RSS

On est mal, on est très mal patron…

09 Juil

Afficher l'image d'origine

Après quelques jours où, abrutie par la canicule marseillaise, j’ai dû trouver un rythme approprié: baignade d’une heure à l’aube (8h30-9h30) dans une eau très fraîche, transparente et pas encore polluée,  les foules qui vers 11 heures envahissent nos plages en criant « on est en finale » laissant quelque répit à la vieille dame qui se lève tôt pour jouir des plages de son enfance… A dix heures, je me sèche, puis je descends vers la ville encore vivable et donc j’écume les soldes puis j’achète de quoi me restaurer, je rentre, je prends une douche et là je tombe épuisée dans un sommeil réparateur, j’en émerge quelquefois pour un match vers 21 heures… Un rythme qui m’éloigne de ce blog et de toute actualité… même si j’ai malgré moi l’œil rivé sur Varsovie où une bande de fous furieux semble décidée à nous conduire vers la grande troisième guerre mondiale contre la Russie… Par parenthèse j’ai zappé entre le match Allemagne France et un documentaire invraisemblable de LCI qui nous invitait à aller conquérir l’Oural du sieur Poutine pour améliorer la situation et défendre la démocratie… Refrain connu mais bien inquiétant… Ces cons de politicards ne prennent-ils  jamais de vacances ? …
Ce que je vous dis de cet Euro (le tournoi de foot, pas le coup du brexit) est donc sujet à caution… J’ai été élevée dans une famille qui suivait l’OM partout, mieux mes compagnons de jeux les dimanches de pique-nique étaient Devaquez, entraîneur de l’OM, Salem et Rodriguez, des joueurs de l’époque… J’ai encore des photos où j’échange des balles avec eux dans une pinède… Je pourrais donc me vanter de cette imprégnation précoce, mais je dois reconnaître que je ne sais toujours pas quand il y a hors jeu et pourquoi… C’est dire si je suis mal placée pour donner mon opinion sur ce qui semble passionner les masses… Mais puisque je n’y comprends rien, je ferai comme les autres je vous dirai ce que je pense du duel France Portugal.

J’ai l’impression que la finale se joue entre deux équipes qui malgré l’enthousiasme général ont été sauvées par la chance plus que par leurs qualités sportives… Peut-être cela faisait-il partie du jeu de nous ennuyer à ce point là, bétonnant chaque match… Et ils n’étaient pas les seuls, ils semblaient tous s’être donné le mot pour tenter de rendre pire le jeu de l’adversaire à défaut d’améliorer le leur… Les portugais réussissent l’exploit d’être en finale après avoir été troisième de leur groupe initial… Quant à nous, français, la joie, l’amour dont bénéficie cette équipe me parait relever à la fois de l’intense soulagement à avoir survécu à la première mi-temps avec l’Allemagne qu’à enfin à avoir réussi à aligner onze joueurs qui n’étaient pas de purs caractériels…
Bref, il en est du foot comme de la politique… Je disais à Marianne qu’il me semblait dans ce domaine être le type qui dans la réclame de Lidle téléphone à son patron pour lui dire « on est mal… on est très mal! »… Et vu ce que sont les produits de Lidle, la mal bouffe par excellence, celui qui se plaint d’une telle concurrence doit être vraiment « très mal » … Franchement quand je vois l’offre politique et le cirque médiatique, je me dis qu’il est difficile de trouver un concurrent qui soit pire et pourtant je ne puis m’empêcher de me dire « on est mal, on est très mal » c’est dire…

C’est comme la final de l’euro … Et pourtant voyez vous je suis contente que les descriptions vides des allers retours des bleus depuis claire fontaine, le spectacle de leurs supporters illuminés par une joie intérieure me sauve d’un xème hommage à Michel Rocard … lui aussi, il faut être mal, bien mal pour le transformer en grand homme d’Etat avec discours de Hollande sur le grand aïeul du 49.3..? oui c’est vrai « on est mal, on est très mal »…

Danielle Bleitrach

Advertisements
 
3 Commentaires

Publié par le juillet 9, 2016 dans Uncategorized

 

3 réponses à “On est mal, on est très mal patron…

  1. Jeanne Labaigt

    juillet 9, 2016 at 6:40

    Tu as bien de la chance Danielle de pouvoir supporter toutes ces émissions sur le foot.
    Je n’ai pas eu une enfance baignée dans le foot mais dans le rugby et j’ai vite été très exclusive!
    Un souvenir prégnant c’est mon père, landais de Dax et son patron landais, de Mont de Marsan tous deux exilés à Paris qui regardaient ensemble sur la télé du restaurant une fin d’après midi un match du Challenge Yves Dumanoir dans les années 50.
    J’ai entr’aperçu à la fois la passion qui pouvait les saisir et ce qu’était la lutte de classe !
    Mais du coup je n’ai jamais regardé le foot, ni cherché à en comprendre les règles, à part qu’il ne fallait pas mettre les mains.
    Maintenant le rugby ne me plaît plus du tout non plus, j’y trouve trop une mentalité de « professionnels » qui change tant de ce rugby de nos villages.
    Profite de la mer à la fraiche, moi je ne peux aller que dans une piscine de rééducation à 35° !!!

     
  2. Jeanne Labaigt

    juillet 9, 2016 at 6:42

    Pour les « cons » qui ne prennent pas de vacances, la réunion de l’OTAN pour l’encerclement de la Russie a été un sommet, c’est le cas de le dire ….

     
  3. Robert Lechêne

    juillet 10, 2016 at 10:18

    Personnellement,j’ai regardé, sur la 8 je crois,,le documentaire sur le Louvre, qui était absolument passionnant, bien fait, et n’oubliait pas la Saint- Barthélémy. Fraternellement, Robert Lechêne

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :