RSS

Une Nouvelle constitution syrienne pour Août: la Russie et les Etats-Unis poussent vers des solutions politiques lors des pourparlers de Moscou

25 Mar

 S’agit-il de la reconnaissance d’un Etat plus fédéral avec en particulier l’autonomie des Kurdes et une représentation de minorités? Les nécessités des Etats-Unis qui les forcent à évoluer seront-elles les mêmes sous la très belliciste Hillary Clinton? (note de Danielle Bleitrach)

https://www.rt.com/news/337124-syria-talks-constitution-transition/

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov (R) et le secrétaire d'Etat américain John Kerry se serrent la main après une conférence de nouvelles au Kremlin à Moscou, Russie, le 24 Mars, 2016. © Andrew Harnik
Sergey Lavrov pour la Russie et Johen Kerry pour les États-Unis  ont convenu de faire pression pour une transition politique en Syrie avec un nouveau projet de constitution prêt en août. Les pourparlers qui se sont déroulés au Kremlin ont révélé un ton plus apaisé, plus coopératif sur la Syrie, ainsi que sur l’Ukraine.

Les discussions ont duré plus de quatre heures et impliquaient le président russe Vladimir Poutine, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le secrétaire d’Etat américain John Kerry, et l’ambassadeur américain en Russie John F. Tefft.

« Nous avons convenu d’un calendrier précis pour l’établissement d’un cadre en vue d’une transition politique [en Syrie] et aussi un projet de constitution, pour lequel nous nous sommes mis d’accord ensemble pour le mois d’ août, » a dit Kerry aux journalistes lors d’une conférence  conjointe avec Lavrov après la réunion.

Lavrov a également déclaré que les deux parties avaient convenu d’utiliser leur influence pour pousser le gouvernement syrien à engager des « pourparlers directs » avec l’opposition en vue d’accélérer les discussions sur une transition politique qui pourrait aider à mettre fin la guerre civile en Syrie.

« Comme tâche immédiate, nous avons convenu de faire pression pour que débutent au plus tôt des pourparlers directs entre les délégations gouvernementales et l’ensemble du spectre de l’opposition » qui aideront à créer « une structure de gouvernance de transition» pour la Syrie, a déclaré M. Lavrov.

Le ministre  russe a souligné qu’il y a encore un certain nombre de questions sur lesquelles  Moscou et Washington ne sont pas d’accord, mais a soutenu que cela ne les empêche pas de coopérer « sur un pied d’égalité » sur les problèmes sur lesquels ils ont trouvé un terrain d’entente.

« Les USA ont beaucoup de partenaires qui ne sont pas d’accord avec eux … Cela ne signifie pas que les différences sur une question en particulier devraient les empêcher de parler du tout, » a déclaré M. Lavrov.

Au début des négociations, Kerry a dit à Lavrov que la trêve partielle en Syrie permettait de réduire le niveau de violence dans le pays. « Il est juste de dire qu’ il y a trois semaines, il y avait  très, très peu de gens qui croyaient qu’une cessation des hostilités était possible en Syrie, «  a déclaré Kerry. » Le résultat de ce travail a produit un certain progrès. Il y a eu une réduction fragile, néanmoins bénéfique de  la violence « .

Le ton des relations russo-américaines semblait plus apaisé qu’il ne l’avait été pendant un certain temps sur de nombreuses questions, y compris la Syrie et le conflit dans l’est de l’Ukraine, les deux parties ont montré une volonté apparente d’améliorer les relations bilatérales.

Kerry a déclaré que la collaboration productive de onze mois du cosmonaute russe Mikhail Kornienko et de l’astronaute américain Scott Kelly sur la Station spatiale internationale (ISS) devrait servir d’exemple pour la coopération entre les deux puissances mondiales.

«Quand ils me disaient comment ils avaient passé leur temps dans l’espace, ils ont souligné que leur étroite coopération démontrait non seulement ce que les deux astronautes pouvaient faire, mais ce que deux pays pourraient réaliser ensemble également , » a déclaré Kerry lors de la conférence de presse.

A titre d’exemple, M. Lavrov a noté que les experts russes et américains pourraient tenir des consultations conjointes pour discuter des moyens les plus efficaces pour lutter contre la cybercriminalité.

Quand il a été question de  l’Ukraine, les deux parties ont convenu que les accords de Minsk doivent être pleinement mis en œuvre.

«Nous avons en effet promis de veiller à ce que dans le Donbass,  les républiques autoproclamées de Donetsk et Lugansk [DPR et LPR], soit mis en œuvre ce que eux et leurs représentants ont signé en vertu de Minsk, » a déclaré M. Lavrov, tout en demandant à son homologue américain de garantir qu’une pression similaire soit mise sur Kiev.

Kerry a réitéré que, une fois que l’accord serait « pleinement mis en œuvre » les Etats-Unis seront prêts à faire reculer les sanctions contre la Russie.

Pendant ce temps, Lavrov a confirmé que Moscou surveille de près la santé de la ressortissante ukrainienne Nadezhda Savchenko. « Nous avons confirmé que l’état de santé de Savchenko, sur laquelle beaucoup essaient de spéculer, n’est pas préoccupant», a déclaré M. Lavrov. « Elle est sous la surveillance constante de médecins russes ».

Savchenko, un officier ukrainien Air Force détenu en Russie en 2014, a été reconnu coupable du meurtre de deux journalistes russes près de Lugansk en Ukraine orientale, et d’avoir traversé illégalement la frontière russe. La décision a été prise lundi par un tribunal dans la ville du sud de la Russie, Donetsk .

Kerry a appelé à ce que Savchenko soit renvoyée en  Ukraine, a-t-il déclaré aux journalistes alors que Poutine a indiqué que, à un moment  » , nous serons en mesure de résoudre la question de Savchenko. »

A la suite des entretiens à Moscou, Aleksey Pouchkov, le président de la commission parlementaire pour les relations internationales, a noté que la Russie et les États-Unis commencent à développer une relation plus étroite basée sur les nécessités pressantes de l’Amérique, qui obligent les États-Unis à oublier son objectif précédent à savoir d’isoler la Russie.

 » A propos de la visite de Kerry: il n’y a rien de plus puissant dans la politique que la nécessité. Sous son influence, oubliant isoler la Russie, les USA ont commencé à évoluer, «   a tweeté Pouchkov.

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le mars 25, 2016 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Une Nouvelle constitution syrienne pour Août: la Russie et les Etats-Unis poussent vers des solutions politiques lors des pourparlers de Moscou

  1. jehaislescookiesj

    mars 25, 2016 at 9:12

    « une transition » ah ! leur vocabulaire novlangique ! Une transition entre quoi et quoi ? une transition vers un régime islamique ? vers une dictature ?
    Et si on demandait l’avis des Syriens, non ?

     
  2. histoireetsociete

    mars 25, 2016 at 10:18

    je suis aussi d’accord, mais cela me paraît correspondre à ce qu’a toujours affirmé Poutine sur la nécessité d’une solution diplomatique et la concertation tout azimut avec tous les acteurs régionaux. Je pense également qu’il faut lire entre les lignes. Ce texte célèbre le triomphe de la diplomatie russe et l’obligation des Etats-Unis de reconnaître leur quasi défaite . Sans parler es Français qui sont vraiment les grands perdants dans l’histoire….

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :