RSS

la réflexion du jour: c’est étrange cette manière qu’ils ont de me traiter de vieille pleine d’amertume

15 Jan

12

c’est extraordinaire mais quand vous tentez avec votre mémoire historique de dénoncer certains FAITS, il y a toujours une bande de bonnes femmes (ce sont des femmes  en général) qui viennent vous faire le coup de la psycjhologie à deux balles et de l’intimité abusive, mais ce peut être des hommes mais les qualicatifs sont répétitifs) : tu es vieille, tu es pleine d’amertume! me disent-elles,  quand elles ne vont pas jusqu’à me traiter de « vieille juive » , on sait jamais un petit coup e « sionisme » ça donne du poids! et elles s’étonnent de ma réaction devant une telle attitude… le font-elles exprès je l’ignore?

parce qu’il s’avère, « privilège de l’âge »,  que j’ai une excellente  mémoire historique… Par exemple je me souviens encore de ce jour de l’enterrment de Dulcie September, la militante de l’ANC assassassinée. Nous le PCF, nous étions à la tête du crotège et comme j’étais au bout de la rangée j’ai reçu l’ordre d’empêcher Harlem Désir de s’incruster au premier rang. Il m’a flanqué des coups y compris de pied mais j’ai tenu bon et il a du retrograder au 20 ème rang parce que partout les camarades chassaient ce sale type … alors quand je lis le texte sur SOS racisme je me dis qu’il a fini pa gagner et que tout le monde a de ce fait perdu sauf l’extrême-droite lancée par Mitterrand…

Comme par hasard quand l’Humanité après des années de censure ose un article sur notre livre à Marianne et moi il nous traite de vieilles… On voit le niveau de l’argumentation de tous ces gens et la ligne qui est la leur: faire ouvblier ce que fut le PCF, recouvrir du manteau de leur « stalinisme » la moindre critique… Négationner à plein, éradiction de tous témoignage? Quels mœurs étranges? …Et surtout de quelle urgence sont-ils la proie? de surcroit tous ces gens ont mon âge, j’ai cohabité avec la plupart d’entre eux au Comité Central puis National, et malgré l’apport massif trotskiste rdes années quatre vingt dix on ne peut pas dire qu’il y ait un grand renouvellement. La situation française sans parti révolutionnaire parait en état de comas dépassé sur le plan cérébral et pourtant l’insulte suprême devient la vieillesse, étrange ou logique au choix…

pour que les choses soient claires : en 2015 j’ai publié deux livres, fais des tas de conférence, pratiqué un déménagement bine fatiguant et je compte poursuivre en 2016, alors entre nous la vieillarde pleine d’ameretume je trouve ça un peu excessif… Continuons le combat même si l’organisation nous fait défaut hélas!!! Ma seule amertume est celle-là et ce n’est pas un problème individuel mais historique…Pour le reste avec cette photo prise le 29 décembre par Gilbert Rémond alors que je dégustais des coquillages chez Toinou vous diront ma joie de vivre… Et je trouve que ces gourdes qui devraient se réjouir que les femmes de notre génération après avoir combattu l’aliénation féminine, après avoir été révolutionnaire refusent de se voir voler la vie et ne s’en réjouissent pas avec moi au lie de venir me raconter des trucs idiots d’amertume et de vieillarde… VIVE NOUS!!! 

Danielle Bleitrach

 
3 Commentaires

Publié par le janvier 15, 2016 dans Uncategorized

 

3 réponses à “la réflexion du jour: c’est étrange cette manière qu’ils ont de me traiter de vieille pleine d’amertume

  1. Gilberto

    janvier 15, 2016 at 10:36

    Salut Danielle. L’année 2015 aura été la pire de toutes et pour beaucoup d’entre nous.

    Mais je ne veux pas désespèrer, là ou je suis, dans ce département ou le parti a été « foutu en l’air » on peut bien le dire, sans que rien n’y fasse, je suis furieux comme beaucoup de n’avoir pu ou su l’empêcher. Le désert militant s’est installé, et je dois dire que mon envie de militer s’est évanouie. J’éprouve un sentiment de révolte, et de revanche à la fois, devant tant de gâchis. Ce qui n’est pas sain, bien sûr. Mais la colère est présente à chaque instant. « Ils » n’ont pas voulu, qu’ « ’ils » se démerdent. Car rien n’est entrepris pour reconstruire l’organisation à laquelle j’appartiens depuis 50 ans. Cinquante ans, en l’écrivant je mesure la permanence de ma conviction et l’engagement militant de ces décennies. Tout ça pour ça ? Décourageant, vraiment. La perspective politique ? le parti communiste ? Il n’est plus que l’ombre de lui-même. Il se meurt et avec lui les vieux militants sans que la relève apparaisse. Ce moment de l’histoire est triste, les pires sentiments qu’on avait cru éradiqués reviennent en force et en masse, sans que, pour l’heure, l’espoir et l’idée même d’une nouvelle société vraiment humaine n’éclosent. Un recul historique sur le 20e siècle. Les forces réactionnaires ont réussi à nous marginaliser sans que nous ayons trouver les forces et les solutions pour y résister. L’histoire ne peut en rester à ce constat et l’avenir sera porteur. Mais nous qui sommes les générations qui ont vu les transformations positives et prometteuses du monde, qui résultent des combats héroïques des révolutionnaires du monde entier, comment ne pas ressentir l’échec et un certain ressentiment. C’est aux autres maintenant de prendre leurs affaires en main. A nos enfants et petit-enfants de relever la tête. De révolutionner ce monde injuste et inhumain. Nous pouvons encore être utile, mais c’est à eux d’ouvrir l’avenir.

    Je te souhaite à toi et ta famille, à tes camarades et amis, le meilleur pour 2016, une santé de fer pour poursuivre nos combats communs, et jouir des bons côtés de la vie.

     
  2. John V. Doe

    janvier 16, 2016 at 1:03

    Continue camarade, tu nous fais du bien 🙂

    J’aimerais que les « jeunes » soient aussi actives, désintéressées et efficaces que toi. Tu écris des livres, des articles, tu tiens un blog à une cadence telle que nous arrivons à peine à lire tout ce que tu publies. Tu prend le temps de faire des analyses qui sont très loin du « n’importe quoi » ambiant, tu sais de quoi tu parles. Continue et nous continuerons de nous inspirer de tes bonnes pensées. Vive toi 😉

     
  3. COTTY jean-Louis

    janvier 17, 2016 at 10:31

    Bonjour Danielle un proverbe Africain » quand un vieillard meurt c’est toute une bibliothèque qui disparaît » la mémoire collective ne peut disparaître, elle peut être masquée, déformée, mais chassez la par la porte, elle revient par la fenêtre.
    La jeune génération est notre espoir, elle est notre force, encore faut-il qu’elle est grandie sur un terreau sain…
    La lutte continue sous de multiples formes, mais ne pouvant reproduire le passé, semons les graines du futur…
    Notre passage sur notre planète Terre est éphémère, sachons distinguer le bon grain de l’ivraie, tout dépend de l’action populaire des créateurs de richesses, les forces vives de notre pays, ce sont les prolétaires et leurs alliés sans eux point de plus value, de milliardaires capitalistes…
    Ces femmes et ces hommes sont notre salut, ils représentent le passé, le présent, l’avenir…
    Salutations fraternelles communistes.

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :