© Reuters
candidat présidentiel démocrate américain Hillary Clinton (L) et le fondateur de WikiLeaks Julian Assange.

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a dénoncé  la candidate à la présidentielle américaine  Hillary Clinton, l’appelant un «faucon de guerre avec un mauvais jugement » qui éprouve  un «rush émotionnel à tuer des gens. »

« Un vote aujourd’hui pour Hillary Clinton est un vote pour la guerre sans fin, stupide, » a écrit Assange via le compte Twitter @wikileaks mardi.

Il a ajouté qu’il a « les années d’expérience en ce qui concerne Hillary Clinton et qu’il a lu des milliers de ses câbles. Hillary manque du jugement et poussera les États-Unis dans les guerres infinies qui propagent t le terrorisme. »

Assange a aussi souligné que  Clinton  » prend de mauvaises  décisions de politique, » qui a dit-il ont « directement contribué » à la montée  de l’État Islamique IS, autrefois ISIS/ISIL).

Déclarant  que Clinton est passée au-dessus des responsables les généraux de Pentagone  en Libye, il a écrit : « la Libye a été détruite. C’est devenu un refuge pour ISIS. L’arsenal national libyen a été pillé et des centaines des tonnes d’armes ont été transférées aux djihadistes en Syrie. »

Il a continué en déclarant que Clinton n’a rien appris de ses erreurs et a voulu  répéter l’histoire en Syrie.

« N’ayant appris rien du désastre libyen, Hillary s’est  mis alors à essayer de faire la même chose en Syrie. La guerre d’Hillary a augmenté le terrorisme, a tué des dizaines de milliers des civils innocents et a retardé des droits de la femme dans le Moyen-Orient pour des centaines d’années, » a-t-il écrit.

En référant à une interview de CBS avec Clinton en 2011, Assange a exprimé son dégoût pour elle après qu’avec des   » yeux fous » elle « s’est publiquement attribué le mérite de la destruction de l’état libyen en jubilant avec malveillance »: Nous sommes venus, nous avons vu  et il  (Muammar Kadhafi) est mort! « 

« Dans le frisson momentané de la mise à mort, elle avait singé,  Jules César, » a écrit Assange.

Il a conclu en disant que Clinton « ne devrait pas être laissé près d’un magasin d’arme à feu, sans parler d’une armée. Et elle ne devrait certainement pas devenir le président des États-Unis. »

Mais en dépit de la haine d’Assange pour Clinton, elle est encore en lice pour remporter l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle en Novembre.

Assange a écrit la note depuis l’ambassade équatorienne à Londres, où il est caché pendant plus de trois ans après l’octroi de l’asile pour éviter l’extradition en Suède, où il fait face aux allégations d’agression sexuelle. De la Suède, le fondateur WikiLeaks craint d’être  extradé en EU pour publication de documents confidentiels militaires américain ) et des documents de diplomate en 2010 – un mouvement qui correspond à la plus grande fuite d’information dans l’histoire des États-Unis.

La semaine dernière, un jury des Nations unies a jugé qu’Assange a été « arbitrairement retenu » dans l’ambassade à Londres et s’est adressé au Royaume-Uni et à la Suède pouren finir avec sa privation de sa liberté. Assange appelé la décision « une victoire qui ne peut pas être niée, en exposant que le Royaume-Uni et la Suède avaient » perdu au niveau le plus haut. « 

Toutefois, à la fois le Royaume-Uni et la Suède ont rejeté la décision du panel de l’ONU. Un porte-parole du gouvernement britannique a déclaré qu’il « ne changraite rien », tandis que la Suède a mis  en doute la compétence juridique de l’ONU quand  il s’agit de «questions liées à l’auto-confinement de fugitifs, tels que l’asile et de l’extradition. »