RSS

13% des Français pour la loi travail (IFOP/JDD)

29 Mai
 Afficher l'image d'origine
  • HOME ECONOMIE FLASH ECO
    • Par LeFigaro.fr avec Reuters
    • Mis à jour le 29/05/2016 à 10:58
    • Publié le 29/05/2016 à 08:13
 QUI EST LA MINORITE QUI BLOQUE L’ECONOMIE FRANCAISE, MET EN PERIL LA REPRISE ET L’EURO (le foot)?  c’est ce que nous dit ce sondage tombé aujourd’hui. (note de Danielle Bleitrach)

Une grande majorité de Français souhaitent modifier ou retirer le projet de loi Travail, au centre d’une épreuve de force entre le gouvernement et une partie du monde syndical menée par la CGT et Force ouvrière (FO), selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche.

Sur 982 personnes interrogées vendredi et samedi, seulement 13% disent souhaiter le maintien de ce texte en l’état, contre 40% qui souhaitent y apporter des modifications et 46% qui veulent son retrait. Les sympathisants du Parti socialiste, noyau dur de la majorité présidentielle, ne sont que 19% à souhaiter son maintien en l’Etat, contre 50% qui veulent des modifications et 28% le retrait du texte.

Les sympathisants de gauche dans leur ensemble disent à 51% souhaiter son retrait, comme 68% des sympathisants du Front national et 41% de ceux du Parti Les Républicains.
Les sondés sont 57% à estimer que le gouvernement conservera la loi mais en y apportant des modifications, contre 26% selon qui le texte sera conservé en l’état et 14% qui prédisent qu’il sera finalement retiré. Enfin, sur le fond, 43% des sondés souhaitent que le temps de travail soit déterminé par le code du Travail, contre 33% pour qui il devrait être fixé dans chaque entreprise par accord collectif et 22% au niveau de la branche professionnelle. Le projet de loi porté par la ministre du Travail, Myriam El Khomri, instaure la primauté des accords d’entreprise sur les conventions de branche ou interprofessionnelles.

Advertisements
 
3 Commentaires

Publié par le mai 29, 2016 dans Economie

 

3 réponses à “13% des Français pour la loi travail (IFOP/JDD)

  1. DEDOU15

    mai 29, 2016 at 5:28

    Nous sommes des convaincu(e)s, mais il nous reste à  » travailler  » pour convaincre les personnes qui sont pro-loi Travail, dite loi Myriame EL KHOMRI, ministre du  » travail « , que nous ne voulons pas de la couverture de mauvaise laine proposée par Sa Majesté Tout en Rondeur et sa Cour de ministres, sans oublier le MEDEF, syndicat patronal. Celui-ci défend les intérêts des Patrons, La CGT défend les nôtres, c’est-à-dire ceux des salarié(e)s en activité, en recherche d’emploi et retraitées – UL CGT QN / USR CGT Marseille Nord –

     
  2. simione alain

    mai 31, 2016 at 11:09

    La priorité des accords d’entreprise ou de branche sur le code du travail cela veut dire que la loi c’est à dire le code( c’est le cas de tous les codes) n’est plus le minimum citoyen. Autrement dit , et dans le seul domaine du Travail touchant 75 % de la population la loi c’est pour rire. Elle n’a plus vocation à s’appliquer! IGNOBLE de la part de soi-disant Républicains mais nécessaire pour les intérêts de la minorité de nantis patronaux dont le fils de son père le pitre fascisant du MEDEF , son président né une cuillère en or dans la bouche et une autre dans le cul que les médias achetés par le grand patronat nous présentent comme un être souffrant face à tant d’injustices. A quand la soupe populaire pour les patrons?
    Nécessaire pour mettre le peuple au pas dans le but de la préparation à la guerre et à ses dépenses incontrôlées pour les poches des patrons?

     
    • DEDOU15

      juin 1, 2016 at 2:33

      Evidemment, celles et ceux qui sont né(e)s dans une famille de  » nantis  » n’ont pas la même vue que NOUS, parents et enfants d’un milieu modeste. Certes, nous ne choisissons pas la famille et le lieu de notre naissance, ce qui est vrai pour NOUS et pour les  » nantis « . Toutefois, ces derniers doivent avoir une forme de respect envers le  » petit peuple « , puisqu’il est une base essentielle pour la bourgeoisie. Un patron d’une entreprise, grande moyenne ou petite, n’est rien sans ses ouvrières – ouvriers, sans ses employé(e)s et autres salarié(e)s ! Monsieur Pierre GATTAZ, représentant du MEDEF, syndicat patronal, ne peut utiliser envers NOUS un langage de soudard !

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :