RSS

la réflexion du jour: A chaque élection je dois répéter qu’Hitler n’est jamais parvenu au pouvoir pour avoir été majoritaire aux élections

05 Déc

Afficher l'image d'origine

 

NON Hitler n’a pas été élu, arrêtez vos proclamations  imbéciles et préocuppez vous de la réalité de ce que veut le capital et de comment vient le fascisme…

J’en ai marre de ces incultes qui ne cessent de balancer l’idée qu’Hitler aussi aurait été élu pour nous inciter à voter socialiste ou Républicain, voire pour un quelconque partisan de l’état d’urgence, qu’ils manipulent l’Histoire pour leur médiocre visée politicienne, qu’ils nous mentent passe encore mais certains sont décérébrés de bonne foi et vont répétant ce qu’on leur met dans la tête…

Ainsi, je reçois périodiquement des panneaux sur lesquels est écrit HITLER AUSSI aurait été ELU.
C’est totalement faux, arrêtez de répéter des imbécilités. Dans les élections législatives de la fin 1932 il a perdu plus d’un million de voix. C’était la ruine et Hitler envisageait le suicide…  En revanche les communistes avaient augmenté leurs scores et avec la social démocratie ils avaient la majorité. Mais la social démocratie sous pretexte de lutter contre Hitler avait fait élire aux présidentielles précédentes, le vieux maréchal Hindenburg.
Celui-ci avec accord des junkers, des forces conservatrices de l’armée et des barons de la Rhur inquiets devant l’échec de leur protégé Hitler l’ont appelé comme chancelier flanqué de Von Papen qui était sensé le surveiller… Alors je le répète qu’il avait pris une déculottée…

Vous savez pourquoi ils nous ont persuadé de cette fable? Parce que les peuples doivent être coupables de leurs crimes, ceux du capital…


Après on connait la suite, la provocation du Reichstag … l’interdiction des communistes… Puis celle des syndicats le 2 mai, l’ouverture du camp de Dachau où ceux qui résistaient étaient envoyés…  jamais les nazis n’ont eu la majorité en Allemagne, même les élections complétement fraudées par les nazis au pouvoir de mars 1933 ne leur ont pas donné la majorité absolue. Alors par pitié arêtez de répéter votre inculture historique crasse et au contraire intéressez vous à la manière dont le capital impose son système autoritaire… Y compris aujourd’hui, ça vous évitera de vous précipiter vers les urnes comme des dindons…

Réfléchissez, renseignez vous et après agissez en conscience…

Danielle Bleitrach

Voici les chiffres exacts pour ceux qui tiennent à la victoire de Hitler:
en juillet 1932, aux législatives: Hitler avait fait 13.745.680 vois et un pourcentage de 37,3 %
quelques mois après en novembre 1932
Hitler fait 11.737621 voix, ce qui fait une perte de 2 millions de voix et 4,2% de pourcentage et il perd 34 sièges, il lui en reste 196.
Le parti social démocrate SPD fait 20,4 % des voix, il perd 1,2% et 12 sièges, il a 7247 901 voix
Le parti communiste allemand fait 5.980. 239 voix, il gagne près de 700.000 voix et 2,6% en pourcentage, il fait 16,9% et gagne 2,6% et gagne 11 sièges, il en a 100.
Oui, perdre 2 millions de voix en 5 mois est une déculottée… Et Hitler le vit comme telle… Il est littéralement repêché par les forces conservatrices et les barons de l’industrie de l’armement en particulier…
Quant aux dernières élections, celles de mars 1933, alors que les nazis sont au pouvoir elles donnent lieu à une fraude massive reconnue comme telle par tous les historiens et Hitler n’a même pas atteint la majorité.

Publicités
 
23 Commentaires

Publié par le décembre 5, 2015 dans mon journal, Uncategorized

 

23 réponses à “la réflexion du jour: A chaque élection je dois répéter qu’Hitler n’est jamais parvenu au pouvoir pour avoir été majoritaire aux élections

  1. A.Bryant

    décembre 6, 2015 at 11:55

    C’est utile à faire remarquer, parce que personne ne le dit.
    Mais ce qui est pénible chez D B c’est cette agressivité rebutante constante. Ce n’est -très souvent- pas la faute des gens qui ne savent pas ce qu’elle sait, s’ils ne savent pas ! Ce n’est pas pour autant qu’ils sont « cons »… Et dans le cas concret, ce n’est pas parce qu’on croit cela qu’on va automatiquement s’empresser d’aller voter ce qu’elle dit…. Et pour mieux lire ce qu’elle écrit, il faudrait que la ponctuation et la syntaxe des phrases soient plus accessibles :on est souvent obligé de relire pas mal de fois pour comprendre.

     
  2. franek

    décembre 6, 2015 at 3:27

    et l’histoire se répète , voir l’arrivée de Pinochet , celle de l’Argentine , ce qui se passent en ce moment dans les  »républiques » d’Ukraine , des Balkans, etc…etc…

     
  3. histoireetsociete

    décembre 6, 2015 at 4:01

    je ne suis pas née en sachant ce que je sais, je l’ai appris avec beaucoup de travail et en méfiant des idées toutes faites… Je vous conseille d’en faire autant comme cela vous n’aurez pas à vous renseigner auprès de l’insupportable danielle Bleitrach… il y a des tas de livres sur le sujet…Par moment je me dis effectivement que j’aurais mieux à faire qu’à rectifier systématiquement les stéréotypes et les âneries que l’on met dans l’esprit de mes contemporains s’ils avaient une plus grande hygiène mentale et s’ils étaient un peu moins paresseux…

    Et PUIS JE TROUVE QUE TOUS CES GENS QUI VEULENT NOUS FAIRE CROIRE Qu’HITLER L’A EMPORTE A CAUSE DU MECHANT PEUPLE ALLEMAND ET PAS DES CAPITALISTES ET DES FORCES CONSERVATRICES QUI L’ONT PORTE AU POUVOIR APRES SA DECULOTTEE, AU LIEU DE PLEURNICHER FERAIENT MIEUX S’ILS SONT CONVAINCUS DU DANGER (celui DE FAIRE SE PRESENTER DES DEMAGOGUES D’EXTREME DROITE QUAND LA POLITIQUE DE LA DROITE ET DU PS DESESPERE LE PEUPLE), DONC CES GENS FERAIENT MIEUX D’INTERDIRE CE PARTI QUI NOUS MENACE DU NAZISME…OU DE CHANGER DE POLITIQUE… CE MANQUE DE LOGIQUE M’ENERVE…

    Mais pour rester sur le fond, voici les chiffres exacts:
    en juillet 1932, aux législatives: Hitler avait fait 13.745.680 vois et un pourcentage de 37,3 %
    quelques mois après en novembre 1932
    Hitler fait 11.737621 voix, ce qui fait une perte de 2 millions de voix et 4,2% de pourcentage et il perd 34 sièges, il lui en reste 196.
    Le parti social démocrate SPD fait 20,4 % des voix, il perd 1,2% et 12 sièges, il a 7247 901 voix
    Le parti communiste allemand fait 5.980. 239 voix, il gagne près de 700.000 voix et 2,6% en pourcentage, il fait 16,9% et gagne 2,6% et gagne 11 sièges, il en a 100.
    Oui, perdre 2 millions de voix en 5 mois est une déculottée… Et Hitler le vit comme telle… C’est surtout une décrue qui préoccupe les capitalistes et les forces conservatrices puisqu’il y a au contraire une montée des communistes. Hitler est littéralement repêché par les forces conservatrices et les barons de l’industrie de l’armement en particulier qui le nomment chancelier. Hitler s’est engagé à ce qu’il n’y ait plus d’élections, plus de campagnes électorale et il va rapidement interdire communistes, syndicats dans le courant de l’année 1933…
    Quant aux dernières élections, celles de mars 1933, alors que les nazis sont au pouvoir elles donnent lieu à une fraude massive reconnue comme telle par tous les historiens et Hitler n’a même pas atteint la majorité.
    Il faut connaitre la manière dont depuis le meurtre de Rosa Luxembourg, des spartakistes, la République de Weimar a accordé toute latitude à l’extrême-droite alors que les communistes subissent des répressions constantes…

     
    • Kanjy

      décembre 7, 2015 at 7:06

      Bonjour,
      Est ce que vous avez des sources à conseiller?
      Bouquins, sites internet sur le sujet?
      merci

       
    • condorcet

      mai 3, 2017 at 12:01

      Le très conservateur et catholique Brüning (chancelier de 1930 à 1932) a durement réprimé le KPD mais il a aussi essayé d’interdire les SA sans succès (il a fini en exil dès 1934). il est donc très réducteur de dire que « la république de Weimar a accordé toute latitude à l’extrême droite ».

       
  4. jerome

    décembre 6, 2015 at 5:01

    Attention, le nom du maréchal qui fut obligé de nommer Hitler chancelier est von Hindenburg et pas Hildenburg.

     
  5. Bernard

    décembre 6, 2015 at 5:45

    C’est une erreur. En 1932, il s’agit d’une présidentielle. Hindenburg arrive en tête et Hitler arrive deuxième avec environ 11 millions de voix, et environ 13 millions au deuxième tour, donc + 2 millions entre les deux tours. Hindenburg, en tant que président, se sent « obligé » de nommer Hitler chancelier. A l’époque, on est en Allemagne, pas en France en 2015. Ça n’empêche pas de s’interroger sur l’actualité aujourd’hui. En 1933, le NSPD gagne les élections mais entre temps il y a eu l’incendie du Reichstag, prétendûment organisé par un communiste, et Hindenburg meurt au début de 1934. Hitler arrive donc bien au pouvoir par les urnes et non par un coup d’état pur et simple.

     
  6. histoireetsociete

    décembre 6, 2015 at 6:07

    Bernard, vous tenez à démontrer l’indémontrable quitte à falsifier la réalité historique:
    Il s’agit bien d' »élections fédérales le 30 juillet 1932 comme en novembre 1932 et pas de présidentielles
    septièmes élections fédérales allemandes se sont déroulées le 31 juillet 1932, sous la République de Weimar. Le nombre de sièges à pourvoir au Reichstag est passé de 577 en 1930 à 608 sièges. Le parti nazi confirme sa percée des élections précédentes et devient pour la première fois le premier parti allemand avec 37,3 % des suffrages (+ 19 %), passant de 107 sièges à 230.

    Résultats DES 2LECTIONS FEDERALES DE JUILLET 1932

    Partis? Suffrages? Sièges

    Parti national-socialiste (NSDAP) 37,3 % +19,0 230 +123
    Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD) 21,6 % -2,9 133 -10
    Parti communiste d’Allemagne (KPD) 14,3 % +1,2 89 +12
    Parti du centre (Z) 12,4 % +0,6 75 +7
    Parti national du peuple allemand (DNVP) 5,9 % -1,1 37 -4
    Parti populaire bavarois (BVP) 3,2 % +0,2 22 +3
    Parti populaire allemand (DVP) 1,2 % -3,3 7 -23
    Parti démocrate allemand (DStP) 1,0 % -2,8 4 -16
    Christlich-Sozialer Volksdienst (CSVD) 1,0 % -1,5 3 -11
    Parti impérial de la classe moyenne allemande 0,4 % -3,5 2 -21
    Parti des fermiers allemands (DBP) 0,4 % -0,6 2 -4
    Ligue agricole 0,3 % -0,3 2 -1
    Paysans allemands 0,3 % -2,8 1 -18
    Parti impérial pour le renforcement du droit public 0,1 % -0,7 1 +1
    Autres 0,6 % -0,3 0 -7

    Donc moins de 5 mois après en novembre 1932, Hitler perd 2 millions de voix et 34 sièges, le parti communiste lui en gagne 700.000 et 12 sièges.

    je n’ai pas dit qu’il y a eu coup d’Etat, j’ai dit que c’est à la suite d’un reflux de Hitler (qui n’est devenu le premier parti du Reich qu’aux élections de juillet 1932 et qui déjà amorce un fort reflux) que le capital et les forces conservatrices l’ont appelé au pouvoir… Ils pouvaient le faire puisque comme je l’ai dit dans l’article la social démocratie avait appelé à voter pour le président conservateur le maréchal Von Hindenburg pour faire barrage à Hitler, ce qui fut un marché de dupes et qui déboucha sur un véritable coup d’Etat avec la mise hors la loi des communistes puis des autres partis durant l’année 1933.

     
  7. Le_Psychopathe_Fou

    décembre 8, 2015 at 11:24

    bah, rien de bien nouveau pour tout élève qui a suivi son cours d’histoire de 3ème.
    (C’est ce que j’ai moi-même appris en 3ème … en 1990).

    C’est fou ce que le grand public pourrait en avoir un peu plus dans le ciboulot s’il se rappelait un minimum de ce qu’il a appris durant sa scolarité.

     
  8. Tatcher

    décembre 9, 2015 at 3:44

     
  9. jlr

    décembre 9, 2015 at 7:43

    Bonjour,

    je découvre votre blog et sans pour l’instant, être allé plus loin, j’aimerais vous signaler que je trouve que la nuance entre arrivé au pouvoir démocratiquement et élu est assez anecdotique.
    A moins de penser que les démocraties d’aujourd’hui n’en sont pas.Nous élisons le président de la république qui désigne ensuite le 1er ministre qui conduira la politique de la France. Nous ne votons pas pour le 1er ministre.
    C’est exactement ce qui s’est passé en Allemagne ou Hindenburg a été élu et a nommé Hitler.
    source: https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_allemande_de_1932
    Il est à noter qu’ironiquement, seul Nicolas Sarkozy a assumé son rôle de président élu.
    « le premier ministre est mon collaborateur et mène la politique que je choisis, si je réussis j’en tire les honneurs, si j’échoue, je serai viré »
    et il a été viré 🙂

     
  10. wolfpappy

    décembre 9, 2015 at 8:21

    Wikipédia n’est donc pas vrai sur ce sujet ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_allemandes_de_mars_1933

    Avez vous des sources plus représentatives de ce que vous dites ? Ce sujet est intéressant.

     
  11. histoireetsociete

    décembre 9, 2015 at 10:40

    cela dépend de quel article de Wikipeia, celui qui expose les chiffres des deux élections législatives ou l’interprétation des faits sur l’arrivée au pouvoir, le premier est juste, le second est une pure interprétation… Mais vous pouvez tourner les faits comme vous le voulez , on arrive toujours aux mêmes résultats électoraux, une victoire en juillet 1932 qui fait des nazis le premier parti d’Allemagne et une râclée 5 mois après aux législatives de novembre 1932, la poussée sera e courte durée et les forces conservatrices, le capital pris de peur appelent les nazis au pouvoir malgré qu’ils soient en fort reflux … Mais voici l’article u mémorial e la Shoah sur le sujet. Je ne suis pas ‘accord sur l’ode au parlementarisme mais les faits ont le mérite ‘être exacts:
    http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=227

     
    • condorcet

      mai 2, 2017 at 11:52

      En Novembre 1932 alors qu’ils viennent de gagner des voix et des sièges ,les communistes choisirent de continuer la stratégie « classe contre classe » décidée par l’internationale et Moscou, et ils refusérent toute négociation avec le SPD (« l’arbre nazi cache la forêt social démocrate »). C’est ça leur erreur historique.

       
      • histoireetsociete

        mai 3, 2017 at 4:56

        je crois que vous confondez les époques. Souvenez-vous lors du procès de l’incendie du Reichstag le principal accusé est Dimitro, c’est le délégué du Kommintern et qui porte la stratégie du kommintern qui n’est plus classe contre classe, mais au contraire l’union et le rassemblement. Donc vous ignorez l’histoire, vous gommez en particulier l’acte fondateur de la République de Weimar qui étonnement s’appelle Reich. Cet acte fondateur c’est le massacre des spartakistes par les troupes de Noske le social démocrate avec la bénédfiction d’Ebedrt. Ensuite il y a le pacte du syndicat social démocrate avec le patronat face à la terrible crise que traverse le pays en 1924 et en 1930, je vous conseille de lire sur ce blog l’article Annie Lacxroix Riz qui rappelle cxe pacte et la manière dont les communistes doivent lutter contre cette trahison. Autre trahison qui vote pour le vieux maréchal qui va appeler Hitler au pouvoir, qui instaure l’Etats d’urgence qui va permettre le coup d’Etat légal d’Hitler en 1933. essyez de revoir ce qu’a été la république de weimar , je vous conseille de lire l’histoire de l’Allemagne de Gilbert Badia, cela vous évitera d’être un simple propagandiste.

         
  12. Emendiel

    décembre 10, 2015 at 5:08

    Est-il possible d’avoir vos sources ?

     
  13. Corentin

    décembre 19, 2015 at 3:54

    Ça reste quand même très discutable comme point de vue.
    Les mots que tu utilise sont en plus choisis pour aller dans ton sens. C’est vrai que Hitler n’est pas parvenu au pouvoir pour avoir été majoritaire aux élections : il est arrivé au pouvoir parce que Hidenburg, alors président l’a nommé chancelier en janvier 1933. Mais c’est aussi vrai que le NSDAP a eu la majorité des voix aux élections législatives de juillet 1932 ET novembre 1932. Perdre 4 points a une élection j’appelle pas ça une déculottée (parler en nombre de voix c’est absurde, parce qu’il y a eu presque 2 millions de votants en moins entre les deux élections).

    http://www.spiegel.de/pics/34/0,1020,1081634,00.jpg -> avant novembre 1932 on a bien une ascension qui se fait grâce aux élections.

    Certes Hitler n’a pas été élu mais il ne s’est jamais imposé grâce à un coup d’état mais grâce à diverses manœuvres politiques et grâce au support d’une bonne partie de l’Allemagne, et ce dernier point est indéniable.

    Je vais terminer en disant qu’en tant que communiste, je reconnais le fait qu’un peuple puisse commettre des erreurs et porter au pouvoir des gens mauvais pour son pays et le monde. Certes le capital a fortement aidé Hitler, mais personne n’a acheté les voix du peuple allemand. Il n’y a rien de néfaste pour un peuple a reconnaître ses erreurs : le peuple allemand a reconnu les siennes.

     
    • histoireetsociete

      décembre 19, 2015 at 4:07

      l’argument de l’abstention en novembre 1932 ne tient pas si on le compare au gain de voix du parti communiste allemand + 700.000 voix. En revanche je suis assez d’accord avec l’idée qu’il y a eu manœuvres politiques mais on doit en apprécier justement le contexte… Depuis l’assassinat de Karl et de Rosa par les troupes de Noske (un social démocrate)qui fourniront aussi la base du nazisme, les communistes sont l’objet d’une pression constante. la social démocratie a préféré l’ordre conservateur que l’alliance avec les communistes. Elle a encore réitéré son choix et face à la montée d’Hitler a choisi pour « lui faire barrage »faire élire le très conservateur maréchal Hindenburg, ce qui a permis la manœuvre. Le NSDAP n’a jamais été majoritaire mais a été premier parti d’Allemagne dans un temps très bref qui a été utilisé par le capital et les forces conservatrices pour l’installer au pouvoir parce qu’ils avaient peur de la progression constante des communistes et leur combativité. Le coup d’Etat a eu lieu après avec l’interdiction des partis et des syndicats… Donc sans totalement blanchir le peuple allemand je pense que tout le monde n’est pas coupable du nazisme de la même manière…

       
  14. Corentin

    décembre 19, 2015 at 4:41

    Je suis d’accord qu’ici l’argument de l’abstention n’a pas vraiment lieu d’être, c’est juste que cet argument est utilisé tellement à tort et à travers, par exemple pour comparer les scores entre deux élections avec des participations totalement différentes, que je pense qu’il ne devrait jamais être utilisé alors qu’on a les pourcentages.
    Pour ce qui est de la majorité, le NSDAP a bien été majoritaire mais n’a jamais eu de majorité absolue. Et ça je pense que c’est aussi lié au mode de scrutin (un tour a la proportionnelle si je me trompe pas). Aux élections législatives de 2012 en France, la majorité (au sens les candidats soutenus par le gouvernements) a fait 39,86% au 1er tour et 49,93% au 2e tour mais elle a bien eu la majorité absolue à l’assemblée.
    Je suis entièrement d’accord avec ta dernière phrase 🙂

     
  15. Xuan

    mai 3, 2017 at 8:08

    Merci pour ces rappels historiques très importants Danielle
    Je fais une parenthèse sur l’actualité et sur la finalité des présidentielles 2017.
    Dans cette interview,
    https://www.franceinter.fr/emissions/invite-de-7h50/invite-de-7h50-07-avril-2016
    Gattaz explique très clairement pourquoi il faut Macron : pour éviter « les zigs et les zags  » parlementaires entre « gauche et droite », qui entravent le processus des réformes antisociales.
    Position confirmée récemment :
    http://www.boursorama.com/actualites/des-patrons-s-alarment-du-programme-de-marine-le-pen-1f6d57b38417159b87321a3c2433afb8

     
  16. phileruth

    mai 7, 2017 at 8:00

    Les chiffres sont intéressants, mais il n’en reste pas moins que le parti nazi restait le plus grand parti allemand. Et, pour faire un parallèle avec un dimanche d’élection en France, peut-être des électeurs ont-ils voté nazi parce que les conservateurs étaient trop ceci ou pas assez cela; ou se sont-ils abstenus ou ont voté blanc, parce que les communistes n’étaient pas assez ceci et trop cela, et le sociaux-démocrates juste l’inverse…

     
    • histoireetsociete

      mai 7, 2017 at 8:49

      je crois que je me suis mal expliqué, la résitible ascension d’Hitler pour employer l’expression de Brecht est en fait le fruit d’une situation de division qui a démarré dès la fin de la guerre et la manière dont Guillaume II a été chassé, la social démocratie préfère l’alliance avec les conservateurs et la répression des communistes. Rosa Luxembourg est assassinée par les troupes de Noske, un social démocrate et cela prolonge la manière dont il y a déjà eu la trahison de l’entrée en guerre comme en France (jaurès est assassiné et Rosa Luxembourg mise en prison pour pacifisme). L’alliance non seulement avec les conservateurs mais avec le grand capital va trés loin (le nouveau régime en français république de weimar) est désigné sous le vocable de reich et surtout le syndicat social démocrat signe un pacte d’alliance de collaboration capital travail). la division entre communiste et social-démocrate vient de loin, mais les communistes qui sont réprimés proposent un front uni (Dimitrov accusé par les nazis de l’incendie du reichstag est là pour impulser cette ligne de rassemblement antifasciste). les socaix démocrates non seulement poursuivent la répression des communistes, instituent un état d’urgence, mais font élire à la présidence de la république le vieux maréchal Hindenburg. ce qui est intéressant dans les chiffres que je donne c’est de voir qu’au moment où Hitler connait un resxac important, une coalition parlementaire de droite avec eux s’accorde avec le maréchal Hindenburg pour leur donner le pouvoir. Toujours l’idée « plutît Hitler que le Front populaire ». ce que je pense c’est qu’en ce moment le vote Macron qui ne résoudra rien parce qu’il poursuit sur la politique qui crée la catastrophe est en train de préparer les conditions ACTUELLES d’un nouveau fascisme… Que la théorie des élites défendue par Macron, sa politique prépare le pire et que donc il faut bien mesurer ce dont sont capables les conservateurs, les capitalistes face à leur propre crise. C’est une coalition de classe comme celle qui a porté Hitler au pouvoir.

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :