RSS

Comment « le plus grand chasseur de nazis » agit-il dans l’Amérique du sud? Vaut mieux tard que jamais…

08 Mai

  La mission de ce citoyen allemand se présente sur le mode d’un scénario de film: trouver en vie des criminels de guerre nazis, et nonagénaires. Il est clair comme il le dit que cette traque aurait dû avoir lieu dans les années soixante et soixante et dix, mais à cette époque là les conditions n’étaient pas réunies ni en Allemagne, ni en Amérique du sud pour qu’elle ait lieu. Il a fallu, on le sait des circonstances exceptionnelles pour l’arrestation de Barbie, d’Eichman, mais d’autres non seulement ont échappé mais sont devenus les alliés de la répression des gouvernements proches des Etats-Unis. On retrouve fréquemment les traces de cette collaboration, y compris récemment dans les panamas papers dont l’un des responsables est un proche du parti de droite au pouvoir et l’autre le fils d’n ancien nazi devenu informateur et agent de la CIA dans ce pays. Toute la racaille nazie mais aussi les tortionnaires français semblent s »être réunis pour tenir les mouvements de résistance en Amérique latine. Paradoxalement on retrouve aussi la postérité d’anciens nazis dans le péronisme argentin avec un antisémitisme virulent. Même situation au Chili où le régime de Pinochet a trouvé dans le soutien d’anciens nazis les collaborateurs de sa politique et celle de la CIA. Mais on trouve aussi quelques influences nazies chez certains « gauchistes ».Mais pour l’essentiel il y a eu indéniablement en Amérique latine comme en Europe la reconversion des anciens nazis dans la répression du communisme en Amérique latine et dans la guerre froide.Non qeulement le nazisme n’a pas été éradiqué mais il est devenu un allié privilégié dans la guerre contre le communisme. le rôle du vatican est également connu. (note de danielle Bleitrach)

 

Adolf Hitler saluda a jóvenes miembros de la unidad de élite de las SS nazi en 1937 e,n Berlín, ante la mirada de Heinrich Himmler, el jefe de la Gestapo (la policía secreta del estado nazi).

Adolf Hitler accueille les jeunes membres de l’unité d’élite de la SS nazie en 1937 à Berlin, sous les yeux  de Heinrich Himmler, le chef de la Gestapo (la police secrète de l’état nazi).

.

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le mai 8, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :