RSS

La Tribune: les dividendes ont bondi de 50%

27 Mai
Dans le monde, le montant total des dividendes mondiaux a atteint 218,4 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l'année, soit une hausse de 4,7 milliards sur un an, grâce à l'Amérique du Nord, l'Europe et le Japon.
Dans le monde, le montant total des dividendes mondiaux a atteint 218,4 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l’année, soit une hausse de 4,7 milliards sur un an, grâce à l’Amérique du Nord, l’Europe et le Japon. (Crédits : Flickr/Jayphen. CC License by.)
Près de 4,5 milliards de dollars de dividendes ont été reversés aux actionnaires de sociétés françaises entre janvier et mars 2016, selon une étude. Cette forte hausse sur les trois premiers mois de l’année s’explique par les 1,5 milliard de dollars de dividendes versés par le groupe Vivendi, présidé par Vincent Bolloré.

Quand il s’agit de récompenser les actionnaires, l’heure n’est pas à la restriction. En France, toutes les sociétés ont maintenu ou augmenté leurs dividendes en euros au premier trimestre 2016, selon une étude du gérant d’actifs Henderson Global Investors publiée lundi. Porté par le dividende exceptionnel du groupe de médias Vivendi (1,5 milliard de dollars), l’Hexagone a ainsi connu une hausse des dividendes de 51,3%. Plus modérée, la hausse des dividendes sous-jacents s’établit tout de même en hausse de 5,3% par rapport à la même période l’an passé.

En Europe, hors Royaume-Uni, les dividendes ont progressé de 10,8%, grâce, outre Vivendi, aux sociétés pharmaceutiques suisses Novartis et Roche. « Les dividendes de l’Allemagne, de la France, de l’Espagne et de la Suède ont tous atteint entre 4 et 5 milliards de dollars », note l’étude. Alex Crooke, spécialise du sujet chez Henderson Global Investors, cité dans le communiqué souligne :

« Le premier trimestre est une période relativement calme pour l’Europe, mais les résultats de la région sont de bon augure pour la période cruciale qu’est le deuxième trimestre, lorsque les sociétés européennes paient la majeure partie de leurs dividendes annuels. »

De son côté, le Royaume-Uni a souffert, avec une baisse de 5% des dividendes et devrait connaître une année morose, les groupes miniers britanniques ayant réduit leurs paiements.

     | Opinion Dividendes et rachats d’actions n’enrichissent pas les actionnaires !

1.180 milliards de dollars de dividendes en 2016?

Dans le monde, le montant total des dividendes mondiaux a atteint 218,4 milliards de dollars (+2,2%) sur les trois premiers mois de l’année, soit une hausse de 4,7 milliards de dollars sur un an, grâce à l’Amérique du Nord, l’Europe et le Japon. En outre, les variations de change ont moins influencé que par le passé les résultats, alors que les dividendes sont convertis en devise américaine pour le besoin de l’étude. La hausse du dollar en 2015 avait en effet eu tendance à pénaliser la croissance des dividendes dans le monde. L’an passé, 1.150 milliards de dollars de dividendes avaient été reversés, en baisse de 2,2% à cause des effets de change.

Pour l’année 2016, Henderson estime que les dividendes devraient augmenter de 3,9% dans le monde pour atteindre 1.180 milliard de dollars, bénéficiant de la légère baisse de la devise américaine.

>> Lire Les épargnants menacés par la recherche désespérée de rendements

(L. P. avec AFP)

 

Advertisements
 
1 commentaire

Publié par le mai 27, 2016 dans Economie, Uncategorized

 

Une réponse à “La Tribune: les dividendes ont bondi de 50%

  1. Pierre M. Boriliens

    mai 27, 2016 at 10:04

    Bonjour,

    Je crois qu’il faut être très prudent avec ces articles issus de la presse « officielle », économique ou non. Comme ils sont tous écrits à l’intérieur du cadre de réflexion capitaliste, ils risquent fort d’entretenir des illusions simplistes et particulièrement dangereuses.

    « … nombre d’économistes officiels ont été amenés à constater, dans le plus grand désarroi, qu’aucun des remèdes supposés mettre fin à la crise ne fonctionne, bien qu’ils soient tous appliqués avec une ampleur exceptionnelle et une brutalité sans frein. Mais leur sagacité s’arrête, pour les moins aveugles, à ce constat dépité que cela signifie que leurs prescriptions ne s’attaquaient nullement aux racines de cette crise. C’est que, abominant Marx pour le contenu et les conséquences révolutionnaires de son œuvre, ils ignorent du même coup, par intérêt et idéologie de classe, ce qu’est le capital, ce que sont ses contradictions, comment elles évoluent en antagonismes, et donc ignorent le vrai remède à cette crise : d’où leur désarroi. »

    A mon avis, il vaut mieux lire des textes comme celui-ci, qui donne de la situation actuelle une vision totalement différente et probablement beaucoup plus exacte : http://www.demystification.fr/blog/de-la-situation-actuelle/

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :