontrer personnellement le recteur Koval, j’ai déposé la demande de notre organisation à son bureau. Nous attendons quelle sera sa réaction  »

Selon Sternenko, Elena Radzikhovskaia lui aurait parlé grossièrement lors du meeting des  « pro-russes » devant le Conseil régional d’Odessa le 28 juin.

« Je ne vais pas juger ses déclarations du point de vue juridique. C’est le travail du SBU, qui, j’espère, l’effectuera.Sur la base d’informations provenant de sources publiques, on a appris que notre héroïne est la mère du collaborateur pro-russe mort dans la Maison des syndicats le 2 mai 2014 AndréBrazhevski qui voulait voir les troupes russes ici. A ce sujet, elle est même intervenue au Parlement européen, parlant des néo-nazis d’Odessa, » – écrit Sternenko.

 

2) L’Université nationale d’Odessa va « vérifier » le professeur d’histoire qui est impliqué dans les rassemblements des « koulikovtsy » (photo, vidéo)

http://usionline.com/2016/07/02/odesskij-natsionalnyj-universitet-proverit-prepodavatelya-istorii-kotoraya-uchastvuet-v-mitingah-kulikovtsev-foto-video/

 

02/07/2016

A la Maison des syndicats à Odessa le 2 Juin s’est tenu le traditionnel meeting des « antimaydan ».

Au deuxième jour du mois, aux environs du Champ de Koulikovo se sont réunies quelques dizaines de personnes, pour la plupart des retraités, nous apprend le correspondant du Service d’information ukrainien.

Les manifestants n’ont pas été autorisés à s’approcher de la Maison des Syndicats: le Champ de Koulikovo était bouclé en raison du fait que la police a de nouveau reçu une alerte à la bombe. Cette information, comme pour les fois précédentes, n’a pas été confirmée.

Parmi les manifestants a été vu le professeur agrégé d’histoire Elena Radzikhovskaya, qui enseigne au Département d’histoire ancienne et médiévale à l’Université Metchnikov.

Des représentants du « Secteur Droit » d’Odessa ont réussi à prendre des photos et des vidéos Elena Radzikhovskaia pendant le meeting.

Selon la page Facebook de Sergei Sternenko, ce n’est pas le premier rassemblement prorusse auquel assiste ce professeur.

Elle peut être raisonnablement considérée comme complice de la formation d’un groupe terroriste en 2001-2002, connu sous le nom d’  » Affaire des Komsomols. » Cette femme est le porte-parole du Kremlin pour la propagande sur le 2 mai à l’étranger–a affirmé Sternenko.

En ce qui concerne l’implication répétée du professeur agrégé d’histoire à des rassemblements politiques, les patriotes d’Odessa ont déposé une demande officielle à l’Université où elle enseigne.

Dans une réponse officielle à l’appel, reçue par les militants le 2 juin, la direction de l’établissement d’enseignement a promis de mener une enquête officielle au sujet d’Elena Radzikhovskaia.

Il convient de noter qu’en dépit des affirmations des Patriotes concernant les opinions politiques d’Elena Radzikhovskaia, de nombreux étudiants ont une attitude positive envers elle en tant que professeur. Cela est démontré par les notes et commentaires laissés sur le portail ukrainien «Prouniver ».

Le 2 mai 2014 au cours de la tragédie à la Maison des syndicats est mort le fils d’Elena Radzikhovskaia.

Traduction MD pour H&S

Voir aussi l’article que nous avons traduit et publié en 2015:

https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/02/09/les-meres-dodessa-sont-venues-jusquen-france/

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 9, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :