RSS

Dmitri Novikov: « Poutine voudrait peut-être encore parler à Gandhi? Gandhi semble avoir choisi Lénine « 

26 Jan

 Afficher l'image d'origine

Aujourd’hui, lors d’une réunion de l’ONF (Front du peuple russe) à Stavropol, Vladimir Poutine a abordé à nouveau la question de Lénine, comme il l’avait fait quatre jours plus tôt lors d’une réunion du Conseil pour la science et l’éducation. Voici le commentaire du vice-président du Comité central du KPRF Dmitri Novikov:

Service de presse du Comité central du Parti communiste

26/01/2016

Novikov Dmitry G. Vice-président du Comité central du Parti communiste

– Les déclarations anti-léninistes faites par le Président le 21 janvier ont provoqué une réaction très négative de millions de personnes. Voilà pourquoi il a été obligé en quelque sorte de rectifier le tir.

Vladimir Lénine est le fondateur de l’Etat soviétique, dont histoire est chère à la majorité de nos concitoyens. Un chef d’Etat et un patriote dans le monde politique russe ne peut l’ignorer. De toutes les personnes, Poutine est peut-être celui qui a fait le plus pour donner de lui une image patriotique. Pour maintenir cette réputation, il est certain que l’anti-soviétisme ne vaut rien. Par conséquent, il devait « faire marche arrière. »

En partie, cela a été fait à Stavropol. Il y a eu des évaluations positives du système soviétique – concernant l’industrialisation, la médecine de haute qualité et un certain nombre d’autres réalisations. Cependant, le mot sur la «bombe à retardement» posée par Lénine lors de la fondation du pays a été prononcé à nouveau. Apparemment, Vladimir Vladimirovitch a voulu se montrer cohérent.

Poutine, bien sûr, n’est pas un historien. Mais dire des contre-vérités historiques ne convient pas à un président du pays. C’est inélégant. Alors qu’en 2007, il avait eu une sortie magnifique. Dans une interview avec des journalistes, Poutine s’était plaint de l’état de la démocratie en Europe et dans le monde. Il avait alors déclaré: « Après la mort du Mahatma Gandhi, il n’y a plus personne à qui parler. »

C’était bien dit? Oui, ce genre de phrases est susceptible d’entrer dans l’histoire. Mais les paroles, aussi bien que les actes du Mahatma Gandhi sont déjà entrées dans l’histoire. Ce grand citoyen de l’Inde a dit une fois: « L’idéal auquel se sont consacrés des géants de l’esprit comme Lénine ne peut pas être stérile. Le noble exemple de son dévouement qui sera glorifié pendant des siècles rendra cet idéal toujours plus sublime et magnifique. »

Voilà un jugement. Celui du Mahatma Gandhi. Le jugement de quelqu’un qui était un homme de principes. Lénine pour lui est une âme noble, au service d’un grand idéal. Et il aurait considéré comme un grand honneur de parler avec Lénine. Cela nous le savons pour sûr. Mais qu’en est-il du désir de Gandhi de rencontrer Poutine?… Nous ne le saurons jamais.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 26, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :