RSS

Les multiples facettes d’une rencontre géostratégique entre Russes et Israéliens

08 Juin

1

Pendant la conférence de presse des deux dirigeants, Poutine a protesté parce que l’interprète, un ministre israélien, n’a pas traduit une question que posait au premier ministre israélien un journaliste, en hébreu.

« Nous sommes intéressés aussi », a déclaré le président russe. « Il est dommage que nous ayons si peu de gens qui parlent l’hébreu, mais j’espère que lorsque un million et demi de personnes (la population russophone israélienne) seront de retour en Russie, nous en aurons plus  » a-t-il plaisanté.

Dans une visite marquée par une entente des plus cordiales où il a été rendu aux Israéliens un tank que leur avait pris l’armée syrienne et on le sait ont été jetées les bases d’une adhésion d’Israël à l’alliance eurasiatique, ce witz poutinien ne cherchait même pas à détendre l’atmosphère, peut-être simplement laisser entendre que même ceux qui triomphent perdent parfois un tank ou la guerre, qu’il fallait y songer…

Le tout assorti de la proposition de payer leur retraite aux Israéliens qui avaient travaillé en Union soviétique… Ce qui a soulevé quelques protestations dans le pays où sévit une crise assez dure…

Les commentateurs en Russie notent que les Israéliens, qui ont découvert à quel point les Américains étaient peu crédibles, souhaitent diversifier leurs alliances et en tous cas faire monter les enchères américaines à la veille de présidentielles incertaines. A ce titre c’est la troisième fois ans l’année que Netanyahu vient voir Poutine et qu’ils ressortent visiblement très satisfaits… Les dits commentateurs ajoutent pour leur part que les Russes ont gré aux Israéliens de leur livrer des technologies de pointe y compris militaires tandis que les Israéliens proposent aux Russes de venir les aider à exploiter leur gaz…

Mais dans ce monde d’intérêts multiples et parfois un peu cynique, pragmatiques en tous les cas, continuent à courir les traces de l’histoire, celle de la 2e guerre mondiale avec le sentiment que seuls les juifs et les soviétiques, les Russes en particulier en ont payé le prix réel… Court aussi l’histoire de l’Union soviétique avec les mouvements de libération nationale.

Il suffit de lire les déclarations de Lavrov prononcées dans le même temps:

Car comme je l’avais noté dans mon analyse, de son côté la diplomatie russe qui se déploie sur les traces de l’Union soviétique a joué son rôle du côté palestinien. Lavrov est intervenu comme en écho aux propositions de Poutine à Netanyahu  :

Il a constaté que les relations entre Palestiniens et Israéliens s’étaient encore dégradées. Il leur a donc proposé de servir d’intermédiaire entre factions palestiniennes pour qu’elles s’entendent entre elles et il leur a également proposé de coopérer avec l’union eurasiatique à laquelle Poutine venait de convier le premier ministre israélien.

S’agit-il de créer les conditions d’une fédération dans le cadre d’un  redécoupage régional?

Enfin il serait vain de ne pas voir que pour les Russes, pour les Chinois mais aussi pour d’autres peuples d’Asie centrale, l’instrumentalisation par les Etats-Unis et leurs alliés du Golfe d’un terrorisme dit islamiste a créé une situation dont ils cherchent à se prémunir. Tous les peuples de la région sont désormais soumis à ces tensions, mais israéliens et Palestiniens sont ceux dont on doit résoudre en priorité le conflit hérité d’une autre époque  pour entreprendre d’ assainir une situation qui menace leur stabilité. La position des Chinois est assez semblable. D’où le thème de la lutte contre le terrorisme et l’invitation à la négociation. Chaque protagoniste devra renoncer à ce qui pour les Russes constitue de fait les conditions de l’hégémonie américaine, la violence et le pourrissement des situations.

Les amateurs apprécieront si je leur dis que l’on se croit dans un roman de sholem aleikhem (la peste soit de l’Amérique ) avec cette petite musique de l’espérance que peut-être de cela il sortira quelque chose car rien ne saurait être pire qu’aujourd’hui se dit-on…Ce qui n’a rien d’écident parce que malheureusement dans l’état de crise et de tension le pire est toujours prévisible.

Danielle Bleitrach

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juin 8, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :