RSS

Bourses chinoises : l’hémorragie en train d’être jugulée ?

09 Juil

La prise en main par l’Etat, un certain répit… De quelles attaques la Bourse chinoise a-t-elle été victime? Les risques sont immenses parce que jusqu’à aujourd’hui la Chine tire l’économie mondiale…

Par latribune.fr  |  09/07/2015, 9:49  |  385  mots
La Chine a demandé à ces intermédiaires boursiers et aux géants de fonds de s'engager à acheter des actions pour l'équivalent de plusieurs milliards d'euros, avec l'aide d'une société soutenue par l'Etat qui a promis de fournir des liquidités en quantités suffisantes.
La Chine a demandé à ces intermédiaires boursiers et aux géants de fonds de s’engager à acheter des actions pour l’équivalent de plusieurs milliards d’euros, avec l’aide d’une société soutenue par l’Etat qui a promis de fournir des liquidités en quantités suffisantes. (Crédits : Reuters)

Après avoir perdu plus de 30% depuis la mi-juin, les Bourses chinoises ont rebondi, jeudi. Celle de Shanghai a clôturé en hausse de près de 6% notamment. Ce rebond fait suite à l’annonce de nouvelles mesures drastiques des autorités pour enrayer la longue débâcle des marchés chinois.

Publié le 09/07/2015 à 07:48. Mis à jour le 09/07/2015 à 09:49.

Un nouveau souffle pour les Bourses chinoises. La Bourse de Shanghai a rebondi jeudi de façon spectaculaire, clôturant en hausse de 5,76% à 3.709,33 points. Or elle avait plongé de 3,81% peu après l’ouverture, avant d’effacer ses pertes dans des échanges d’une volatilité extrême. En outre, l’indice CSI300 des grandes valeurs cotées à Shanghai et Shenzhen a pris 6,4% à 3.897,63.

Les marchés boursiers chinois ont ainsi rebondi au lendemain de l’interdiction faite aux gros actionnaires de vendre leurs titres pendant une période de six mois dans le cadre des mesures de soutien édictées par les autorités. Dans le détail, ceux qui détiennent des participations supérieures à 5% dans des sociétés chinoises cotées ne sont plus autorisés à vendre leurs titres pendant six mois. L’interdiction s’applique aussi aux investisseurs étrangers.

Par ailleurs, les autorités chinoises se lancent dans la lutte contre des potentielles transactions illégales sur les marchés boursiers. La police enquêtera sur les ventes à découvert d’actions chinoises considérées comme « malveillantes », a annoncé jeudi l’agence de presse Chine nouvelle .

Les autorités chinoises sur tous les fronts

Les autorités politiques ont pris ces dernières semaines une série de mesures pour soutenir les marchés boursiers : baisse des taux d’intérêt, suspension des introductions en Bourse, incitation des sociétés de Bourse à acheter des actions garanties par des liquidités de la banque centrale.

La Chine a demandé à ces intermédiaires boursiers et aux géants de fonds de s’engager à acheter des actions pour l’équivalent de plusieurs milliards d’euros, avec l’aide d’une société soutenue par l’Etat qui a promis de fournir des liquidités en quantités suffisantes.

Mais ce barrage de mesures d’urgence n’est pas encore efficace. La moitié des sociétés cotées à Shanghai et Shenzhen ont choisi de se protéger de la déroute en demandant la suspension de leur cotation.

Un risque plus important que la crise grecque ?

Depuis la mi-juin, la chute des marchés boursiers chinois se chiffre à plus de 30%. A tel point que, pour certains investisseurs mondiaux, une déstabilisation du système financier qui serait due à la correction boursière chinoise constitue aujourd’hui un risque plus important que la crise grecque.

(Avec Reuters)

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le juillet 9, 2015 dans Asie, Economie

 

Une réponse à “Bourses chinoises : l’hémorragie en train d’être jugulée ?

  1. Maryvonne Le Gland Leray

    juillet 9, 2015 at 11:05

    Et, alors que des rumeurs sur d’éventuelles « manipulations de marchés » agitent les réseaux sociaux, la CSRC et la police ont ouvert jeudi une enquête conjointe sur « des ventes à découvert malveillantes », selon la presse d’Etat.

    Les ventes à découvert, pratique financière courante et autorisée, consistent à vendre à l’avance, à un prix déterminé au préalable, un titre qu’on ne détient pas encore en pariant sur sa baisse.En outre, une centaine de grands groupes étatiques chinois ne pourront plus vendre les actions de leurs filiales cotées, et les compagnies d’assurances sont invitées à investir en Bourse une proportion accrue de leurs actifs.

    Read more at http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/pekin-parvient-a-enrayer-la-chute-des-bourses-chinoises-pour-l-instant_1697476.html#fdTDwAdecKb5micX.99

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :