RSS

Besançon : Les manifestants ont allumé le feu pour accueillir Myriam El Khomri

27 Mai

cliquez sur l’image pour agrandir

Myriam El Khomri s’est rendu vers 17h dans le quartier de Palente à Besançon pour inaugurer les locaux de l’école de réinsertion de Thierry Marx « cuisine mode d’emploi ». Un comité d’accueil d’une centaine de manifestants contre la loi travail l’attendait ce vendredi 27 mai 2016 et pour marquer leur mécontentement elle a allumé un feu. Actuellement la circulation est bloquée autour de la zone sinistrée

Le comité d’accueil a mis le feu pour la venue de Myriam El Khomri dans le quartier de Palente à Besançon. Alors que la ministre du travail inaugurait l’école de Thierry Marx, les manifestants armés de banderoles et de slogans clamaient le retrait de la loi Travail, pour appuyer leurs propos, ils ont allumé un feu. Une lettre ouverte a été publiée ce vendredi 27 mai 2016 par le comité de lutte de Besançon présent sur les lieux. Il qualifie cette visite de « très mal choisie« . Selon lui cette loi Travail ou comme il indique « celle qui porte votre nom »  va « précariser de nombreux travailleurs et perpétuer la casse d’acquis sociaux gagnés de haute lutte par nos prédécesseurs ».

Le comité de lutte dénonce une élue « déconnectée des réalités quotidiennes que connaissent les français » et insiste dans leur lettre sur le passé (LIP) des locaux de cette nouvelle école « le sol que vous foulez ici est marqué par la trace d’un passé qui fait la fierté des bisontins et dont l’écho a retenti dans toute l’Europe ».  Pour les manifestants « cette visite est une provocation que vous faites en pleine conscience, comme en témoigne l’important dispositif policier qui ne fait qu’aggraver l’affront que vous nous faites ».

A noter que tous les accès pour joindre le quartier de Palente sont bloquées soyez patient sur la route.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le mai 27, 2016 dans actualités, société

 

2 réponses à “Besançon : Les manifestants ont allumé le feu pour accueillir Myriam El Khomri

  1. Lucien

    mai 28, 2016 at 3:55

    Danielle, bonjour,

    un petit mot du Brésil, où ça ne rigole vraiment pas.

    Mais, comme en France, la résistance monte. Les occupations se multiplient, y compris du Ministère de la Culture, dans tous les États (et dans tous ses états).

    Pour nous remonter à tous les bretelles, en ces temps difficiles, une belle samba de lutte

    Très cordialement,

    Lucien.

     
    • histoireetsociete

      mai 28, 2016 at 5:18

      nOus suivons aussi ce qui se passe au Brésil, le coup d’Etat de fait, et nous savons que ce n’est pas la première fois qu’on installe une dictature dans ce pays… amicalement, envoyez nous des nouvelles…

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :