RSS

Jamala: Le prix du retour

17 Mai

Украинская певица Джамала

Le 18 mai elle chantera «1944» en Crimée, à Bakhtchisaraï. Ou pas?

par SergeyIlchenko

http://svpressa.ru/society/article/148631/?mra=1

 

Un wagon à bestiaux pourra servir de scène improvisée pour la gagnante de «Eurovision-2016». C’est dans ce genre de wagons que voyageaient les Allemands, Tatars, et Grecs déportés de Crimée. Jamala a été invitée à prendre la parole à l’ouverture du Mémorial pour les victimes de la déportation près de la gare ferroviaire située à 14 km de Bahchisarai, « Siren [les Lilas] ».

En fait, il n’y a jamais eu de lilas. Le nom tatar de cette gare était Süren. C’est de là qu’au printemps 44 partaient pour l’Ouzbékistan les convois de la Crimée du sud-ouest. Quand il n’y a plus eu de Tatars, la gare a pris le nom russe de Siren.

Les wagons à bestiaux modèle 1875 sont marqués des initiales « NTV » – wagon à bestiaux normal. Ils ont roulé sur les chemins de fer de l’URSS jusqu’à la fin des années cinquante. En Crimée, impossible d’en trouver un, il a fallu faire une reconstitution complète. Cette copie à l’identique du wagon fait désormais partie du Mémorial tragique de Süren-Siren.

Jamala pourrait se tenir devant les portes ouvertes du wagon, à l’image des siens déportés il y a sept décennies. Ou grimper sur le toit pour que ses compatriotes entendent et voient mieux cette chanson »sans contenu politique, écrite il y a longtemps « .

Le Memorial de Bakhtchisaraï est le premier à voir le jour en Russie. Les autorités ukrainiennes se limitaient à des plaques commémoratives. La star n’est pas interdite de séjour en Crimée. Alors pourquoi ne pas chanter la chanson lauréate en Europe devant son peuple? Surtout que cette chanson est interprétée en anglais et tatare. Les Russes ne seront pas offensés.

Dans une récente interview au Gardian, la chanteuse de 32 ans se plaint,  « je ne peux pas rentrer à la maison depuis deux ans. » Je ne vois mon grand-père bien-aimé, qui est déjà âgé de 90 ans, que sur Skype, il est malade, mais, malheureusement, je ne peux pas aller lui rendre visite. »

Il est vrai que le vieux grand-père Aiyar fait pitié. Selon la version officielle, c’est lui qui avec la grand-mère Nazyl Khan a raconté à la jeune Susana Dzhamaladinova les horreurs de la déportation de Staline. Les grands-parents sont rentrés de la vallée de Fergana, se sont installés dans le village de vacances Malorechenskoe près d’Aloushta – et ont dit à leur petite-fille quelle a été la tragédie de leur peuple. Le cœur tendre de la petite-fille a été marqué par ce souvenir, et il y a un an et demie elle en a fait une chanson: « Je n’ai pas pu y passer ma jeunesse, parce que vous m’avez pris mon monde … »

En fait, son monde se porte bien. Les parents de Susana sont propriétaires d’un hôtel à Malorechenskoye. Ils exploitent aussi un grand jardin, et font un commerce rentable de figues, kakis, et grenades. Née dans une famille de Tatars de Crimée et de mère arménienne, Jamal n’a pas caché qu’elle avait écrit la chanson « 1944 » spécialement pour « Eurovision ». Et elle explique à la presse ukrainienne son refus de venir en Crimée par sa réticence à « soutenir l’occupation. »

– Je crains que quand je rentrerai à la maison, ou à Moscou, les gens disent : «Jamala est à nous. »

Le Guardian souligne que « les forces d’occupation » de la péninsule feraient pression sur les Tatars de Crimée. « Et que dois-je faire dans cette situation? Que je chante des chansons gaies et ne pense pas à ce sujet? Bien sûr, je ne peux pas », – dit la chanteuse au journal britannique.

Mais il y a seulement un an, après le retour de la Crimée à la Russie, notre Jamala épanouie donnait un spectacle aux fonctionnaires et hommes d’affaires russes à Sotchi. Les images de la Fête du Nouvel An ont été publiées le 01.01.2015 sur le site Red Fox Rosa Khutor.

Bien sûr, le spectacle à Sotchi l’an dernier, c’est« rien de personnel, que du business ». En vraie professionnelle, Dzhamaladinova sait s’amuser où il faut, et produire une chanson tragique au bon moment. Une simple question : lorsque sa mère arménienne lui demandera de chanter une chanson sur le génocide arménien, le résultat sera aussi impressionnant?

 

L’Ukrainienne d’origine tatare de Crimée, qui a remporté le concours « Eurovision », peut venir faire des concerts en Crimée, et il n’a pour cela aucun obstacle, a déclaré le chef du comité du parlement de Crimée au tourisme Alexey Tchernyak.

– Personne ne sera contre. Le principal est que Jamal ne manifeste pas d’hostilité dans ses concerts. Qu’elle respecte le caractère multinational des simples gens dans la Crimée russe.

Le député Tchernyak a souligné – si on laisse de côté les jeux politiciens autour de la chanson, il est reconnaissant à ce qu’a fait Jamala pour la promotion de la culture et de l’histoire des Tatars de Crimée vivant en Russie.

– Je connais Jamala depuis des années, elle a une voix magnifique, mais nous comprenons qu’il s’agit d’une victoire politique. Malgré cela, Jamala a attiré l’attention sur notre péninsule. Il faut la remercier. Nous sommes ouverts aux Européens, bienvenue en Crimée.

Voici un extrait de la décision du Présidium du Conseil d’Etat de la République de Crimée à la veille du 18 mai  – Jour de commémoration des victimes de la déportation:

« La douleur des victimes de la réinstallation forcée des peuples de la Crimée est notre commune douleur. La condamnation de ces mesures injustes devrait être un point de repère dans l’histoire. Mais personne n’a le droit d’utiliser cette tragédie pour inciter à la haine et à la subversion. Aujourd’hui, nous avons toutes les raisons d’être optimistes quant à l’avenir. La paix et l’harmonie dans notre pays, la prospérité de la Crimée est le meilleur moyen d’honorer la mémoire de ceux qui ont connu le poids et la douleur de l’exil.  »

Dans la période de 1941-1944, du territoire de la péninsule de Crimée, sur une base nationale ont été expulsés de Crimée plus de 200 000 Tatars, Allemands, Grecs, Bulgares, Arméniens. Aujourd’hui enfin la justice historique a été restaurée. Les peuples ont été lavés des accusations infamantes, ils sont entièrement réhabilités. Le vice-président du Parlement de Crimée RemziIlyasov est lui-même un fan de longue date de l’«Eurovision» et a regardé la compétition jusqu’à deux heures du matin.

– Quand j’appris que Jamala avait gagné, j’étais ravi. C’est mérité. C’est une compatriote tatare de Crimée qui a remporté le trophée, et qui, en plus, pour la première fois dans l’histoire de la compétition a chanté dans la langue de notre peuple.

Comme il le précise, il a longtemps suivi les travaux de la chanteuse, et à plusieurs reprises communiqué personnellement avec elle. « Et quand vous considérez que Jamala est de Crimée, et que la Crimée est en Russie, c’est une victoire pour l’ensemble de notre pays! » –a plaisanté le politicien tatar de Crimée.

Son collègue, le vice-premier ministre de Crimée Ruslan Balbek est convaincu que le gagnant d’Eurovision-2016 pourrait obtenir le soutien réel de l’ensemble de la Crimée. « Elle est la fierté de notre musique nationale avec un excellent style de performance. Nous regrettons que Jamala soit devenue un otage des jeux politiques, déchaînés par l’Occident contre la Russie « , – a dit le vice-premier ministre à RIA-Novosti.

(…)

Dans le même temps on apprend que le ministre ukrainien de la Culture Eugène Nyshchuk a fait disparaître de sa page Facebook un post dans lequel il affirmait que le gagnant de l’ «Eurovision-2016» recevrait le titre de « Artiste national de l’Ukraine. » Le Ministre a dû  enlever ce post après de nombreux commentaires en colère du public maïdanaute. Selon les ukrainiens nazis, un Tatar ne peut pas être « Artiste national de l’Ukraine ».

 
3 Commentaires

Publié par le mai 17, 2016 dans Uncategorized

 

3 réponses à “Jamala: Le prix du retour

  1. sabine leroy

    mai 17, 2016 at 1:08

    SA VOUS AMMUSE L’ESSEZ MOI EN PAIX VOS PROVOCATIONS ME DEGOUTE !!!!!!

     
    • histoireetsociete

      mai 17, 2016 at 1:35

      c’est une plaisanterie? L’orthographe d’abord, il n’est pas possible de faire des fautes pareilles sauf si on les invente volontairement, pour quoi? Pour faire peuple? Pour faire sincère? Ensuite pousser un tel braiment de douleur après un article très mesuré, très informatif et pas du tout partisan (pour ou contre les Tatars de Crimée… Mais qui expose clairement une fois de plus comment les occidentaux ont décidé de faire de la « politique » jusque là où ne l’attend pas . Pour que les gens qui ne s’y intéressent pas a priori la subissent avec son lot de désinformation, sa diabolisation, sa méconnaissance des faits et des réalités… Et surtout sous ses aspects les plus immondes, sans perspective de progrès, d’amitié entre les peuples, non vous êtes là pour juger et punir à partir de campagnes de haines que vous ne mettez pas en doute… inventant des antagonismes là où ils n’ont pas lieu d’être… A force de se proclamer les hérauts du bien et des droits de l’homme, il faut moraliser l’adversaire sous les aspects du « mal » absolu, inventer le démon tout cela pour prétendre être les représentant du bien, de la croisade…Et de surcroît dans votre délire, il faudrait vous laisser en paix? Vous vous transformez vous même en victime de dieu sait quoi, mais que diable pourquoi venir dans ce blog alors que personne ne vous y force… Rester sur BMTV et votre presse habituelle, votre drogue de désinformation si le spectacle de la réalité complexe vous est insupportable, pourquoi vous égarez vous ici? Pourquoi une telle « torture »?

       
  2. pedrito

    mai 17, 2016 at 6:17

    çà pue la provoc…..Qu’est-ce que cette créature vient faire sur ce blog, sinon éructer des c…..ies innommables?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :