RSS

Y a-t-il un moyen de sortir du Labyrinthe par Nikita Mikhalkov

30 Mar

Dans son programme Besogon TV, le réalisateur Nikita Mikhalkov a dénoncé la construction scandaleuse du Centre Eltsine à Ekaterinbourg. Il a condamné les libéraux qui tentent de réécrire l’histoire, et a démontré quelles conséquences désastreuses ont apporté les réformes des années 90. Cette prise de position est d’autant plus importante que non seulement Nikita Mikhalkov, mais sa famille, de grands intellectuels, ont épousé sans état d’âme tous les aléas du pouvoir en URSS, puis en Russie. Le cas du père Mikhalkov écrivant successivement pour Staline, puis pour Khrouchtchev et enfin pour Poutine les paroles de l’hymne soviétique puis russe, illustre bien cette attitude. Mikhalkov est donc considéré comme une girouette mais sa prise de position témoigne aussi dans quel sens souffle le vent aujourd’hui. (note de Danielle Bleitrach et Marianne Dunlop)

Afficher l'image d'origine

(à partir des matériaux de besogon.tv)

29/03/2016

https://kprf.ru/history/soviet/153291.html

Traduit du russe par Marianne Dunlop pour histoire et société

Extrait de la vidéo de Besogon TV, Nikita Mikhalkov: « Comme point de départ de notre discussion, nous avons décidé de prendre un événement marquant qui a suscité un grand nombre de réactions, et dans la presse et à la télévision, et dans la presse internationale. Il s’agit de l’ouverture du Centre Eltsine – le Musée du Premier Président de la Russie à Ekaterinbourg. Un grand bâtiment avec une superficie totale de 85 000 mètres carrés. A titre de comparaison, le total de la zone du Palais d’Hiver est de 60 000 mètres carrés, et la place du Manège (Salle centrale d’Expositions à Moscou), seulement 6 500 mètres carrés. Autrement dit, sur les surfaces du CentreEltsine on pourrait accueillir plus d’une douzaine de nos salles d’expositions grandes comme le Manège. Selon les informations disponibles dans la presse,le centre a coûté un peu plus de sept milliards de roubles. Le Centre Eltsine a été aménagé par une agence célèbre, la plus grande agence au monde pour la muséographie, Ralph Appelbaum Associates.

Je dois dire que le musée lui-même, le bâtiment lui-même, son agencement – c’est le summum, à ce jour, des innovations technologiques avec l’utilisation d’un grand nombre de différents types de méthodes de transmission d’informations, depuis l’utilisation des tablettes jusqu’à l’animation, la communication interactive et ainsi de suite. Je comprends tout à fait, et je pense qu’il est juste que toute personne qui est devenue le leader du pays, qui a été amenée à la crête de la vague historique, est digne que sa mémoire soit entretenue, quoi qu’il ait fait. Dans tous les cas, c’est une partie de l’histoire du pays, de l’histoire de la nation. Et donc il est tout à fait naturel qu’il y ait un musée qui raconte l’époque, l’histoire et la personnalité.

Mais c’est une chose d’être plongés dans la vie de l’homme, ses effets personnels, la mémoire historique, sa biographie, les événements qui ont été associés à son existence sur la terre, l’image d’un homme qui reste en quelque sorte dans la mémoire des gens, et autre chose, quand cela prend une telle ampleur. Lorsque c’est devenu non seulement un hommage à l’homme, mais dans un certain sens, une interprétation très spécifique, concrète des événements. Non seulement les événements de l’époque où vivait cet homme, mais tous les événements qui se sont produits dans l’histoire de ce vaste pays, un pays immense avec une histoire séculaire. Très révélatrice en ce sens est une sorte d’animation, qui, en quelques minutes, nous brosse un tableau complet de l’histoire de notre pays … ».

Ensuite Nikita Mikhalkov commente la vidéo dans laquelle l’histoire de la Russie est présentée sous un jour noir, comme une longue suite d’esclavage, d’oppression et d’arriération, qui a pris fin avec l’arrivée de Boris Eltsine. Il  dénonce la distorsion des faits et le mensonge dans une tentative d’influencer l’esprit des citoyens.

Le réalisateur a rappelé quelles tâches s’étaient fixé au début des années 90 les libéraux parvenus au pouvoir. Il a cité comme exemple les mots d’Anatoly Tchoubaïs. Il a dit qu’au nom de la lutte contre le communisme, les réformateurs étaient prêts à remettre les entreprises entre les mains du privé pour pas cher, ou gratuitement, et même avec un bonus, en le justifiant de cette façon: «Chaque usine vendue–c’est un clou dans le cercueil du communisme. »

Nikita Mikhalkov a mis l’accent sur le fait que la réalisation de ces objectifs s’est soldée par un désastre national. Il a rappelé que sous le coup de la privatisation sont immédiatement tombées les entreprises clé du complexe militaro-industriel comme l’usine d’avions de Smolensk, l’usine de moteurs de Rybinsk et CB Motors, l’usine d’hélicoptères de Moscou, « Gidromash » à Nizhny Novgorod, l’usine de construction mécanique « Znamia [Etendart] » de Moscou, Taganrog production Aviation Enterprise, l’usine « Elektropribor » de Voronej, l’usine de machines-outils « Molot » à Viatka. 261 sociétés de défense dans le cadre de la privatisation ont été transférées aux mains de ceux qui n’étaient en rien intéressés à renforcer la défense du pays. Une seule des centaines de firmes prédatrices américaines, la société Nick & C Corporation, a acheté des participations dans dix-neuf usines militaires!

Le réalisateur a démontré sur la base d’exemples concrets comment ont été vendus pour une bouchée de pain les entreprises clés de l’industrie nationale. Ainsi, l’usine métallurgique de Samara a été vendue pour 2,2 millions $, l’usine automobile Likhachev – pour 4 millions de dollars, PJSC « Uralmash » avec trente-quatre mille travailleurs – pour 3,72 millions de dollars, Chelyabinsk Metallurgical (35 mille travailleurs) – pour 3,73 millions de dollars, l’usine de Mécanique de Kovrov – pour 2,7 millions $, l’usine de Tracteurs de Tchelyabinsk (54 mille travailleurs.) – pour 2,2 millions $. Sur la vente des plus grandes entreprises russes d’une valeur de plus de 1 billion $, seulement 7,2 milliards de dollars sont arrivés dans la poche de l’Etat.

Nikita Mikhalkov a noté que des sociétés étrangères possédaient des participations de blocage dans les principales entreprises de construction de moteurs, tels que KB « Aircraft Engine Plant » et  » Perm Motors « . Des sociétés étrangères ont des actions chez des géants de la fabrication d’avions tels que IAPO (Irkoutsk),  » ASTC. Tupolev « , Saratov Signal », ZAO « Euromil » EDO MAPO « MiG » OKB « Soukhoï », Yakovlev, le complexe de l’aviation Ilyuchine. La société allemande Siemens a acquis plus de 20% de l’usine de turbines de Kalouga, qui produit des équipements pour les sous-marins nucléaires.

Le réalisateur a cité la conclusion de la Chambre des comptes, qui stipule: «La privatisation a contribué à l’établissement d’un contrôle par des personnes étrangères d’importantes entreprises de l’industrie de la défense d’une grande importance stratégique et économique. »

Puis il a introduit un certain nombre d’autres faits indiquant que les réformes des années 90 ont eu des conséquences désastreuses pour l’économie de notre pays et ont causé de graves dommages à sa défense. En particulier, il a présenté des exemples de vente de navires de guerre de la marine russe à un prix comparable au coût d’une voiture étrangère de luxe ou d’un appartement dans le centre de Moscou.

Nikita Mikhalkov a également critiqué l’accord de Biélovej, notant qu’à l’époque les intérêts personnels des hommes politiques ont prévalu sur les intérêts d’Etat. Il a mis en doute le caractère indépendant de la politique menée par Boris Eltsine, compte tenu de son désir inexplicable de plaire aux dirigeants américains.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 30, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :