RSS

Les communistes grecs et turcs dénoncent les actions de l’Otan en Syrie, qu’attendent les communistes français?

25 Fév

12

Nous avons publié grâce à Marianne, le discours de Ziouganov entièrement tourné contre les risques de guerre que fait peser l’OTAN. Dans le même temps nous apprenons que les partis communistes de la Grèce et de la Turquie ont adopté une déclaration commune où ils appellent à arrêter la guerre en Syrie et à ne pas lancer une opération terrestre des forces militaires de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan) dans le pays.

Certains amis se moquent déjà de moi en se demandant ce que je fais dans un parti où la grande question semble être la primaire et les manoeuvres de couloir (à Solférino) pour faire élire un socialiste qui s’avérera immanquablement un supporter du patronat et  de l’OTAN, dont les communistes grecs, turcs et russes disent aujourd’hui l’extrême dangerosité. C’est toute la Méditerranée qui est contrôlée à leur manière et déjà l’Algérie est dans la ligne de mire. Il est clair que j’espère toujours que l’on pourra sortir les communistes de leurs jeux mortifères de tendances et de soumission au PS pour adopter dans les faits une politique de paix et de justice sociale.

Les comités centraux des deux partis condamnent la politique des pays occidentaux, en particulier, des Etats-Unis, des pays de l’Union européenne, de la Turquie, d’Israël et des monarchies du Golfe Persique, qu’ils mènent en Syrie depuis déjà cinq ans, lit-on dans la déclaration citée par RIA Novosti.

Les communistes dénoncent le conflit syrien qui a fait des centaines de milliers de morts et a entraîné la grave crise migratoire que l’on connait actuellement.

Mais même si un accord a été signé entre la Russie et les Etats-Unis sur ce conflit, accord dont on peut se féliciter mais qui ne résoudra pas tout, la situation ne peut que se dégrader car selon ces deux partis  l’Otan compte amplifier sa présence dans la région de la mer Egée, sous prétexte d’effectuer un contrôle sur les flux migratoires.

Les partis estiment que c’est précisément l’Otan qui a participé à la création de ce drame pour le peuple syrien. Selon les communistes, actuellement, l’Otan ne veut pas céder et essaye de renforcer sa présence militaire dans la région.

Selon la déclaration des communistes, l’Otan s’inquiète de ses intérêts économiques et politiques et a l’intention de contrôler les sources énergétiques, les voies de transports, ainsi que ses parts de marchés.

Les partis communistes de la Grèce et de la Turquie ont désapprouvé ces tendances dangereuses en Syrie, ainsi que la position des gouvernements de leurs pays. Les communistes sont profondément hostiles à toute présence de forces militaires de l’Otan en mer Egée.

 

Il me semble que cette mise en garde doit être prise très au sérieux et le Congrès du parti communiste français devrait sortir de sa torpeur pour s’emparer de cette importante question de la paix. Je suis tout à fait d’accord pour être co-signataire d’une motion qui recentre sur la nécessité d’un véritable parti communiste, mais je crois aussi qu’il faut rompre avec cette pratique instituée sous couvert d’une fausse démocratie avec des fractions avérées comme les trotskistes de la Riposte. Nous avons en tant que communistes des tâches urgentes qui nécessitent notre rassemblement sur l’essentiel, la dénonciation de l’OTAN, la lutte pour la paix en font partie. Le rôle de la direction du PCF devrait être d’organiser ce rassemblement et celui du peuple français face à ce danger.

Danielle Bleitrach

 

 
4 Commentaires

Publié par le février 25, 2016 dans Uncategorized

 

4 réponses à “Les communistes grecs et turcs dénoncent les actions de l’Otan en Syrie, qu’attendent les communistes français?

  1. COTTY jean-Louis

    février 25, 2016 at 6:51

    Voici un point de vue fort honorable mais qui aboutira dans le mur des liquidateurs du Pcf qui ont décidé de sabordé le navire! alors Danielle révolte toi et exige la démission de Mr Laurent et consorts….
    Salutations fraternelles communistes.

     
  2. leca

    février 25, 2016 at 9:17

    ‘..je crois aussi qu’il faut rompre avec cette pratique instituée sous couvert d’une fausse démocratie avec des fractions avérées ..’
    Bon là, Danielle ça devient vraiment compliqué. tu accumule les chaises entre lesquelles tu poses ton séant.
    Résumons: tu re-adhères au Parti et tu tires à boulets (rouges) sur une direction qui fait n’importe quoi mais qui est soutenue quand même par 75% des votants au dernier congres, celui qui rallumait les étoiles. Tu signes le texte alternatif de FVR en ne voulant pas y militer, Tu vantes l’ANC mais pas grand monde au sein du parti ne veut y aller. Tu soutiens aussi bien Hoareau (fdg) que Gastaud (anti-fdg). Tu comprends la démarche courageuse de Mélenchon mais tu ne voteras pas pour lui (mais alors pour qui?).
    Ta réponse, un Parti fort pour un nouveau Front Populaire ne peut que séduire; mais c’est un vœu pieux dans l’état actuel des choses.
    Les échéances électorales arrivent, les positions vont s’affirmer et les chaises vont s’écarter brutalement.
    Tu ne tiendras pas longtemps au sein du Parti seule, sans le soutient d’un courant. Tu seras le poil à gratter de la Direction jusqu’au jour où tu démissionneras ou tu seras virée.
    Tu aurais du garder ta liberté de penser et être l’agent de liaison entre tous les communistes émmiettés (ce que tu avais commencé à faire) jouant les bons offices, les intermédiaires , usant de ton prestige et de ton opiniatreté à les amener à la même table en les mettant devant leur contradiction principale: ils parlent d’unité mais ne la font pas.

    P.S: je retourne couver mon œuf avant que tu ne m’y envoies

     
  3. histoireetsociete

    février 25, 2016 at 10:22

    Mon cher Leca, oui je suis pétrie de contradictions mais comme la réalité elle-même dans la période de confusion dans laquelle nous plonge l’absence d’un parti communiste. Donc je m’attelle à cette tâche, à partir de la réflexion d’Archimède: donnez moi un levier et un point d’appui et je souléverai le monde. Sans imaginer pareil exploit, je dois choisir le point d’appui et le levier où je me sens le plus efficace.

    Tu dis que peu de militants communistes partent à l’ANC, c’est faux. Plus généralement je suis frappée par le fait que beaucoup de jeunes et moins jeunes militants du PCF sont aspirés par l’action syndicale, comme sont tentés par des comités goodyear et même une candidature de ce type. est une sorte de réflexe devant les pratiques des directions qui se sont succédées depuis Robert Hue, mutation, destruction de toutes formes d’organisation et domination de l’idéologie petite bourgeoise, abandon des liens avec la classe ouvrière. Ce qui aujourd’hui culmine dans la recherche du « bon » socialiste sous lequel se ranger, surtout faire oublier le communisme. Pourtant selon moi quels que soient les mérites de cette réaction, elle risque de déboucher sur les apories du syndicalisme révolutionnaire et l’isolement des luttes. Donc il faut conserver la perspective politique, une articulation des luttes et des élections qui se donnent comme objectif le socialisme, le vrai… Aujourdhui s’il n’y a pas un PCF, est-ce que tu vois ce qui se met en place? Nous avons la montée d’un grand mouvement populaire, 500.000 signatures contre la EL Khomry, 200.00 pour les Goodyear et quelle réponse : ce vieux cheval de retour qu’est Martine Aubry, la fille de Jacques Delors… Et avec la complicité manifeste de notre direction, les primaires pour mettre en selle Martine Aubry. Ert ce sera le sort de toute mouvement sans perspective politique offerte par le PCF.

    Ce que j’ai découvert du parti va à l’encontre de ce que je pensais etde ce que visiblement tu penses. Les communistes détestent autant que moi les tendances , c’est viscéral … Mais le mécontentement est profond. Il y a beaucoup de gens combattifs et lucides. Honnêtement je croyais que ce Congrès était celui de la dernière chance, mais j’ai évolué, je sais quil y a des réserves, des possibilités, elles s’exprimeront dans le mouvement, mais il faut une pensée politique et elle est en train de se construire. peut-être de la mauvaise façon à travers ces foutues motions mais surtout à l »occasion des rassemblements, des réunions qui expriment leur volonté dun changement profond de fonctionnement autant que de perspective…

    Si j’étais jeune (ou plus jeune que je ne le suis), jaurais suivi la tactique partout dont me parlait Plissonnier quand il lui a fallu créer la Résistance en Bourgogne. ET c’était pareil dans toute le France. Le parti avait été interdit (par les socialistes) à la veille de l’entr »e en guerre sous le pretexte de la signature du pacte germano-soviétique. les députés étaient en prison, le parti était détruit, Gaston me racontait comment pour faire face à l’occupation il l’avait reconstruit, voyant les gens un par un…

    Mais le fond est bien là, dans l’interprétation que nous avons de la situation et des dangers qui menacent, des assauts contre le monde du travail à la guerre, en passant par la répression de l' »ennemi intérieur »… Et le choix du lieu où nous pensons que notre résistance est la plus efficace.

    Mais non je ne tenverrai pas dieu sait où et pour deux raisons, la première est que je ne suis pas sûre davoir raison, la seconde est que tes contributions sont toujours précieuses.

     
  4. leca

    février 25, 2016 at 11:49

    Bah, combien sommes nous d’ex qui rêvons d’un parti idéal où militer à nouveau? Tu as eu au moins le courage de sauter le pas en espérant faire bouger les lignes. Alors bravo et merci.

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :