RSS

Et cerise sur le gâteau… La victoire sur le nazisme et l’amitié entre les peuples d’Eurasie…

09 Mai

000_Mvd6580355_0

Cet après-midi Poutine a pris la tête d’une manifestation de 500 000 moscovites portant la photo de leurs parents dans la grande guerre patriotique. Comme l’an dernier, il tenait la photo de son père, un héros du siège de Léningrad…

Notons pour la petite histoire que son grand-père était le cuisinier de Staline (ce qui est tout de même une référence en matière de pureté des moeurs communistes…  Et récemment il a déclaré qu’il avait conservé sa carte de membre du parti communiste, tout en émettant quelques réserves sur Lénine… . On ne comprend pas toute cette attitude si l’on ne considère pas que le peuple russe est sur la même longueur d’onde et que Poutine le sait.

Dans un communiqué publié par le Kremlin, Vladimir Poutine a exhorté à procéder à un examen de l’histoire commune et que les erreurs du passé ne soient pas répétées.

Vladimir Poutine a félicité dimanche les dirigeants de l’Azerbaïdjan, l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Moldavie, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, de la l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, ainsi que les citoyens de l’Ukraine et de la Géorgie.

Dans un document adressé aux dirigeants des anciennes républiques soviétiques, il  a également appelé à éviter « la révision de l’histoire commune et que les événements tragiques du passé ne soient pas répétés. »

«Notre devoir commun est de préserver soigneusement la mémoire sacrée des morts de la Grande Guerre patriotique et de prodiguer tous nos soins aux anciens combattants , » a-t-il dit.

Le président a également souligné que le Jour de la Victoire, qui est célébré le 9 mai est une fête sacrée qui symbolise l’héroïsme et l’unité des peuples qui ont défendu leur patrie dans les batailles sanglantes et a sauvé le monde du fascisme.

Poutine a également envoyé des remerciements à tous les civils des nations impliquées dans la guerre, qui ont tout donné pour fournir les fronts.

« L’amitié et la fraternité démontrée dans la lutte commune continueront à être la base pour le développement des relations intergouvernementales» et l’intégration dans les pays d’Eurasie, a-t-il dit.

 

On voit que la mémoire ne se borne pas à la guerre mais tente de reconstituer cette amitié entre les peuples qu’a été l’Union soviétique et qui sera selon lui à la base de l’Eurasie… D’ailleurs demain nous vous présenterons un texte de notre camarade Ziouganov sur cette célébration, texte traduit pour vous pour Marianne…

Ce que l’on peut dire c’est que ce n’est pas de la tactique électorale à la Macron qui attend des voix ou Hollande qui profite du micro le 8 mai pour pratiquer la méthode Coué, non c’est de la stratégie, aller vers l’unité de deux continents pour bouter l’américain et l’OTAN hors, lutter contre tous les fascismes et savoir que l’on ne peut accomplir cela sans mobiliser la mémoire des peuples, leur capacité d’intervention corps et âme dans l’Histoire, ce qui s’appelle la guerre révolutionnaire, le contraire des guerres impérialistes, une conscience commune…

Si on considère que le pape au grand dam des dirigeants ukrainiens s’est placé à la boutonnière un ruban de Saint Georges offert par l’ambassadeur russe, après tout ce que je vous ai livré aujourd’hui, vous remarquerez  qu’il ne reste plus que les dirigeants du PCF pour avoir des doutes sur ce que représentait l’Union soviétique pour les peuples…

Bonsoir…

Danielle Bleitrach

 

 
2 Commentaires

Publié par le mai 9, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Et cerise sur le gâteau… La victoire sur le nazisme et l’amitié entre les peuples d’Eurasie…

  1. COTTY jean-Louis

    mai 9, 2016 at 5:37

    Voici qui à le mérite de l’information mais comment Mr POUTINE fils d’un héros de Leningrad et dont le grand-père de Joseph Staline a pu répudier à ce point les idées communistes étant lui même au KGB membre du parti communiste de l’URSS….
    « Vous avez dit bizarre, comme c’est bizarre »

     
  2. histoireetsociete

    mai 9, 2016 at 5:53

    il a justement expliqué qu’il n’y était pour rien… Il a dit: « moi je n’étais qu’un second couteau en résidence à Berlin quand les membres du parti communiste à la tête du pays ont détruit l »URSS, je devais obéir…

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :