RSS

La réflexion du jour: le sens de nos combats

22 Fév

Depuis le début du coup d’Etat en Ukraine, nous combattons ici pour une solution de paix, d’amitié entre les peuples et de justice sociale. Nous pensons que la meilleure manière de le faire est de mettre en cause les mensonges, les silences qui favorisent une guerre fratricide. Ceux qui encouragent un pouvoir manipulé de l’étranger et qui ne sert que les intérêts des oligarques. Ceux qui ferment les yeux sur la manière dont un tel pouvoir s’appuie sur le fascisme, sur des  bandes de voyous nuisibles à tous les peuples de l’Ukraine et de la Russie. Nous avons tenté de démonter la propagande qui attribuait à la Russie et à Poutine les crimes perpétrés à Odessa et dans le Donbass. Nous avons dénoncé l’absurde politique des sanctions et les choix de l’OTAN.

En particulier nous avons approuvé  la volonté de  négociation de la diplomatie russe. Nous avons dénoncé  la surenchère des sanctions et de la fourniture d’ armements. Toutes ces actions  ne résoudront pas la crise mais conduisaient le continent européen et le monde vers une situation extrêmement dangereuse, Vers une guerre y compris nucléaire avec la Russie.

Nous avons contribué, en publiant des articles traduits du russe et d’autres langues, à dénoncer la propagande de guerre des médias français et nous continuerons. Nous n’avons jamais caché que les positions politiques qui correspondaient le plus aux nôtres étaient celles des différents partis communistes, parti communiste de la fédération de Russie, parti communiste d’Ukraine, parti communiste du Donbass. Ces positions  privilégient  la paix, dans le dialogue et le souci des victimes de ces politiques fascistes. Cela ne nous a pas interdit de nouer des relations avec d’autres forces de gauche. Pas plus que cela ne nous a empêché  de tenter de faire comprendre comment la Russie toute entière soutenait la politique de Poutine face à l’agression de l’OTAN, celle des USA et de l’UE.Il y avait un choix politique communiste mais aussi la mise en lumière des enjeux historiques, enjeux culturels, enjeux de civilisation autant qu’enjeux politiques, respect de la diversité dans une perspective de progrès et de liberté pour les exploités comme pour les nations souveraines et les individus.

Nous avons tenté à chaque moment d’éclairer les enjeux, avec une préoccupation concernant notre pays la France: ne rien faire qui favorise l’extrême-droite. Nous avons dénoncé  la manière dont le Front national, les identitaires, les fascistes tentaient de s’emparer de la question pour y développer la haine et souvent les nouvelles sensationnelles inventées de toutes pièces. Traduction des textes originaux, voyage et rencontre dans le pays, exposé permettant de mieux connaître la culture, les opinions des peuples de l’ex-Union soviétique, les comprendre pour favoriser le dialogue et la paix.Il y a eu nos voyages et la tournée dans toute la France de représentants du parti communiste d’Ukraine et des mères d’Odessa pour tenter de briser l’omerta sur la réalité ukrainienne, donner la parole aux anti-fasciste ukrainiens eux-mêmes.

Nous allons continuer en ce sens, non seulement à travers ce blog mais en développant à partir d’avril mai des débats autour de ces questions: qu’est devenu l’espace post-soviétique, que représente pour les peuples qui l’ont vécu cette expérience soviétique et surtout comment multiplier dialogue et rencontre pour œuvrer à une des principales tâches de notre temps: la paix et la lutte contre le fascisme. Ce qui apparait partout du Venezuela à l’Ukraine, en passant par le Moyen Orient et l’Asie, c’est que partout l’impérialisme en crise provoque des coups d’Etat, des interventions militaires qui créent le chaos et installent des bandes de fascistes pour interdire l’aspiration des peuples à vivre mieux. Le fascisme a désormais un double visage, celui des menées impérialistes et celui du dévoiement des luttes de libération. Dévoiement puisqu’à la lutte des classes, il s’agit de substituer partout les haines raciales, religieuses ou définies comme telles. Avec le fascisme nous ne transigeons pas surtout quand il joue les simulacres de combats qui sont les nôtres.

Nous vous proposerons en particulier, à partir de notre livre (Marianne et moi) à paraître en avril chez Delga : URSS, vingt ans après, croquis de voyage en Ukraine, une série de débats, certains d’entre eux sont déjà prévus. Mais il y aura probablement d’autres initiatives dont ce blog fera état avec ou sans nous.

Voilà, nous continuons et sur ces bases-là, nous sommes prêtes à tous les dialogues.

Danielle et Marianne

 
1 commentaire

Publié par le février 22, 2015 dans Uncategorized

 

Une réponse à “La réflexion du jour: le sens de nos combats

  1. internationalinformant

    février 22, 2015 at 7:13

    A reblogué ceci sur The international informant.

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :