RSS

La réflexion du jour : Sacré bon dieu, c’est la première fois que je vois pareil bordel…

21 Mar

12

.Notez bien que cette réflexion est totalement individuelle, elle a été faite sans concertation avec les camarades de mon texte, on peut l’attribuer à ma spontanéité naturelle… Et à ma terrible franchise, dont Marchais disait en son temps : Danielle dit tout et il ne lui reste rien derrière la tête… Il est probable que vous aurez bientôt une expression collective plus élaborée… Mais je réagis à chaud en voyant le noyau dirigeant du PCF lancer des textes les uns contre les autres…  (note de Danielle Bleitrach)

La situation s’éclaircit, si on peut dire… C’est la première fois depuis que je suis au PCF, c’est-à-dire presque depuis ma naissance que j’assiste à pareille situation: une partie de la direction entrée en lutte ouverte contre l’autre. A savoir ceux qui sont rassemblés autour de Pierre Laurent et sa tentative d’imposer une nouvelle union de la gauche, en fait une subordination totale au PS, qui est ouvertement remis en cause par l’aile la plus droitière de la direction, celle qui se réclame du Front de Gauche et n’a jamais fait mystère de sa volonté d’en finir avec le PCF… Ce courant que l’on croyait apaisé par les garanties que leur avait données les autres membres de la direction dans la base commune présente à son tour son texte alternatif.

C’est l’appareil du parti, celui qui tient les Congrès et la plupart des fédérations, crée des goulots d’étranglement, interdit de fait toute expression, provoque des leurres gauchistes, fait les Congrès, qui s’est divisé. C’est dire à quel degré d’autodestruction est parvenu le PCF.Ce qui reste du centralisme démocratique devenu terrain d’affrontement entre dirigeants, qui va dans ses conditions prétendre au légitimisme? Nous sommes au niveau du Congrès confrontés à la manière dont se sont passées les élections régionales et la situation préparée pour les présidentielles et les législatives. Pour ce que j’en vois face à cela la base militante est exaspérée, écœurée, de nombreuses sections ne veulent plus entendre parler de tout ce mic-mac et pratiquent une sorte d’autonomie basée sur l’unité et la fraternité, d’autres sont moribondes vu le flot des départs. Et autour du PCF gravitent isolés ou organisés des communistes qui contemplent le désastre avec plus ou moins de scepticisme.

Bref, il reste trois textes ayant des chances de remplir les conditions draconiennes pour être validés, à savoir 300 signatures d’adhérents à jour de leur cotisation, dans 24 fédérations sans excéder 30 dans chaque fédération.

Le texte dit commun qui l’est de moins en moins, celui de Pierre Laurent par définition n’a pas à trouver de signataires et de validation, qui est obstiné sur ces primaires pour trouver le bon socialiste, la stratégie des Cohn Bendit et Cambadelis. Le second qui est de l’autre aile de l’équipe dirigeante actuelle joue ouvertement la fin du PCF dans le Front de gauche, une vision à la fois la plus droitière mais qui a sa forme de gauchisme, le tout pour en finir avec le PCF c’est  le texte de Patrick Cohen Seat qui souhaite que l’on se fonde dans le Front de gauche d’une manière définitive et qui lorgne un Syriza ou Podemos. Ce courant n’aura aucune peine à remplir les conditions requises, il bénéficiera des fédés qui se rangent derrière MG.Buffet et Marie Pierre Vieu, déjà spécialiste d’avoir coulé en son temps les organisations de jeunesse. Et il peut à sa manière renforcer la direction comme seule alternative pour les militants qui sont conscients du danger.  J’imagine même que certains camarades qui détestent cette idée de Front de gauche et en voient tous les aspects nocifs se contenteront de multiplier les amendements, pour tenter le plus difficile: transformer cette « chose » en texte communiste… Mais ce faisant ils ne résoudront pas le fait qu’ils choisiront de renforcer une direction qui nous mène dans le mur…  Avec ces deux textes c’est soit les primaires et la soumission au PS soit la fin du PCF, dans les deux cas nous reproduisons au Congrès ce qui nous a mené à la débâcle des régionales et nous renouvelons l’opération aux présidentielles et aux législatives jusqu’à ce que mort s’en suive.

Je dois dire que ces stratégies dispersées risquent de nous conduire au désastre… Je ne regrette vraiment pas le fait d’être revenue au PCF, de tenter d’y mener un combat pour qu’il existe dans l’avenir un parti communiste, je crois que je n’aurais plus osé me regarder en face si je ne l’avais pas fait. Mais quelle tristesse… pour le PCF mais aussi pour mon pays… dont les luttes qui montent ont un besoin urgent de perspective politique… Tous ensemble le 31 mars, mais avouez que nous serions en meilleure posture s’il y avait un PCF colonne vertébrale d’une véritable gauche…

Enfin il y a notre texte alternatif qui veut « unir les communistes » et qui veut non seulement l’unité mais la visibilité de ce parti dans les luttes comme dans les élections. Nous sommes en mesure d’atteindre les conditions si les deux autres courants ne tentent pas de multiplier les leurres gauchistes, mais cela devient un combat encore plus difficile.

Mon hypothèse est qu’à force de se social démocratiser, de perdre ses liens avec la classe ouvrière et les exploités, ce parti est en train d’être rongé par les mêmes maux qui affligent le PS…  La gauche toute entière sans un PCF digne de ce nom est véritablement comme toute la vie politique française devenu une foire d’empoigne, la solution n’est pas de prétendre isoler une partie contre une autre pour atteindre la forme idéale, mais bien de repartir des problèmes que vivent les classes exploités, la jeunesse pour reconstituer l’outil dont nous avons besoin pour imposer justice et paix…
L’union est un combat, disait-t-on jadis…Bigre cela se vérifie dans des lieux où je n’aurais jamais dû croire devoir le mener.

Danielle Bleitrach

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le mars 21, 2016 dans Uncategorized

 

4 réponses à “La réflexion du jour : Sacré bon dieu, c’est la première fois que je vois pareil bordel…

  1. Thoraise

    mars 22, 2016 at 1:24

    Je soutiens le texte et l’initiative « unir les communistes » et par ailleurs je n’ai jamais apprécié le sectarisme de vive le PCF: mais quelle idée saugrenue a eue le groupe dirigeant de ce courant d’aller solliciter (si ce que dit Corinne Bécourt est vrai) la Riposte ou Révolution (ou les deux) pour aider à bouter Laurent hors de la place du Colonel Fabien.
    Inutile en termes de rapport de forces car ces hurluberlus après leur scission ne représentent rien
    Et surtout: légitimer la présence au sein du PCF la présence d’une fraction trotskiste affiliée à une coordination internationale: vraiment!
    L’influence trotskiste au sein du FdG est largement suffisante pour ne pas s’encombrer de pareils alliés au sein du PCF

     
  2. histoireetsociete

    mars 22, 2016 at 3:18

    je puis t’assure que c’est un pur prétexte… Ces gens là ont cherché le prétexte mais ils avaient décidé d’empêcher toute unité malgré nos efforts, je ne comprends même pas pourquoi il agissent ainsi

     
  3. histoireetsociete

    mars 22, 2016 at 8:18

    voici une excellente réponse à propos du texte de Corinne Bécour sur le site « faire vivre le PCF »
    http://lepcf.fr/Unite-et-Fraternite-pour-le-combat-communiste

     
  4. histoireetsociete

    mars 23, 2016 at 5:07

    Une entreprise de division, celle de PCF RECONSTRUISONS UN PARTI E CLASSE, démontrée par un FAUX

    Voici la preuve que l’opération du XVe est un leurre, en effet ce texte d’appel à signatures fait volontairement l’impasse sur le fait que les attestations doivent être certifiées par le responsable à l’ADF de la fédé,sans cette validation l’attestation n’est pas valable. Donc de deux solutions ou ils savent qu’ils n’auront pas les signatures et ils jouent simplement la division pour affaiblir le seul texte pour la reconstruction d’un PCF et le rassemblement des communistes qui aura ses signatures attestées et validées, le texte alternatif UNIR LES COMMUNISTES. Ou ils ont un accord avec la direction.

    Et ce sont ces gens là qui osent jouer à la vertu révolutionnaire et diffamer les camarades… En fait une fois de plus, ils démontrent que leur stratégie et leur discours gauchiste est une manoeuvre visant à diviser les communistes avec du donnant donnant avec la direction …

    VOICI DONC LE MODELE QU’IL FONT SIGNER

    37éme CONGRES DU PCF
    Conformément à l’article 11-1 des statuts, j’atteste soutenir pour le 37e
    congrès du PCF le
    texte alternatif à la proposition de base commune de discussion du CN, intitulé :
    « PCF: reconstruisons le parti de classe.
    Priorité au rassemblement dans les luttes »
    NOM :…………………………………..…Prénom :………………………………………
    Adhérent du PCF depuis :………………
    Responsabilités dans le parti :…………………………………….………………………………………………
    Fédération de : ….………………………………………………………………………………………………….
    Section de : ………………………………………………………………………..…………………………………
    Adresse :…………………………………………………………………………………………………………………
    Téléphone :………………………………………….. e-mail :……………………………………………………….
    Le …………………….2016,
    SIGNATURE :
    J’atteste sur l’honneur être à jour de mes cotisations.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :