RSS

La banalité d’Heidegger

29 Fév

Est-ce qu’Heidegger a la même banalité qu’Eichman ? Parler de la banalité du mal ne signifie pas que le mal est banal, mais que l’usage du mal peut se banaliser, devenir normal. J.L.Nancy nous offre une réflexion passionnante de fait sur la relation entre la philosophie et la banalité de l’idéologie d’une époque. Il explique comment la manière dont Heidegger a eu des amis et mêmes des amantes juives a masqué la question de son antisémitisme, ou encore le faible nombre de références au sujet dans ses analyses théoriques. Mais il montre néanmoins qu’il y a bien chez Heidegger un rapport théorique ou qui prétend l’être à la philosophie dans l’attitude antisémite. Il suppose de fait un rôle déterminant aux juifs dans l’historique de l’Occident;

Comment s’interroge Nancy, peut-on être à la fois dans la banalité et dans l’historialité? (Histoire de l’être.) Pour Heidegger l’histoire de l’être se joue sur un très haut registre, d’une très grande élévation avec le motif du « nouveau commencement ». Il faut recommencer la civilisation, en finir avec ce qui a voilé l’être, un oubli de l’être qui a commencé avec Platon, mais qui concerne même les américains, les bolcheviques, la rationalité, le calcul, la technique. Comment faire porter une masse aussi énorme de caractéristiques déjà à des peuples aussi divers que les anciens grecs, les américains, les anglais, les Français, mais de surcroît comment y mêler un petit peuple isolé, objet de haine séculaire, c’est là que se noue l’élévation de l’historialité avec la banalité de l’idéologie d’une époque.

Il me revient en écoutant cette très passionnante conférence la réflexion de Marx sur le fait que le capitalisme plus il transforme les hommes en choses (en chapeaux comme l’économiste Ricardo), plus il a besoin qu’ils soient  transformées en idées par Hegel. Une sorte d’articulation entre la banalité et l’historialité qui se résout dans la figure du bouc émissaire, le juif, le judéo-bolchevique. Ou encore au roman des Tuis de Brecht, les Tuis étant les intellectuels au stade de leur marchandisation..

Danielle Bleitrach

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le février 29, 2016 dans Uncategorized

 

Une réponse à “La banalité d’Heidegger

  1. GQ

    mars 1, 2016 at 9:47

    Il faudrait parler aussi de la banalité d’Hannah Arendt

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :