RSS

Paris en grève a accueilli une conférence internationale des partis communistes et de gauche

03 Juin

https://kprf.ru/international/capitalist/155789.html

A la veille du Congrès du Parti communiste français des délégations étrangères affluent à Paris. Il y en a environ cent cinquante. Le Parti communiste russe est représenté par le secrétaire du Comité central Mikhail Kostrikov. Avant l’ouverture du Congrès, les invités étrangers ont pris part à la Conférence internationale pour la paix et le progrès, organisée par les communistes français.

Service de presse du Comité central du Parti communiste
02/06/2016

Mikhail Kostrikov

Paris en ces jours ne se ressemble pas. La ville est inhabituellement calme, peu de monde dans la plupart des rues. Tout est calme dans l’attente d’événements. La France est frappée par une vague de protestations populaires contre les politiques du président Hollande, qui se prétend lui-même socialiste, mais a entrepris une politique économique libérale radicale. A son «actif», la tentative d’augmenter la semaine de travail, de durcir la législation, de simplifier les procédures de licenciement. Pour faire passer ces mesures en contrebande le président a contourné le Parlement, ce qui a particulièrement irrité les Français. « Hollande traître. » – peut-on lire sur la vitrine d’un concessionnaire automobile « Citroën »ruiné.

Soulignant l’atmosphère lourde dans la ville, de gris nuages de pluie. Une pluie qui tombe depuis plusieurs jours consécutifs, causant des inondations. Semblables aux gouttes de pluie, chaque soir des Français se rassemblent à la Place de la République. Le mauvais temps ne les dérange pas. Ici, il y a une protestation perpétuelle, et, pour l’instant, pacifique. Il y a un camp de tentes. Au-dessus est accroché un slogan  » Construire une grève générale. » Il est impossible d’identifier parmi les personnes une quelconque affiliation politique. La marée humaine, qui envahit progressivement la place, est constituée principalement de jeunes, que la politique du président prive de toute perspective dans la vie.

Une grève des travailleurs des chemins de fer a commencé. Ils ont été rejoints par les organisations syndicales du métro. Les contrôleurs du trafic aérien et le personnel de l’aéroport « Roissy-Charles de Gaulle », situé près de Paris se prépare aussi à faire la grève.

Dans ce contexte, le 1er juin au siège du Parti communiste français, des représentants des forces politiques de gauche de différents pays ont échangé des vues sur la situation dans le monde. Le célèbre bâtiment, construit par l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, un communiste, a été le théâtre d’une série de tables rondes.

L’événement a été ouvert par Lydia Samarbakhsh responsable au PCF pour les relations internationales. Elle a souligné que le bâtiment construit par Niemeyer et siège de cette réunion, a depuis longtemps été un symbole de la lutte pour la paix et la solidarité. Le représentant du PCF a particulièrement souligné la nécessité de lutter contre la militarisation de la politique mondiale. Lydia Samarbakhsh a évoqué aussi la situation intérieure en France. Les communistes critiquent le président Hollande pour sa politique intérieure, qui conduit le pays dans la crise. Tout aussi répréhensible est sa politique étrangère, avec l’appui inconditionnel à la politique américaine. « Nous devons lutter ensemble contre les attaques néolibérales! » – Lydia Samarbakhsh a conclu.

La Table ronde dédiée au 100e anniversaire de la boucherie de Verdun, a discuté des problèmes des relations internationales. Les participants ont exprimé leur soutien unanime au Parti communiste d’Ukraine, dont l’activité a été interdite par les autorités. Tobias Pflüger, vice-président du Parti de Gauche en Allemagne, qui présidait la réunion, a attiré en particulier l’attention sur la nouvelle confrontation Est-Ouest. Il a condamné les manœuvres provocantes de l’OTAN près des frontières de la Russie. Se référant à la politique de Hollande, il l’a comparée avec des mesures auparavant réalisées en Allemagne, par Gerhard Schroeder.

Au nom du Parti communiste russe s’est exprimé Michael Kostrikov. Il a noté que la destruction des garanties sociales dans de nombreux pays est un signe des temps. En l’absence de concurrence entre les systèmes capitaliste et socialiste le capital ne veut pas supporter les coûts de maintien des droits des travailleurs. L’impérialisme de plus en plus agressif a déclenché une série de guerres en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Et ce n’est pas la première fois que l’impérialisme mise sur les radicaux de droite dans l’histoire. On en voit depuis toujours le résultat terrible et sanglant–que ce soit les fusillades du stade de Santiago ou l’assassinat des gens brûlés vifs dans la Maison des syndicats à Odessa il y a deux ans.

Un large éventail de questions a été discuté à d’autres tables rondes. Le thème de la guerre au Moyen-Orienta été soulevé, la crise des réfugiés, la destruction de l’environnement, les problèmes des pays africains. Symbolique était le nom de l’une des tables rondes – « Un autre monde est encore possible. »

Le travail de la délégation du Parti communiste russe continue au congrès du PCF, qui a ouvert ses travaux aujourd’hui, le 2 juin et durera jusqu’à dimanche.

Trad MD pour H&S

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le juin 3, 2016 dans politique

 

Une réponse à “Paris en grève a accueilli une conférence internationale des partis communistes et de gauche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :