RSS

Unir les communistes : un texte qui fait son chemin !

09 Mai

c571e-huma_4_1_1956

La prise de position officielle de la liste « unir les communistes ». Ce qui me permet de souligner que le texte que j’ai écrit sur ces résultats est comme je l’avais dit une réaction personnelle dont je ne renie aucun mot mais qui est mien. (danielle Bleitrach)

Dimanche 8 mai 2016, par  Marie-Christine Burricand, popularité : 19%

Les résultats du vote des communistes pour choisir le texte qui sera la base commune de discussion sont maintenant connus.
30.127 votants (56,92% des inscrits) ont participé au vote. 944 bulletins blancs et nuls (3,13% des votants). 29.183 exprimés.

- Le texte proposé par le Conseil national obtient 14.942 voix (51,20%)

- Le texte alternatif 1 obtient 6.910 voix (23,68%)

- Le texte alternatif 2 obtient 1.575 voix (5,40 %)

- Le texte alternatif 3 obtient 3.755 voix (12,87 %)

- Le texte alternatif 4 obtient 2.001 voix (6,86 %)

Le résultat indique un nouvel affaiblissement de l’organisation communiste, avec une perte de 11.317 cotisants et 4.535 votants depuis le 36ème congrès. Le délitement du lien entre le parti et ses adhérents est donc confirmé. C’est la première question sur laquelle notre congrès devra travailler.

Dans ce contexte, notre texte obtient 3.755 voix soit 12, 87 % des suffrages exprimés. Nous progressons de 61 voix et de près de 2 %. Les tentatives de divisions n’y ont rien changé, nous demeurons avec « Unir les communistes » la première force d’opposition à l’effacement du PCF, force d’action et de proposition pour faire vivre et renforcer le Parti communiste. Le texte 3 arrive en tête dans le Pas-De-Calais, le Nord et les Ardennes, confirme son ancrage dans les départements où nous sommes traditionnellement présents, élargit son audience dans de nouveaux départements. C’est un bon résultat obtenu par l’engagement courageux de nombreux camarades.
Le texte proposé par le Conseil National n’a pas convaincu les communistes. Il ne recueille que 14.942 voix (51,20 %) soit une perte de 9.655 voix par rapport à 2012. C’est un résultat historiquement bas pour un texte proposé par la direction, qui traduit une grande perte de confiance. Même en cumulant les voix des deux textes de la direction (« Ambition communiste » plus le texte du Conseil National), le résultat est en dessous de 2012 avec 2.745 voix perdues.

Avec les conférences de section et départementales, une nouvelle étape du Congrès s’ouvre. Nous attendons du Conseil National qu’il tire les enseignements de ce vote, c’est pourquoi nous demandons qu’il se réunisse sans plus tarder.

Nous le disons fermement : il faut apprendre à écouter tous les communistes pour construire l’avenir du PCF avec eux.

La primaire et le soutien obligé à un candidat issu du PS sont de fait caduque. Pour autant, la ligne de fuite en avant dans le Front de Gauche aboutissant à soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon n’a pas fait recette. Le vote sur les textes envoie un message fort, celui de la nécessité de réexaminer complètement la question de l’élection présidentielle dans toutes ses composantes : stratégie, candidats, programme.

La faiblesse du résultat du texte proposé par le Conseil National, la dispersion des suffrages et la multiplicité des textes, la persistance depuis maintenant près de 20 ans de la contestation de la ligne d’abandon initiée au congrès de Martigues et jamais remise en cause depuis… tout cela oblige au débat stratégique que nous avons demandé au travers du texte 3.

Un débat fraternel et sans tabou doit s’ouvrir. Il est incontournable pour éviter au PCF de s’enfermer dans une impasse mortifère, ouvrir une alternative à notre peuple face au capitalisme, reconstruire l’unité des communistes.

La direction nationale aura-t-elle l’intelligence et le courage de créer les conditions d’un tel débat. Ce n’est visiblement pas gagné ! J’ai participé, ainsi que Caroline Andréani à la réunion de la commission transparence qui a eu lieu jeudi soir et vendredi matin. Côté représentant de la direction, la méthode Coué restait de mise et visiblement il n’y avait pas volonté de prise en compte du vote. Cela nous a d’ailleurs conduit à ne pas voter le communiqué de la commission transparence, qui fait comme si rien ne s’était passé ; Pierre Laurent va-t-il chercher à passer en force malgré l’échec de son texte tant sur les présidentielles que sur les questions stratégiques ?

Ce serait prendre le risque une nouvelle fois de diviser profondément le PCF. Nous serons vigilants pour que le débat nécessaire s’ouvre et que le vote des communistes soit entendu.

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le mai 9, 2016 dans Uncategorized

 

4 réponses à “Unir les communistes : un texte qui fait son chemin !

  1. Jacques Cros

    mai 9, 2016 at 6:25

    Résultat sans surprise et sans espoir. Il n’y a pas de perspective d’issue révolutionnaire à la crise avec l’adoption du texte de la direction nationale.
    Point positif c’est que je suis en congés, la suite de ce congrès ne m’intéresse plus.

     
    • histoireetsociete

      mai 9, 2016 at 6:35

      j’éprouve les mêmes sentiments que toi mon camarade, heureusement il y a des gens qui restent au combat comme Marie Christine et d’autrs, qu’ils en soient remerciés parce qu’il faut le coeur bie accroché pour survivre à une telle trahison des médiocres…

       
  2. Alain CHANCOGNE

    mai 10, 2016 at 6:07

     » il y a des gens qui restent au combat comme Marie Christine et d’autrs, qu’ils en soient remerciés parce qu’il faut le coeur bien accroché pour survivre à une telle trahison des médiocres… »

    C’est un point de vue respectable

    C’est effectivement un CHOIX très personnel .;
    .
    -le »coeur bien accroché » pour donner crédibilité à l’existence d’une organisation qui n’a plus RIEN de communiste?

    OU.

    un « haut le coeur » de ceux qui, 15 ans aprèsmoi et tant d’autres, vont se dire que c’estdevenu insupportable de savoir que son militantisme, sa COTISATION…serevent à faire »vivre » (pour reprendre un terme cher à certains camarades)..une poignée de dirigeants OBJECTIVEMENT ANTICOMMUNISTES..?

    (Si du moins on donne au terme »communisme » un sens un peu plus  » large ».;qu’une référence à un groupe politique qui d’année en année n’est plus un OUTIL pour l’émancipation unanime..et donc qui , dans la GUERRE des classes, a tourné le dos à CELLE qu’il était censé DEFENDRE…)

    Je suis de ceux qui ne savent pas danser au bal des POMPIERS quand ce sont les pyromanes qui sont sur l’estrade..

    Mais après tout, j’ai un bon copain qui trouve qu’une entrecote à la bordelaise, cela implique que l’on accompagne la viande d’un Coca light..!

    🙂

    On se respecte mais on bouffe plus ensemble quand la vainde est au menu…..

    Dit avec un sentiment fraternel et communiste

     
  3. Alain CHANCOGNE

    mai 10, 2016 at 6:22

    pardon
    il faut bien sur lire » un OUTIL pour l’émancipation HUMAINE »..et non unanime.
    Lapsus lié au souvenir d’un temps ou on cachait aux adhérents les guerres de chefs sous un déguisement d’unanimisme?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :