RSS

L’Euro, dit Hollande, sera une « fête de l’idée européenne »

12 Juin

les supporters albanais… 

 

« L’Euro 2016 ne sera pas seulement une « fête du football mais aussi une fête de l’idée européenne », a estimé François Hollande aujourd’hui, à quelques heures du coup d’envoi de la compétition et entre deux plaisanteries sur la Roumanie ou le Royaume-Uni » note le Figaro de hier 11 juin 2016. Le Figaro  manifeste une joie maligne à l’idée que le président n’en rate pas une… Le journal de Dassault nous laisse toute latitude pour penser « c’est surtout la fête des gnons si ça continue comme à Marseille »

Nous en sommes au second jour de compétition et déjà il y a de quoi s’inquiéter sur « la fête européenne » de notre mal aimé président. Et il n’y a pas que les supporter avinés… Marseille : le bilan de 35 blessés dont 3 graves, un Anglais toujours entre la vie et la mort. Six personnes interpellées, il y a eu les rixes entre Anglais et Russes, mais les voyous locaux n’ont pas démérité, sans parler dune tactique policière sur laquelle nous reviendrons. Oui, mais le cas marseillais nous a masqué un autre événement qui est en train de déboucher sur un incident diplomatique.

Ainsi sur le site russe RT en espagnol (1) est publiée une nouvelle qui a été peu commentée en France : la Grèce exige des explications de l’UEFA concernant la provocation albanaise lors de l’Eurocoupe. Nous étions un peu occupés par l’atmosphère marseillaise dans le cadre du match Angleterre-Russie et nous n’avons pas accordé toute l’attention à ce nouvel incident diplomatique. La Grèce a exprimé sa vive protestation et exigé que l’ UEFA et la France, les organisateurs de l’ Euro, lui donnent des explications en ce qui concerne l’émergence d’une bannière provocatrice lors du match Albanie-Suisse, selon une déclaration du porte-parole du ministère grec des Affaires étrangères, Efstratios Efthymiou.

Les supporters albanais ont tendu une banderole qui accusait la Grèce du «génocide de 100.000 Albanais de souche dans Tsamouriá (C’est ainsi que les nationalistes albanais appellent la région de Cameria ) ». Il s’agit de la région historique de l’Épire dans la péninsule des Balkans, maintenant divisée entre la Grèce et l’Albanie. Les supporters albanais dénonçaient la politique d’expulsion des Albanais musulmans du nord-ouest de cette région de la Grèce, expulsion menée par le Gouvernement du pays hellénique en 1944. Cette mesure a été prise par Athènes en réponse aux massacres de la population grecque dans la ville de Paramythia, perpétrés par des Albanais musulmans qui avaient collaboré avec l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les gouvernements actuels de la Grèce et l’Albanie ont reconnu à de nombreuses reprises qu’il n’y avait pas de « question de Cameria » . La position officielle de Tirana cet égard est considérée par les groupes extrémistes dans le pays comme une trahison des intérêts nationaux et ils multiplient les incidents comme l’action ci-dessus lors d’événements internationaux.

Cette histoire dont je dois dire j’ignorais tout avait un faux air de déjà vu… Tout à coup j’ai compris en quoi elle intéressait les Russes. Il y avait certes le peuple Grec, frère en orthodoxie mais aussi en souvenir de luttes communes antifascistes durant la seconde guerre mondiale… Mais il y avait l’actualité de l’atrabilaire Erdogan, pilier de l’OTAN mais qui paraît en rajouter dans l’art de s’approprier la cause musulmane pour déstabiliser la région, de la Syrie, à l’éternelle ennemie grecque en passant par les Tatars de Crimée et les musulmans du Caucase et de l’Asie centrale… Notons qu’il se heurte de ce côté-là au non moins atrabilaire président de la Tchétchénie qui, on l’ignore ici, distribue gratuitement des repas de fin de jeûne du ramadan en Syrie.

Bref ces supporters ultra-nationalistes albanais décidés à mettre à feu les Balkans au nom de la réhabilitation d’Albanais ayant massacré dans le sillage des troupes nazies faisaient étrangement songer à une extrême-droite des Tatars de Crimée, financés par la fondation Soros et managés par Al Qaida, parrainés par Erdogan… Comme le monde est petit et comme on se retrouve…

Mais ce n’est pas fini, il y a toute chance vu le profil très particuliers des supporters de foot européens anglais mais aussi néerlandais, sans parler des Polonais et des Ukrainiens (je vous recommande le dynamo de kiev en train de brailler « Heil Hitler »), les Russes qui supportent nettement mieux la boisson que tous les autres réunis et peuvent donc rivaliser d’enthousiasme dans l’art de foutre le bordel. Tous ces gens sont la fine fleur de l’extrême-droite ultra-nationaliste, ce ne sont pas des « prolétaires », ils sont rares ceux qui peuvent se payer le voyage et les à-côtés dans l’Europe d’aujourd’hui, ce sont les couches moyennes, les petits patrons pris de rage, la clientèle idéale d’une Marion maréchal le Pen… Ceux qui appuient l’interdiction des communistes et détruisent les monuments de la période soviétique.

Comme les supporters albanais, vrais hommes liges de l’OTAN ils sont un certain type de politique qui déferle sur l’Europe… Ils feront leur fête à toutes les démocraties avec l’assentiment du capital si celui-ci n’arrive plus à tenir les travailleurs en lutte.

L’Euro débute à peine au milieu des poubelles que l’on a du mal à évacuer en dehors de l’intervention des travailleurs habituellement chargés de ce travail… Des trains qui arrivent ou n’arrivent pas… D’une police dont tous les commentateurs s’étonnent qu’elle reste passive ou tout à coup charge sans sommation (une mauvaise habitude prise à cause des manifs? ou un tic du ministère qui nous a sorti une « réprobation des incidents de Marseille » qui ne dépare pas le florilège de Hollande et d’autres ministres).

La grande manifestation du 14 va effectivement apporter le salut de la France, « le pays de la lutte des classes » disait Marx aux travailleurs européens et ceux du monde entier. Un message pacifique et digne qui dit « prolétaires de tous les pays unissez vous pour empêcher la dégradation de notre vie et pour de nouvelles conquêtes. »

Soyons honnêtes Hollande et son gouvernement ont beaucoup oeuvré pour que cette fête là ait lieu…

Danielle Bleitrach

(1)http://es.rt.com/4i1w Accueil Nouvelles

 

 
1 commentaire

Publié par le juin 12, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “L’Euro, dit Hollande, sera une « fête de l’idée européenne »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :