RSS

Il faut un changement de société !

04 Fév

Toujours dans le cadre de la préparation du Congrès, pour ceux des ex-adhérents du PCF qui auront fait le choix de renouveler leur adhésion, voici un axe de réflexion qui poursuit celui inauguré hier et qui me parait incontournable. Le parti communiste est un parti révolutionnaire, ce qui ne signifie pas au contraire qu’il est sanglant ou amateur de désordre, mais qu’il crée les conditions pour un choix de la majorité que ce soit dans les luttes, les élections, les rassemblements. (Danielle Bleitrach)

Mardi 2 février 2016, par  Serge.truscello , popularité : 29%
JPEG - 143.9 ko

Et si nous décidions ensemble de dire stop à l’enchaînement des mauvais coups porté par Hollande et son gouvernement aux droits sociaux, aux droits du travail ?

- D’imposer un règlement pacifique, politique, négocié, aux conflits qui en Irak, Libye, Syrie, font souffrir des millions d’hommes, de femmes, d’enfants et favorisent l’émergence et le renforcement de bandes armées se réclamant de l’Islam, faisant le terreau du terrorisme qui a frappé fortement par deux fois notre pays en 2015.

- De refuser le prolongement de l’état d’urgence, sa transcription dans la constitution française, au détriment de nos libertés. Avec en plus l’institution de la déchéance de nationalité pour les binationaux, mesure totalement inutile dans la lutte contre le terrorisme et créatrice de discrimination.

- D’imposer l’arrêt de la criminalisation de l’action militante, qui veut notamment faire taire les résistances face aux violences du patronat, à la succession de plans « sociaux », aux chantages à l’emploi, et la prison ferme pour les militants de Goodyear.

- Si nous décidions ensemble que l’austérité imposée par l’Union Européenne avec la complicité, la bienveillance et la diligence du gouvernement de Manuel Valls, après d’autres, n’a que trop duré et causé trop de dégât.

- Si nous décisions que les richesses que nous créons par notre travail, doivent servir au développement d’une société qui répondrait aux besoins des populations, en matière de logement, de santé, de transport, de culture, d’activité sportive, d’éducation, de loisirs.

- Que le travail n’est pas un coût, mais une richesse et que « l’inversion de la courbe du chômage » ne passe pas par de nouvelles remise en cause des droits des salariés et du niveau des salaires.

- Et si nous décidions ensemble de nous mobiliser pour rejeter le FN et ses idées, qui surfent sur le mécontentement légitime pour nous emmener dans le mur avec des conséquences catastrophiques pour l’ensemble des la population, à l’exception des plus riches.

Mais il faut pour cela décider ensemble de nous réapproprier la politique, de nous réapproprier les lieux de décisions.
Décider ensemble de créer et participer aux mobilisations nécessaires pour imposer nos choix face à ceux du monde de la finance, ami invisible de François Hollande.

Les communistes portent cette volonté, cette exigence d’un changement de société. Rejoindre le PCF, le renforcer c’est se donner les moyens de construire un mouvement populaire et politique de transformation de la société.

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le février 4, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :