RSS

lamento en hommage à Pasolini

19 Mar

Je trouve que notre société donne de plus en plus raison aux prophéties de Pasolini, alors pour ce week end je vous offre ce lamento . Pour ceux qui par hasard ne connaîtraient pas Giovanna Marini, c’est plus qu’une chanteuse, son travail est proche de celui de Pasolini et ses poèmes sur le Frioul. Une recherche originale baptisée ethnomusique mais dont la dimension première est sociale. Essayez d’écouter sa mise en musique des Cendres de Gramsci, un poème de Pasolini. ,Mais revenons à ce chant très poignant, j’aime bien aussi la version du même chant à la fin, le montage des images est particulièrement réussi. (note de Danielle Bleitrach)

Texte et musique: Giovanna Marini, écrit en hommage funèbre à Pier Paolo Pasolini, assassiné dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975, dans des circonstances qui restent obscures.

Je n’ai la traduction que du premier couplet… mais au-delà des mots, l’émotion déferle, c’est bien là le mystère de La Musique, langage universel.

J’ai perdu mes forces perdu mon génie
La mort est venue me visiter
« ôte donc tes pieds de ce royaume-ci ! »
J’ai perdu mes forces perdu mon génie.

Persi le forze mie persi l’ingegno
Che la morte m’è venuta a visitare
E leva le gambe tue da questo regno!
Persi le forze mie persi l’ingegno

Le undici le volte che l’ho visto
Gli vidi in faccia la mia gioventù
Oh Cristo me l’hai fatto un bel disgusto
Le undici le volte che l’ho visto

Le undici e un quarto io mi sento ferito
Davanti agli occhi ho le mani spezzate
E la lingua mi diceva « è andata è andata »
Le undici e un quarto mi sento ferito

L’undici e mezza mi sento morire
La lingua mi cercava le parole
E tutto mi diceva che non giova
Le undici e mezza mi sento morire

Mezzanotte m’ho da confessare
Cerco il perdono da la madre mia
E questo è un dovere che ho da fare
Io a mezzanotte m’ho da confessare

Ma quella notte volevo parlare
La pioggia il fango e l’auto per scappare
Solo a morire lì vicino al mare
Ma quella notte volevo parlare

E non può non può
Può più parlare può più parlare
Non può non può
Può più parlare può più parlare

Persi le forze mie persi l’ingegno
Che la morte m’è venuta a visitare
E leva le gambe tue da questo regno!
Persi le forze mie persi l’ingegno

http://musicaitalia.free.fr/discogio.htm

[le montage, très réussi, n’est pas de moi, mais de de ce camarade:
http://www.youtube.com/user/vincenzotorino ]
Date de publication : 11/06/2009
Durée : 02:50
Catégorie : Musique

Advertisements
 
1 commentaire

Publié par le mars 19, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “lamento en hommage à Pasolini

  1. leca

    mars 20, 2016 at 8:56

    A onze heure les fois que je l’ai vue
    je l’ai vue en face ma jeunesse
    o Christ tu m’en as fait un beau dégout
    a onze heure les fois que je l’ai vue

    A onze heure un quart moi je me sens blessé
    devant les yeux j’ai les mains brisées
    et la langue me disait elle s’est en allée elle s’en est allée
    à onze heure un quart je me sens blessé

    A onze heure et demi je me sens mourir
    la langue cherchait les paroles
    et tout me disait qu’elle ne devrait pas
    à onze heure et demi je me sens mourir

    A minuit je dois me confesser
    je cherche le pardon de ma mère
    c’est un devoir que je dois faire
    a minuit je dois me confesser

    Mais de cette nuit je veux parler
    la plage la boue et l’auto (ou l’acte?) pour m’enfuir
    mourir seul près de la mer
    mais de cette nuit je veux parler

    Et je ne peux je ne peux
    je ne peux plus parler je ne peux plus parler
    je ne peux je ne peux
    je ne peux plus parler je ne peux plus parler

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :