RSS

La réflexion du jour sur Faut-il ou non ré-adhérer au parti? le lundi des communistes…

04 Fév

12

Le fond de la réflexion doit comme toujours être l’analyse « concrète » d’une situation « concrète », ce que nous pouvons faire, autant que l’urgence et l’évolution du rapport des forces. Sur ce dernier point, ma propre analyse a été le bilan de la catastrophique élection régionale et la réponse apportée par la direction du PCF, au positif, la convocation d’un congrès, au négatif, la multiplication des combinaisons de commet avec la dernière en date, l’appel à Taubira comme sauveur suprême de la gauche, sans même attendre le congrès et donc la réflexion collective des communistes sur ce que leur parti peut apporter au changement de pouvoir et de société. Au positif, la préoccupation d’élargir le débat, au négatif, comme l’a écrit Caroline Andréani, non seulement on fait appel au tout Paris, déjà présent dans les médias et surtout peu préoccupé d’un changement réel, mais on évacue ce faisant le débat avec les communistes. Alors qu’il faudrait au contraire se donner les moyens y compris de consulter tous ceux qui ont quitté le parti. Je résumerai l’ensemble de la réflexion sur ce sujet à l’idée de Marie Christine Burriccand : quand une stratégie est mortifère il faut en changer, et ceux qui doivent intervenir en priorité sur la question ce sont les communistes qui ont leur carte mais aussi la masse des salariés, des exploités, dont beaucoup ont quitté le parti mais restent proches. Avant une fois de plus de nous transformer en club de discussion, en salon…

Le Congrès peut être une grande chance s’il y a une volonté politique de la part des directions et des adhérents et pour cela il faut qu’ils arrêtent de nous jeter des leurres élaborés dans les couloirs de Solférino comme cette histoire des primaires. Le Congrès est une affaire sérieuse, c’est un moment important de la démocratie du parti. Durant le temps du congrès peut être discuté tout le bilan de nos choix et pratiques antérieures, renouvelées la stratégie et les directions. Nous en avons bien besoin et notre pays aussi.

C’est à partir de là qu’il faut s’interroger sur l’utilité d’une adhésion ou d’un ré-adhésion. Beaucoup de camarades écrivent pour dire la souffrance qu’a été la rupture avec le parti et l’impossibilité de vivre ça. Voici ce que je réponds à l’un d’entre eux.

Mon cher camarade, toi seul peux en juger et surtout voir si surmonter ta souffrance correspond à une avancée politique ou non. Personnellement ce que je ressentais n’était pas éloigné parce que nous avons tous vécu ces humiliations qui se sont élargies dans notre vie privée comme une pierre jetée dans l’eau d’un lac… Il y aurait de quoi écrire un cahier de doléances. Il me semble qu’avant d’affronter nos souffrances personnelles, il faut s’interroger sur ce dont nous sommes capables et l’intérêt politique d’un tel retour. La première question est quel rapport de forces sommes nous capables de créer au niveau local, pas simple. La seconde est si nous pensons que notre ré-adhésion a quelque chance d’aider à un nouveau rapport de forces, il faut adopter l’attitude qui va avec. Surmonter l’amertume, et mesurer à quel point les communistes comme nous tous détestons les divisions. Donc ne pas faire de procès d’intention, poser les questions politiques et pas de personne. Faire une analyse de la situation dans laquelle nous sommes, la perspective politique pour changer les choses, le parti qu’il nous faudrait pour y faire face. Et quand nous aurons avancé sur ce sujet, nous pourrons constater que l’on ne saurait avoir la cruauté de forcer des camarades qui sont en total désaccord avec cette stratégie à la mettre en œuvre en tant que dirigeant. Mais surtout ne pas intervertir l’ordre des priorités parce que l’amertume et la souffrance sont trop fortes ou alors parce que l’on pense ne pas pouvoir agir. Je me dis que le camarade qui en toute honnêteté ne se sent pas capable d’une talle action au sein du PCF a peut-être intérêt à se rassembler au sein d’autres organisations hors PCF comme l’ANC ou le PRCF. L’important est de ne plus rester isolé, tout en refusant les divisions entre chapelles.

Enfin, je voudrais dire comment je conçois ma propre ré-adhésion et mon action. Je ne viens pas là pour créer une tendance de plus, j’ai toujours été ennemie des tendances dans le parti. Bien sûr il y aura un moment où seront confrontés les textes et alors je ferai comme tout les communistes je choisirai une motion. Mais l’essentiel est pour moi d’abord de comprendre comment les communistes que je rejoins vivent la situation, quelles idées ils ont. Je vais commencer par les écouter… Je dirai en me moquant que je vais être un peu sociologue, mener une enquête sur ce parti que j’ai quitté depuis plus de dix ans, faire un état des lieux et après je prendrai position à partir des idées que je peux avoir et que les lecteurs de ce blog connaissent bien. je participerai au débat, une adhérente parmi d’autres.

J’attends la convocation de ma section. Il y a ce blog où je donne la parole à qui veut la prendre. Mais je vais aussi profiter de mes nombreux voyages pour rencontrer des camarades. Ainsi je dois mardi 9 février me rendre à la maison de la radio, à Paris, à 12h1/4 France culture me propose une émission sur mon livre Fritz Lang et Bertolt Brecht, le nazisme n’a jamais été éradiqué, le soir j’irai à la librairie Tropique où un débat est organisé autour du dernier livre de Jean Salem publié chez Delga, qui nous permet de discuter de l’état d’urgence.

Mais j’arrive la veille, et au relai Belleville, proche du métro Belleville, nous organisons une rencontre informelle des militants du parti, à 19.30, le lieu sera confirmé aujourd’hui et je repréciserai. Ceux qui veulent nous y retrouver pourront-le faire, ce sera le lundi communiste avec des gens qui ne participeront sans doute pas aux raouts des lundi de la gauche mais brûlent de participer à une réflexion sur la manière d’avoir un grand parti communiste correspondant aux problèmes de notre temps et correspondant aux intérêts des travailleurs. Ça manque un peu… …

Danielle Bleitrach

 

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le février 4, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :