RSS

Révélations sur le traité secret controversé conclu entre la dette américaine et l’Arabie Saoudite en 1974

02 Juin

Toujours dans le cadre de ce dont nous n’entendons jamais parler en France, à savoir la révélation possible du rôle joué par le régime saoudien dans les attentats du 11 septembre. Tandis que l’opinion exige que lumière soit faite sur cette question, et que l’administration Obama freine des quatre fers, on découvre peu à peu la manière dont l’Arabie saoudite tient l’économie américaine et ses dirigeants. Notons que tout le monde sait à quel point Clinton est mouillée en tant qu’ancienne secrétaire d’Etat mais aussi à travers les dons à sa fondation personnelle dans ce trafic d’influence. (traduction pour histoire et societe et note de Danielle Bleitrach)

 Publié: 31 mai 2016 18:25 GMT | Dernière mise à jour: 31 mai 2016 18:28 GMT

il y a 41 ans, les USA  ont signé un pacte de vie et de mort dans leurs relations avec l’Arabie saoudite qui a marqué les quatre suivantes décennies de leur politique étrangère avec Riyad.

Kevin Lamarque Reuters
AddThis Partage Boutons

654194

 

L’agence  Bloomberg a publié les détails d’un accord controversé entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite qui avait été gardé secret depuis juillet 1974. Selon la même agence, Riyad détenait des titres de la dette américaine pour un montant de 117.000 millions de dollars et Washington, en ce qui le concerne, a promis de fournir le soutien militaire et logistique aux saoudiens et d’acheter leur pétrole.

« Cette année-là la crise pétrolière avait visé la cible. Un embargo des nations arabes de l’OPEP – une vengeance pour l’aide militaire américaine à Israël pendant la guerre de Yom Kippour- a quadruplé les prix du pétrole. L’inflation a grimpé, le marché boursier s’est effondré et l’économie américaine a chuté « , rappelle l’agence..

Selon Bloomberg, le but réel du voyage effectué par William Simon, nouvellement nommé secrétaire américain au Trésor, et son adjoint, Gerry Parsky, en Arabie saoudite en juillet 74, a été tenu  dans la plus stricte confidentialité par l’Administration Nixon « Neutraliser le pétrole comme  arme économique et trouver le moyen de convaincre un royaume hostile de financer le déficit des États-Unis de plus en plus avec ses richesses recouvrées en pétrodollars « .

10 mois après le début de la guerre du Kippour menée par la coalition des pays arabes dirigée par l’Egypte et la Syrie contre Israël, dans le monde arabe il y avait une grande animosité contre les Etats-Unis pour son soutien à Jérusalem. Selon les câbles diplomatiques, à ce moment-là la plus grande crainte du roi d’Arabie Faisal bin Abdulaziz Al Saud était que l’argent du pétrole termine  « directement ou indirectement » dans les mains de son plus grand ennemi sous la forme d’aide américaine supplémentaire.

Après la signature de l’accord, il y a eu de la part du roi saoudien une ultime demande, il  a exigé que les achats des bons du Trésor de son pays restent «strictement confidentiels».

Est-ce qu’il y a des obligations cachées de Riad dans les paradis offshore?

¿Farol o riesgo real?: Arabia Saudita amenaza con un colapso económico si se aprueba la ley del 11S

 

Une source anonyme du Trésor américain cité par l’agence a déclaré que le volume des investissements saoudiens dans la dette nationale américaine est environ deux fois plus élevé que ce que les statistiques officielles disent. Ainsi, le chiffre actuel ne représente que 20% de ses 587 millions de dollars de réserves de change, bien en deçà des deux tiers que les banques centrales détiennent généralement en dollars d’actifs.

Selon ce que plusieurs analystes suggèrent, l’Arabie Saoudite cache le montant réel de ses obligations américaines à l’aide d’opérations par le biais des centres financiers offshore.

« Alors que l’effondrement du pétrole a augmenté la préoccupation de voir l’Arabie saoudite liquider ses bons du Trésor pour récupérer des fonds, se pose un problème: celui du spectre du Royaume en utilisant sa position confortable dans le marché avec plus grand de la dette dans le monde comme arme politique comme il l’avait fait avec le pétrole dans les années 1970 », prévient Bloomberg.

En avril de cette année, l’Arabie saoudite a averti qu’elle allait commencer à vendre   jusqu’à à 750 millions de dollars en bons du Trésor et d’autres actifs si le Congrès américain approuve une loi qui rend Riad responsable devant les tribunaux américains des attentats terroristes du 11-S. Le projet de loi, qui a été approuvé au Sénat le 17 mai dernier, est actuellement à la Chambre des représentants.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le juin 2, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Révélations sur le traité secret controversé conclu entre la dette américaine et l’Arabie Saoudite en 1974

  1. Sana's secrets

    juillet 30, 2016 at 3:55

    Merci pour cet article très intéressant..J’aime beaucoup me documenter sur la géopolitique mondiale. D’autant que les choses ne sont pas binaires..l’axe du mal, l’axe du bien..La vérité est loin de l’opinion publique générale véhiculée par les mass media.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :