RSS

La réflexion du jour: Ambroize Croizat, il doit avoir sa place au Panthéon

22 Mar

je sais que je n’ai pas de chance avec mes vidéos, mais vous avez tort de les négliger, votre mépris de l’image est hors saison… Celle-ci nous confronte à la mémoire historique, à la manière dont celui qui a été un véritable héros dont les actes continuent encore aujourd’hui à nous être bénéfiques a été effacé… Etait-ce parce qu’être un modeste ouvrier communiste est désormais un cas d’oubli, un gouvernement, un président socialiste se permet même de prétendre illustrer la Résistance en effaçant le rôle des communistes.

J’ai personnellement juré de ne plus voter socialiste quand le paltoquet Hollande a jugé bon d’honorer la résistance en y interdisant la présence communiste, le reste de sa politique en faveur du patronat en découle…

Si un jour nous avons réussi à reconstruire un parti communiste français digne de ce nom, nous aurons à coeur de défendre cette mémoire non seulement des communistes, mais de cette classe ouvrière dont Mauriac disait que dans sa masse elle n’a jamais trahi.

a propos de l’image, que vous négligez alors même que vous ne cessez de subir son pouvoir, la représentation de la Résistance a évolué au grè des rapports de force y compris au sein de la gauche. A la fin des années soixante et dix,  il y a eu la mode « retro » qui a accompagné sous des aspects gauchistes la montée des petits bourgeois sociaux démocrates et qui a prétendu transformer la collaboration patronale en .collaboration des petites gens… On est passé de la Bataille du rail à Lucien Lacombe…

L’image est souvent le choc, un univers dont chaque génération peut perdre la clé…En ce moment nous avons une jeunesse qui croit que la sécurité sociale est un dû, la jeunesse diplômée menée à l’individualisme, au plan de carrière, mais aussi la jeunesse de nos cités populaires qui pense aussi que cela est un dû. Combien sont prêts à défendre rééllement les conquêtes ouvrières? C’est pour cela qu’il y a dans la mobilisation de la jeunesse contre les atteintes au code du travail une grande espérance, celle de retrouver la solidarité, le chemin des luttes collectives sans lesquelles aucun « acquis » ne sera jamais définitif.

Celui qui veut nous faire accepter le démantélement du Code du travail, nous faire accepter la loi d’urgence a tout intérêt à gommer cette mémoire collective, à interdire aux communistes et à travers eux à la classe ouvrière, aux exploités la célébration nationale. Faire des français des veaux et frapper impitoyablement ceux qui résistent.

Alors regardez l’enterrement de cet ouvrier volontairement oublié et puis l’histoire de son oeuvre…

Danielle Bleitrach

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le mars 22, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “La réflexion du jour: Ambroize Croizat, il doit avoir sa place au Panthéon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :