RSS

Georgy Mamedov, militant LGBT décoré par la France

13 Fév

 cet article est fort intéressant, il nous renseigne non seulement sur ce militant de la cause homosexuelle au Kirghiztan, mais sur nos propres a-priori français sur le sujet. A sa grande surprise il a été nommé chevalier des arts et lettre et on peut imaginer les circonstances. Un inculte du ministère a découvert son combat et a cru qu’il était nécessairement opprimé, d’où la décoration, mais visiblement le militant en question est surtout un communiste qui regrette le temps de l’égalité et nous dit comment son pays continue à célébrer la révolution d »octobre. A classer dans le dossier que nous préparons sur les débats autour de l’état des lieux dans l’ex-URSS (note de Danielle Bleitrach)

Défenseur du mouvement LGBT et intellectuel récemment récompensé par le ministère de la Culture française, Georgy Mamedov revient pour Novastan sur la situation socio-culturelle et associative au Kirghizstan.

Fin 2015, quelle ne fut pas la surprise de Georgy Mamedov, directeur artistique de l’École de la théorie et de l’activisme à Bichkek (ETAB, ou STAB en anglais), d’apprendre qu’il était nommé Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par le ministère français de la Culture. Georgy lui-même ne sait pas vraiment pourquoi on a décidé de lui remettre cette décoration. Le ministère n’a pas apporté de précisions. Peu importe, il en est très fier. Il a encadré le diplôme signé de la main de Fleur Pellerin, ministre de la Culture, et interdit à quiconque d’y toucher.

L’association ETAB, qui existe depuis quatre ans, est établie à Bichkek et connaît un grand succès. Avec le soutien de diverses fondations, elle travaille en priorité dans les domaines de l’art contemporain et de la protection des droits de l’homme, et en particulier des personnes LGBT.

Georgy, quelle a été votre réaction lorsque vous avez reçu l’Ordre des Arts et des Lettres ?

Je ne m’y attendais pas du tout. Je ne connais pas la procédure d’attribution de l’Ordre. J’espère seulement que je ne le dois pas au hasard ou qu’on ne m’a pas confondu avec un autre. Il y a longtemps, j’ai bien dirigé le Centre culturel français Bactria, à Douchanbé, mais mon travail n’avait pas de lien avec la culture française. En revanche, il est vrai que je m’intéresse beaucoup à la philosophie française de la seconde moitié du XXe siècle.

Si la philosophie française n’est pas un sujet particulièrement étudié au Kirghizstan, la pensée critique française du XXe siècle constitue une part importante de notre culture et les travaux des philosophes ont eu une grande influence sur la pensée critique contemporaine. ETAB est une association qui participe activement à la diffusion d’une culture critique, et nous nous référons souvent aux textes de ces auteurs, que ce soit dans le cadre de séminaires ou de travaux de recherche.

Qu’est-ce que le manifeste du queer communism publié sur votre site?

Cest un manifeste qui prône une société qui ne serait plus fondée sur les classes sociales, le genre ou l’orientation sexuelle, une société dans laquelle règnerait une égalité absolue. Dans notre société, les femmes sont les premières victimes de violences et d’humiliations. Beaucoup n’ont pas accès à bon nombre de professions, on ne les laisse pas choisir. Si une profession est trop risquée pour une femme, pourquoi ne le serait-elle pas aussi pour un homme ? Tout le monde, tous genres confondus, devrait s’unir pour que personne n’ait un métier qui mette en danger sa santé ou sa vie.

Quelles sont vos conditions de travail au Kirghizstan ?

Le Kirghizstan est un pays ouvert dans lequel il est très facile de travailler. Le pouvoir est malheureusement de plus en plus autoritaire, mais l’engagement civique et la contestation politique, relativement répandus au Kirghizstan, ainsi qu’un certain nombre d’institutions démocratiques créees après la révolution de 2010, permettent de le contrer.

Vous considérez-vous comme les héritiers de cette révolution ?

Nous n’avons rien à voir avec avec la révolution de 2010, mais nous nous sentons proches de ce grand soulèvement populaire. Le Kirghizstan est le seul pays au monde qui continue à célébrer la Grande Révolution socialiste d’Octobre tous les 7 novembre (le 25 octobre selon le calendrier julien, ndlr). Cela montre bien que le Kirghizstan est un pays démocratique, sans quoi les deux révolutions et le renversement du pouvoir auraient été impossibles. La Révolution d’Octobre rappelle au peuple qu’il est possible de prendre son destin en main, de contester le régime en place et d’avoir l’espoir d’une vie meilleure. Quand le pouvoir prive le peuple de cet espoir, le peuple est en mesure de le récupérer.

Lire aussi sur Novastan.org : Témoignages : cinq ans après les armes, le silence

Que pensez-vous du développement de l’art au Kirghizstan ?

C’est difficile à dire. Pour vous donner un exemple, l’Académie des Beaux-Arts forme chaque année une cinquantaine d’architectes.  Mais quand on regarde l’aspect architectural de Bichkek, on peut se demander si c’est une bonne ou une mauvaise chose. La construction du campus de l’Université américaine (AUCA) – plus gros projet de ces dernières années –  a été réalisé par un architecte américain.

Il était impossible pour les gens diplômés à l’époque soviétique de trouver un emploi. Ce qui s’est passé dans les années 90 a surpris et choqué la population. Puis au début des années 2000, c’est l’utopie libérale qui a dominée. Les gens pensaient que toutes les difficultés qu’ils avaient dû affronter, leurs envies et leurs vies avaient été vaines. Les gens ont dû prendre la mauvaise direction, et en échange, on leur a promis un monde de joie, de richesse capitaliste et d’abondance, l’appartenance à un monde civilisé.

Mais tous ces espoirs se sont envolés. On a remis leurs aspirations et leur identité en question sans rien leur offrir en échange.

Et la démocratie? Il paraît que les dernières élections kirghizes se sont déroulées de manière transparente..

Oui, les élections ont été relativement démocratiques. Mais malgré le grand nombre de partis  politiques qui se sont présentés, il n’y a pas de véritable pluralisme au Kirghizistan. Les partis au pouvoir sont tous conservateurs et nationalistes.

Nous avons participé à la campagne contre le projet de loi homophobe examiné par le Parlement et  soutenu par tous les partis représentés.

Lire aussi sur Novastan.org : Pénalisation de la propagande homosexuelle, une loi par très légale

Les groupes défendant cette loi constituent une véritable menace pour vous?

Tout groupe agressif et xénophobe représente évidemment une menace pour la société. Il n’ont pas peur d’afficher leurs opinions homophobes, nationalistes et sexistes. Mais ils sont minoritaires. Si la majorité silencieuse n’apporte pas son soutien à ces groupes, elle ne les condamne pas non plus. Personne n’est prêt à s’opposer à eux idéologiquement et politiquement. Les gens peuvent exprimer leur mécontentement, ils en ont le droit, mais la question est de savoir quels sont leurs arguments. Ils ont le droit de se battre pour défendre leurs valeurs. Encore faut-il savoir quelles valeurs dominent dans telle ou telle société.

À la fin de l’entrevue, Georgy nous parle d’une conférence du célèbre John Gray, auteur du best-seller Les hommes viennent de mars, les femmes viennent de Vénus, début novembre, sur le campus de l’Université américaine. Selon lui, les propos de l’écrivain vedette étaient ouvertement sexistes. Pour montrer leur mécontentement, des militants de l’ETAB sont entrés dans la salle en brandissant une banderole sur laquelle était inscrite : « La Terre est scandalisée par la pseudoscience et le sexisme », ce qui n’a visiblement pas plu à l’invité du jour. Quelques insta    nts plus tard, l’affiche était déchirée en deux par les agents de la sécurité.

Daria Kulova, journaliste pour Novastan à Bichkek
Traduit du russe par Alexia Choffat

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 13, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :