RSS

Comment être réellement utiles dans la mesure de nos moyens ?

26 Mai
Photo de Sined Reitnomud.l
Philippe Martinez, le numéro un de la CGT.
La une du Figaro aujourd’hui sous le titre: l’homme qui veut mettre la France à genoux…

 Trop c’est trop, entre les journalistes que l’on envoie systématiquement récolter les palpitantes réflexions des gens devant les postes à essence, cette une du Figaro et les romontades du premier ministre qui joue les voyous de quartier, les petits coqs des soirs de beuverie qui veulent jouer aux hommes, alors même que 70% des Français juge raisonnable de retirer cette foutue loi et 60% attribue les problèmes à Hollande et Valls,il ne leur reste plus qu’à jouer le mécontentement et prendre en otage un maximum de gens qui en ont marre de ce numéro d’autoritarisme sur le dos ‘une population excédée; Dans le fond c’est la logique du blocus instauré par les Américains à Cuba, créer une situation qui fera que la population excédée chasse ceux qui osent lui résister. Et dans le même temps, on isole les meneurs, on en fait des terroristes, des dictateurs et on diabolise l’homme au couteau entre les dents responsables de tous nos maux.

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi je me dis que la première chose à faire c’est d’être très trés nombreux aujourd’hui au défile.Nous sommes la ou les masses, celle où chaque individu prend toute son importance parce que sans lui le collectif est amoindri. Nous sommes irrésistibles si nous poussons tous dans le même sens… .

Sans vouloir vous raconter ma vie, je voudrais vous dire à quel point cette double sciatique est un handicap, même avec une béquille et en m’arrêtant et en m’appuyant contre un mur de l’autre main tout en soulevant la jambe la plus douloureuse (ce qui me donne l’allure d’un flamand rose en nettement moins gracile) il m’est difficile de renouveler l’exploit de descendre à pied (faute de métro) jusqu’au point de ralliement et e là suivre toute la manif, je ne m’en suis jamais relevée (du point de vue des lombaires)… J’en étais à me dire que la solution était de prendre un taxi qui me conduirait soir au point de départ, soit à celui d’arrivée… Et puis la deuxième préoccupation a surgi, pourquoi dépenser de l’argent inutilement alors qu’il faut tout donner pour soutenir la grève.

Oui mais il doit y avoir beaucoup de gens isolés qui ne savent pas où et à qui verser l’argent. J’espère que quand Pierre Laurent appelle à renforcer la mobilisation, le PCF et ses militants ont mis en place des choses très concrètes, aller dans les marchés, dans le porte à porte expliquer la loi khomery et surtout envisager d’étendre la solidarité. Pour le moment je n’ai pas d’échos en ce sens, j’espère qu’ils vont très vite y penser. Moi je n’ai pas de problème, je m’engage à ce que soit remis en main propre à Olivier Matheu, un des secrétaires de la fédération CGT qui se trouvait sur le barrage de Fos attaqué par les gardes mobile, un assaut inadmissible et qui a tout déclenché.

Alors voilà ce que je vous propose: voici mon E-mail: Bleitrach.danielle@wanadoo.fr , vous m’écrivez pour obtenir mon adresse et vous envoyez un chèque à la dite adresse si vous n’avez pas déjà vos propres circuits de solidarité. Si vous pouvez collecter auprès de vos familles amis, ce sera encore mieux. Nous nous donnons jusqu’à jeudi prochain pour accomplir cette action…

Il y a certainement d’autres circuits, d’autres syndicats, il n’est pas question de se substituer à eux mais de voir ce que nous pouvons faire partout et d’y contribuer dans la mesure de nos moyens.

Je ne sais pas si j’aurais la force de marcher mais je peux avoir celle de contribuer à la solidarité et nous pouvons tous faire quelque chose pour dire à quel point leur propagande, leur mépris de ce que nous sommes et pensons, ça suffit.

Danielle Bleitrach
 
CE QUE JE VAIS EXPLIQUER AUTOUR DE MOI EN PRIORITE
Pourquoi Valls hier a-t-il insisté sur le non retrait de l’article 2 ?

Tout est dit dans ce texte concernant la nocivité de l’article 2. Premièrement on sait bien dans l’état de pression du marché de l’emploi et face à la dégradation générale des conditions de travail du salarié vers quoi nous mène cette disposition. Dans une entreprise où il n’existe plus les limites du code du travail on peut arriver jusqu’à des niveaux d’exploitation inconnus. On peut concevoir non seulement des 60 heures mais également une organisation invivable du temps de travail. Jusqu’où pourra-t-on arriver dans l’arbitraire? Se retrouver dans les conditions de ces travailleurs de l’agro-alimentaires aux Etats-Unis qui sont contraints de porter des couches parce que la pause pipi est interdite.

Pourquoi  est-ce que l’on nous présente cette disposition comme relevant d’un conflit entre la CFDT qui en accord avec l’Europe et le patronat insiste pour son application et la CGT qui la refuse avec FO et Sud et d’autres syndicats? On nous présente cela comme le refus de la CGT e se voir supplantée par le syndicat plus « moderne » que serait la CFDT, non il s’agit tout simplement de la capacité dont témoigne la CFDT de se plier aux diktats patronaux et de devenir un syndicat jaune… Les travailleurs disent en riant : « le jour où on mettra des chaînes aux salariés, la CFDT négociera leur poids », on peut l’imaginer aussi négociant le remboursement d’une couche culotte sur deux. On me dira que mes exemples sont caricaturaux, bien sûr mais ils montrent une tendance à l’oeuvre et d’autant plus inquiétante que  la plupart des démantèlement prévus du code du travail et des régressions exigées sous couvert de défense de l’emploi relèvent de dispositions européennes qui sont imposées à d’autres peuples, en Italie c’est déjà fait, en Belgique ça commence et la CFDT manifeste non seulement son accord pour devenir le syndicat jaune dont rêve le patronat, mais pour accompagner chaque régression lancée au  niveau européen.

Donc Valls et Berger (le dirigeant de la CFDT) nous présentent comme une nécessaire réforme ce qui est une complicité avec les diktats patronaux imposés comme d’autres mesures d’austérité et d’exploitation par la commission européenne.

La crise d’autoritarisme de Valls n’est pas simplement caractérielle, s’il tient bon c’est parce qu’il est totalement au service du capital en particulier par le biais de l’Europe. On peut se moquer de son menton mussolinien et de ses crises d’hystérie, elles ne sont pas seulement risible, elles reflètent de ce qui est exigé du capital de ses valets. Il est évident qu’une bonne partie du PS est complètement désorientée devant la crudité d’une telle position de classe capitaliste de la part de l’un de ses membres, mais ils n’en sont pas au point d’avoir le courage de prendre les mesures qui s’imposent, le retrait de cette loi et en particulier de cet article 2.

Donc il faut que nous soyons plus forts, que nous élargissions de plus en plus la base du refus,pour aider ceux qui ont choisi de mener le combat et les rares qui à l’Assemblée Nationale, les députés communistes en particulier tiennent bon.

J’aimeAfficher plus de réactions

Commenter

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le mai 26, 2016 dans Uncategorized

 

4 réponses à “Comment être réellement utiles dans la mesure de nos moyens ?

  1. Laboudigue

    mai 26, 2016 at 10:01

    Danielle, personnellement j’ai donné sur ce site : https://www.lepotcommun.fr/pot/x9a9rzjr
    Je n’ai pas vérifié sa source (est-ce possible ?). Tu es sûrement mieux placée que moi pour avoir des renseignements sur les initiateurs et éventuellement relayer pour que ça fasse tache d’huile. Déjà 72.000 euros récoltés ! Bien à toi.

     
    • histoireetsociete

      mai 26, 2016 at 10:32

      j’ai vu, il a l’air très bien, simplement je n’ai pas les mêmes chiffres, il y a quelques secone c’était 40.000 euros… de toute manière il n’y a pas de concurrence l’important c’est que tout le monde prennent conscience de la nécessité de la solidarité, ce que je voudrais c’est que les militants se bougent et récoltent, pas seulement des envois individuels à des caisses… Parce qu’il y a aussi un aspect politique, quand tu récoltes de l’argent tu es obligé d’expliquer… Et je trouve que les bonnes habitudes se perdent… C’est le sens de mon message…

       
  2. HF

    mai 26, 2016 at 1:49

    il ne restera bientôt plus à Berger, pour tenter de sauver la Loi de précarisation de l’emploi qu’une conférence de presse commune avec Valls et Gattaz, avant de partir pour Siegmaringen.

     
  3. Le-veilleur

    mai 27, 2016 at 8:14

    J’ai pour ma part apporté ma vision personnelle de la situation, qui je l’espère vous plaira. A lire ici : http://www.le-veilleur.com/article/france-de-la-pitoyable-communication-anti-greve-de-l-etat-aux-dangers-de-l-echec

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :