RSS

La lutte antiterroriste: changer d’orientation et renforcer les échanges diplomatiques, la négociation et la paix:

22 Jan

Il y a quelque chose de fou dans l’idée actuellement dominante celle de prétendre encadrer la lutte antiterroriste par la seule répression. Vu la nécessité de la surveillance d’une croissance exponentielle des suspects un puits sans fond- la logique du système étant effectivement une croissance que la paranoïa, le non traitement des inégalités ne peuvent qu’agmenter, si en effet on admet que la relégation, le chômage de masse et le traitement par la police en ennemi intérieur ne cesseront de fournir des clients. Effet difficilement contrôlable surtout s’il s’accompagne au plan international de la poursuite de l’entente avec les meilleurs producteurs des filières djihadistes au plan international, à savoir nos alliés saoudiens et autres qataris flanqués de leurs alliés en pétrodollars, les USA.

Donc bien sûr, il faut prendre des mesures au plan intérieur pour résorber non seulement les ghettos de misère et de discrimination, mais assécher le flot au plan international. Il est évident que seule une politique de développement basée sur des coopérations mutuellement avantageuses peut résoudre durablement les problèmes, mais cet objectif passe aussi par la nécessité de repenser toute la conception des relations internationales.  Pour cela il faut revaloriser la  diplomatie et renouer le contact avec des pays avec lesquels nous l’avions rompu.  c’est sans doute sa rupture avec la Russie et notre adhésion aux pires errances étatsuniennes et allemande en Ukraine qui produisent les effets les plus nocifs pour le continent européen et pour la paix mondiale. .

la Russie renforce ses alliances

Il y a un mythe qui serait l’isolement de la Russie, non seulement celle-ci s’est rapprochée de la Chine et d’une construction eurasiatique, mais ce retournement de perspective concerne également de nouvelles relations avec l’Iran et l’Inde. sans parler de l’Amérique latine, les BRICS, mais puisqu’il est question de terrorisme considérons une pièce centrale du dispositif, les nouvelles relations avec Téhéran.

Pour la première fois en quinze ans, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou s’est rendu en visite officielle de deux jours en Iran. Cette visite et la signature d’un accord intergouvernemental sur la coopération militaire entre les deux pays n’est pas une simple évolution dans le domaine militaire. Elle s’inscrit dans la continuité du retournement militaro-politique de la Russie vers l’est, déjà illustré par les récentes visites de Vladimir Poutine en Inde et de Sergueï Choïgou en Chine et au Pakistan. Mais la véritable évolution concerne la  visite à Téhéran  de ce dernier, c’est un pas géopolitique vers des relations d’alliés entre la Russie et l’Iran.

A Téhéran, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou et son homologue iranien Hossein Dehghan ont évoqué les problèmes de sécurité régionale et internationale, et ont signé un accord sur la coopération militaire entre les deux États, qui s’est considérablement élargie.

Les plans conjoints, à terme, visent à étendre les échanges de délégations, organiser des négociations de commandement, participer aux exercices en tant qu’observateurs, préparer des cadres militaires, échanger les expériences dans les opérations de maintien de la paix et la lutte antiterroriste, le déminage humanitaire et les escales de navires de guerre dans les ports russes et iraniens. Un tel ordre du jour montre que les relations russo-iraniennes évoluent du statut de partenariat à celui d’allié, alors que jusque-là les intérêts commerciaux étaient majoritaires. Ce n’est pas un hasard si l’agence de presse iranienne IRNA a qualifié la visite de Sergueï Choïgou à Téhéran « d’événement marquant ». la Russie a pris un pied dans une des régions les plus stratégiques du monde, ne serait-ce qu’au plan de l’énergie.

Les positions de l’Iran et de la Russie sont proches sur de nombreux problèmes régionaux et internationaux: le programme nucléaire iranien, le déploiement de l’Otan en Europe de l’Est, la crise politique syrienne et la lutte contre les groupes terroristes au Moyen-Orient. Pourtant jusqu’à ces derniers temps la Russie a été considéré par l’Iran comme appartenant au camp occidental, les choses sont en train d’évoluer.

C’est une victoire de la diplomatie russe qui poursuit les positions conquises au Moyen orient. Les Russes fins connaisseurs de la région ont réussi l’exploit d’avoir d’excellentes relations avec les dirigeants israéliens tout en étant sollicités comme arbitre par le Hamas. On peut même avancer l’idée que la principale inquiétude des Israéliens … et des saoudiens, à savoir le rapprochement des USA avec l’Iran est paradoxalement atténuée par l’intervention russe en Iran, tant la diplomatie russe est plus crédible. Parce que cette diplomatie ne cherche pas les antagonismes, elle est en train de développer son impact dans le Moyen orient. Même la manifestation tchétchène contre les caricatures de Mahomet doit être analysées dans le cadre de ce rôle que prétend jouer la Russie, celui d’une alliance avec les musulmans contre ce qui les opprime mais en isolant toujours plus  le terrorisme. On se souvient que lundi  des centaines de milliers de personnes (800 000, selon les autorités locales, dans un pays qui compte 1,2 million d’habitants) se sont rassemblées lors d’une manifestation monstre à Grozny contre la dernière une de Charlie Hebdo. «Ceci est une manifestation contre ceux qui insultent la religion musulmane», a annoncé le dirigeant tchétchène prorusse, Ramzan Kadyrov, pour protester contre la caricature de Mahomet. Kadyrov, protégé du Kremlin, avait appelé la population à exprimer sa colère mais aussi en l’exprimant il lui donnait un cadre. C’est l’exact contrepoint de la stratégie poursuivie par les occidentaux qui font alliance avec ceux qui générent le terrorisme et dans le même temps témoignent de leur hostilité en matière de moeurs et qui, comme le disent les Chinois, sont prêts à faire du XXI e siècle celui d’une guerre des religions.

Apparemment la France se retrouve donc la nation désignée comme la moins apte à entretenir des relations fructueuses dans cette zone complexe vu la politique menée par les deux derniers présidents et les dernières manifestations de sa population, mais en fait tous cela peut être au contraire aisément retourné non seulement à cause de la tradition française, de son personnel diplomatique et surtout des intérêts réels d’un pays qui a la plus forte population musulmane (et juive) de l’Europe.

Pourtant la  France est en capacité de jouer un nouveau rôle en Europe
Certains médias occidentaux particulièrement dépendant des Etats-Unis ont tenté de diaboliser la Russie, la transformant en Etat voyou et tentant de susciter contre elle une alliance occidentale, cette activité médiatique s’est accomplie alors qu’en parallèle des représentants du commandement américain se rendent  à Kiev pour évoquer sur place l’assistance au profit des forces armées ukrainiennes. Sous le couvert de campagne médiatique antirusse généralisées en Europe et en France en particulier, l’Ukraine participe aux réunions du Comité militaire de l’Otan sur la coopération militaire et les plans de réforme des forces armées ukrainiennes du 20 au 22 janvier. le gouvernement ukrainien dans un pays en faillite s’appuie de plus en plus sur des forces fascistes.

La politique du président Hollande a connu ces derniers temps une évolution qui pourrait être bénéfique à la France, non seulement dans la lutte antiterroriste mais au plan économique. Les médias  dont l’allégeance aux Etats-Unis paraît croissante  ont tenté de minimiser l’importance du voyage au Khazaktsan, pourtant à cette occasion s’est esquissé le rôle original qui pourrait être celui de la France. De même, malgré les épisodes plus ou moins grotesques de l’affaire Charlie, non dans son principe mais dans ses outrances ou comment transformer un élan de compassion en absurdité aux yeux du monde, fort heureusement la France a continué à paraître un des pays les plus sensibles à ce primat de la négociation diplomatique et en faveur de la paix dans le Donbass, voir une remise en cause de sanctions préjudiciables à tous. Les Russes qui ont refusé toute politique du pire et ont maintenu inlassablement des efforts en ce sens multiplient les appels d’offre et traitent la France comme un interlocuteur potential dans la mesure où l’Allemagne pour des raisons qui ne correspondent en rien aux intérêts de cette nation refusent ce rôle d’intermédiaire qui  paraissait lui correspondre.

Je voudrais enfin terminer ce tour d’horizon par le sens que nous donnons à la tournée ukrainienne que nous avons à quelques uns organisée en France. Il s’agit bien sûr de faire connaître le drame vécu par ce peuple qui depuis le coup d’Etat de l’an dernier vit une situation de guerre civile, d’atteintes aux libertés autant qu’une crise économique avec une corruption endémique entretenue par la guerre dans le Donbass mais il s’agit aussi de provoquer dans la population française la conscience que la lutte contre le terrorisme se double de la recherche de nouvelles relations internationales dans lesquelles il est urgent que la négociation  et le repect des nations remplace la politique inaugurée par les Etats-Unis le 11 septembre et qui ne produit que des catastrophes sociales économiques, humaines en faisant grossir par ailleurs le phénomène contre lequel elle prétend entrer en guerre..Nous considérons qu’un puissant mouvement en faveur de la paix est nécessaire à la véritable sécurité française.

Danielle Bleitrach

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le janvier 22, 2015 dans Uncategorized

 

Une réponse à “La lutte antiterroriste: changer d’orientation et renforcer les échanges diplomatiques, la négociation et la paix:

  1. leventquisouffle

    janvier 22, 2015 at 10:18

    A reblogué ceci sur Le vent qui souffleet a ajouté:
    À rebours du politiquement correct, mais néanmoins intéressant…

     

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :