RSS

Arabie saoudite : « la Russie ne pourra pas sauver le président syrien Bashar el Assad »

15 Fév

Avec en toile de fond les rumeurs sur une possible opération terrestre de l’Arabie saoudite en Syrie, le ministre des affaires étrangères a fait ce commentaire. Qu’il s’agisse des Saoudiens, des Turcs, on voit de plus en plus clairement à quel point les interventions occidentales se sont mêlés d’appuyer des gouvernements dictatoriaux contre d’autres baptisés pour la circonstance empire du mal.Et la farce tragique se poursuit parce que ces mêmes occidentaux, les Etats-UNis en tête pratiquent un très dangereux double langage. (note de Danielle Bleitrach)

Publicado: 14 feb 2016 11:56 GMT | Última actualización: 14 feb 2016 13:29 GMT

1.6K48
La Russie ne pourra pas sauver le président syrien, a affirmé dans une conférence de presse à Riyad ce dimanche le chancelier de l’Arabie Saoudite, Adel Al Jubeir, cité par AFP.

Comme il l’ a dit, le président syrien Bashar el l’Assad a cherché l’appui d’autres pays, l’Iran entre autresi, mais il a « échoué ».

« Maintenant il cherche l’aide de la Russie, qui ne pourra pas le sauver », a commenté le ministre saoudien, selon l’AFP

Un jour auparavent , Al Jubeir a déclaré à CNN dans le cadre de la Conférence Internationale sur la Sécurité de Múnich, que le président syrien sera écarté « par la force » sil  ne part pas à la suite d’un  r le processus politique ».

.

Quelle paix lArabie saoudite envisage pour la Syrie?

« Pour notre part, nous  allons mettre tout en oeuvre pour assurer que le processus politique fonctionne. Et s’il ne fonctionne pas cesera à cause  de l’obstination du régime syrien et celle de ses alliés », a affirmé Al Jubeir , en ajoutant que, dans ce cas, « il sera  clair qu’il n’y aura plus d’autre option pour écarter Bashar à l’Assad que la force ».

Cependant, l’Arabie Saoudite et la Turquie ont été les pays qui  ont le plus fait pression sur l’opposition syrienne pour qu’elle  se retire des négociations sur la paix à Genève en février, en les faisant échouer de ce fait.

 De la même manière, Riyad et Ankara ont réagi à la progression des forces gouvernementales dans la plus grande ville de la Syrie, Alep,  écrit ‘ The Wall Street Journal ‘, qui cite des sources diplomatiques et parmi les adversaires syriens présents dans les conversations

L’Arabie Saoudite avait  déjà exprimé dans diverses occasions  sa disposition à envoyer en  Syrie ses forces armées, y compris des troupes au sol. Ce jeudi Ahmed Asseri, un porte-parole militaire de l’Arabie Saoudite,  a confirmé cette possibilité au cas où un accord interviendrait dans le cadre de la coalition internationale qui combat l’État Islamique dirigée par les Etats-Unis. Sa déclaration a suivi  la réunion des ministres de la défense des pays qui font partie de la coalition à Bruxelles.

Ce samedi, après que Mevlut Cavusoglu ait participé à la Conférence à Múnich, le chancelier turc,  a annoncé que la Turquie et l’Arabie Saoudite pourraient lancer une opération terrestre contre l’État Islamique en Syrie, et que déjà des « expéditions  exploratoires » avaient été réalisées, selon AP

 

 
Poster un commentaire

Publié par le février 15, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :