RSS

Ce jour que je ne verrai probablement jamais mais dont j’ai connu la promesse…

08 Mai

Toute ma vie j’ai attendu ce jour-là, et j’ai vu Aragon, le poète qui avait fait le même rêve que moi pleurer à la veille de sa mort devant l’ignominie de certains articles, Il était épuisé par la haine et il murmurait « mon dieu comme c’est long! », lui François la colère à qui l »on a jamais pardonné sa résistance, son courage tandis que les mêmes avaient  toutes les indulgences pour l’auteur de « Bagatelle pour un massacre »…(1)

Toute ma vie j’ai fait le même cauchemar, on vient m’arrêter et je dois attendre l’inexorable, je voudrais bien m’enfuir mais c’est impossible, je sais tout ce qui m’attend et je n’ai aucun moyen d’y échapper… Cette passion pour l’Histoire qui a été et est encore la mienne est aussi celle d’une délivrance, le mot Stalingrad a été pour moi comme l’aube d’une renaissance… Je n’ai cessé de payer cette dette et encore aujourd’hui elle est le mobile profond de tous mes engagements… Le négationnisme, tous les négationnismes sont pour moi l’équivalent de ce qui menaçait une enfant qui n’avait rien demandé, mon expérience j’ai refusé d »en faire l »histoire d’une communauté haïe, je l’ai porté à la hauteur de l’humanité grâce aux communistes qui mont enseigné à ne pas être seulement juive ou alors l’être comme témoin de tous les humiliés, toutes les victimes de l »injustice y compris et d »abord celle des miens… A été résolu dans le communisme la vieille contradiction entre le « n »oublie jamais que tu as été esclave en Egypte » et le « n’oublie jamais ce que tu as subi »., ce qui dans ton expérience est partage ou au contraire enfermement dans la haine. ..

Jean Tannenbaum partageait avec moi l’éternelle reconnaissance de l’enfant sauvé de la nuit et des brouillards par le sacrifice des communistes et des soviétiques… Quelles que soient les déceptions, les injustices, les mesquineries que les miens m »ont infligés il a toujours subsisté cette joie encore présente de la Libération, cette foule ui m’engloutit et le serment « plus jamais ça »…

(1) encore aujourd’hui j’ai eu la stipéfaction de lire un article de Positif, sous la plume de Michel Ciment qui en fait justifie le maccarthysme, ce qu »a subi Dalton Trumbo pour la seule raison quiil était communistes et que malgré quelques excès, les américains avaient bien raison de nous préserver du communisme, cest avec le même raisonnement qu »’aujourd’hui on justifie notre soutien aux nazis en Ukraine, la préparation de guerres auxquelles l’humanité risque de ne pas survivre… Il ne s’agit même plus du communisme, mais de son fantôme qui tel un membre amputé fait mal à ceux qui ont choisi le camp de l’exploitation , de la guerre, du négationnisme. Mais avez-vous si peur que vous traquiez encore chez les Russes de Poutine, le fantôme de cette armée rouge qu »il vous faut encore et toujours nier… inventer d’odieux parallèles avec le nazisme ?

Les temps sont difficiles, pour celui qui a un peu de mémoire, la nausée vous saisit: l’exemple vient de haut, quand je pense que ce paltoquet de Hollande qui nous a fourgué en Syrie et en Ukraine derrière les fascistes, comme son prédécesseur en Libye, ce même minable qui a déshonoré le panthéon en interdisant la présence de la résistance communiste, qui a accepté l’interdiction de la présence russe à Auschwitz, ce foutriquet qui veut représenter la France va célébrer le 8 mai, pour nous imposer dieu sait quelle vision partisane et mesquine de l’histoire. J’ai juré de ne plus jamais voter socialiste à cause de sa politique en faveur du patronat mais il y a pire, il y a sa petitesse devant des événements qui concernent l’histoire de l’humanité. .

Non je ne verrai pas ce jour, mais j’en ai connu la promesse…

Danielle Bleitrach

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le mai 8, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Ce jour que je ne verrai probablement jamais mais dont j’ai connu la promesse…

  1. Maryvonne Le Gland Leray

    mai 8, 2016 at 5:58

    Un très très beau texte … un jour nous sortirons d’Egypte … et pas seulement le peuple hébreux … un jour nous serons la promesse faite à Abraham … un jour il y aura des lendemains qui chantent et des drapeaux rouges à nos fenêtres … nous ne serons plus là … mais nous en aurons porté l’espoir … Merci Danielle

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :