Source : The Intercept, le 8 janvier 2016.

Hillary Clinton avec le PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, lors d’un événement du Clinton Global Initiative, en septembre 2014, à New York. Photo: Stephen Chernin/AFP/Getty Images

Le candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders a attaqué cette semaine sa rivale Hillary Clinton pour avoir perçu des cachets importants du secteur financier depuis son départ du Département d’État.

Selon les déclarations publiques, en donnant seulement 12 discours à des banques de Wall Street, des sociétés de capital-investissement et d’autres sociétés financières, Clinton a gagné 2 935 000$ entre 2013 et 2015.

L’année la plus lucrative pour Hillary Clinton fut 2013, juste après sa démission du poste de secrétaire d’État. Cette année-là, elle a gagné 2,3 millions de dollars pour trois discours à Goldman Sachs et des discours à la Deutsche Bank, Morgan Stanley, Fidelity Investments, Apollo Management Holdings, UBS, Bank of America, et à des gestionnaires d’actifs de chez Golden Tree.

L’année suivante, elle a ramassé 485 000 dollars pour un discours à la Deutsche Bank et un autre à Ameriprise. L’année dernière, elle a gagné 150 000 dollars pour une conférence devant la Banque Impériale Canadienne de Commerce.

Pour mettre ces chiffres en perspective, comparons-les aux revenus du travailleur américain moyen au cours d’une vie. En 2011, le Bureau du recensement a estimé que, quelles que soient les disciplines, le « titulaire de licence peut s’attendre à gagner environ 2,4 millions de dollars au cours de sa vie de travail ». Une analyse Pew Research publiée la même année a estimé qu’un ou une « bachelier/e typique » peut s’attendre à gagner seulement 770 000 dollars au cours de sa vie.

Cela signifie qu’en une année — 2013 — Hillary Clinton a gagné presque autant en 10 conférences à des entreprises de la finance qu’un américain titulaire d’une licence gagne de toute sa vie — et près de quatre fois ce que quelqu’un qui détient seulement un diplôme d’études secondaires pourrait espérer gagner.

Le coup de filet que Hillary Clinton a réalisé grâce à ses discours à Wall Street pâlit en comparaison de celui de son mari, qui a aussi dû être rendu public parce que les deux partagent un compte bancaire.

« Je n’ai pas gagné d’argent jusqu’à mon départ de la Maison Blanche », a déclaré Bill Clinton lors d’un discours en 2009 à un groupe d’étudiants. « J’avais la valeur nette la plus basse, corrigée de l’inflation, de tout président élu au cours des 100 dernières années, y compris le président Obama. J’étais un pauvre vaurien quand j’ai pris mes fonctions. Mais après mon mandat, j’ai gagné beaucoup d’argent. »

L’agence Associated Press note que pendant le mandat de Hillary Clinton comme secrétaire d’État, Bill Clinton a obtenu 17 millions de dollars en conférences pour des banques, des compagnies d’assurances, des fonds alternatifs, des entreprises immobilières, et d’autres sociétés financières. Au total, on estime que le couple a gagné plus de 139 millions de dollars en discours rémunérés.

Source : The Intercept, le 8 janvier 2016.

Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.