RSS

McCain et d’autres haut responsables accusés de visites illégales en Syrie

06 Jan

Publié RT: 6 janvier 2015 05:47

 http://rt.com/news/220079-mccain-syria-visit-illegal/
On notera le cas de Bernard Kouchner. On comprend mieux que sur la base du ralliement atlantique de Sarkozy, de toutes les aventures y compris libyennes de ce dernier, il ait pu aussi facilement rallier cette personnalité de « gauche », enfin du PS… le rôle joué de monsieur bons offices au profit de la CIA par les époux Kouchner complétant celui bien connu de l’ancien candidat républicain à la présidence… BHL navigant bien sûr dans les mêmes eaux… Il arrive un moment où la France rompt avec sa traditionnelle politique de relative indépendance pour devenir les petits soldats de l’empire…et pour y créer de toutes pièces avec les frères saoudiens et qatari le « péril islamiste » comme ils sont en train de développer en Ukraine les nazis. Œuvre qui a sa source dans la politique de guerre froide et qui aujourd’hui donne à plein pour créer un drame au cœur de l’Europe comparable à celui du bassin méditerranéen.  (note de Danielle Bleitrach)

U.S. Senator John McCain.(Reuters / Yuri Gripas)

Le sénateur américain John McCain.(Reuters / Yuri Gripas)

 

Plusieurs responsables français et américains, dont le sénateur John McCain, sont entrés en Syrie illégalement – sans les  visas requis – dans diverses occasions, violant ainsi la souveraineté du pays, a déclaré la Syrie dans une plainte déposée auprès de l’ONU.

La liste des politiciens inclut également un ancien ministre des affaires étrangères Français Bernard Kouchner et l’ancien diplomate américain Peter Galbraith, selon une lettre datée du 30 décembre, citée par Reuters et AFP.

Dans sa lettre, l’ambassadeur de la Syrie à l’ONU, Bashar Ja’afari a exhorté le Secrétaire général Ban Ki-moon et le Conseil de sécurité à mettre une pression supplémentaire sur les gouvernements pour qu’ils prennent « les mesures nécessaires contre leurs ressortissants qui entrent illégalement sur le territoire syrien ».

« Ces actions sont une violation flagrante de la souveraineté de la Syrie et des résolutions du Conseil de sécurité concernant la Syrie » a dit Ja’afari .

La lettre incluait des plaintes contre « certains journalistes et des personnalités » qui entrent clandestinement en Syrie, en soulignant le cas de McCain qui est entré dans le pays en juin 2013, ainsi que la visite de Kouchner en novembre 2014 et de Galbraith en décembre 2014, avec d’autres dirigeants politiques et militaires d’US.

L’ancien politicien koweitien Walid Tabtabai est également mentionné comme ayant fait une visite illégale en septembre 2013.
À l’époque, le porte-parole de McCain a seulement confirmé que l’ex-candidat républicain à la  présidentielle avait visité la Syrie en mai 2013 pour rencontrer les rebelles syriens.

View image on Twitter

McCain a répondu à la plainte en tentant de minimiser les accusations et en accusant à son tour le président syrien Bashar Assad du « massacre » de son propre peuple.

« C’est une vérité triste mais pas surprenante que le régime Assad est moins préoccupé du massacre de plus de 200 000 hommes, femmes et enfants que de ma visite avec les Syriens courageux luttant pour leur liberté et de dignité »  McCain a déclaré. « Le fait que la communauté internationale n’a pratiquement rien fait pour renverser ce régime terrible malgré ses atrocités est une tache sur notre conscience morale collective. »

Selon les médias, McCain est passé en Syrie en mai 2013 depuis la Turquie avec le général Idris Salem, qui dirigeait le Conseil militaire suprême de l’armée syrienne libre et y est resté pendant plusieurs heures avant de retourner en Turquie.

Lors de sa visite, le sénateur s’est entretenu avec les dirigeants des unités de l’armée syrienne libre en Turquie et en Syrie.

La visite de McCain a créé une tempête médiatique, surtout après qu’ait été publiée une image de lui posant avec les djihadistes qui seraient liés à l’Etat islamique (anciennement ISIS/ISIL).

La protestation initiale provenait du sénateur républicain Paul de Rand du Kentucky, qui a accusé McCain d’inconscience pour avoir eu des réunions avec des combattants de l’État islamique.

US Senator John McCain walks on Independence Square in Kiev on December 15, 2013.(AFP Photo / Volodymyr Shuvayev)

 le sénateur US John McCain se promène sur la place de l’indépendance à Kiev sur 15 décembre 2013.(AFP Photo / Volodymyr Shuvayev)

Parmi les autres visites controversées du sénateur, il y a eu un voyage en Ukraine en décembre 2013, lors des protestations de masse contre le gouvernement. Lors de sa visite, McCain s’est réuni avec les dirigeants de l’opposition ukrainienne dans la capitale du pays, en exprimant son soutien aux protestations, en ajoutant qu’il voyait l’avenir de l’Ukraine avec l’Europe.

En outre, en 2011, McCain a visité Benghazi afin de rencontrer les rebelles libyens, les qualifiant de « nos héros ». Hardiment, McCain a déclaré que la chute du leader libyen déchu Muammar Gaddafi devaient inspirer les personnes à travers le monde – y compris en Russie – ce qui a fait soulever les sourcils à l’échelle mondiale.

« Nous croyons très fermement que le peuple libyen aujourd’hui inspire les gens à Téhéran, à Damas et même à Pékin et Moscou, » a dit McCain.

 AFP Photo / Mahmud Turkia

AFP Photo / Mahmud Turkia

Les propensions aux voyages de McCain l’ont fait atterrir sur la liste noire de la Russie en mars, ce qui est une partie des représailles de la Russie contre les sanctions des Etats-Unis. La liste interdit au sénateur ainsi qu’à d’autres personnes de se rendre en Russie ainsi que le gel de ses biens russes..

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le janvier 6, 2015 dans Amérique, Asie, Europe

 

2 réponses à “McCain et d’autres haut responsables accusés de visites illégales en Syrie

  1. Jeanne Labaigt

    janvier 6, 2015 at 3:12

    Chère Danielle,
    J’ai cru tout à l’heure t’avoir copié et envoyé le double de la lettre que j’ai adressée aux rédactrice d’Elle, en mettant les adresses que tu as indiquées hier sur ta propre lettre, je vois que cela n’est pas sur les commentaires, aussi je te la remets, car j’ai du cliquer inconsidérément;

    Chère Madame,

    J’ai suivi comme de nombreux internautes la polémique autour de vos articles dans « Elle »sur les jeunes femmes ukrainiennes, ces articles très détaillés montraient ces belles jeunes femmes dévouées sous leur meilleur jour, en en faisant des femmes engagées dans un combat émancipateur.
    La réalité a cependant surgit dans ce récit, ce « story telling » comme on dit dans la langue de la communication : elles appartenaient à des groupes fascistes et néo-nazis, engagées dans des opérations de ratissage, éliminations et contraintes cruelles faites par des « bataillons », dignes des opérations Condor en Amérique latine des années de dictature militaire, on sait le prix qu’ont payé les femmes, les mères, les grands-mères de ces pays.
    Aussi c’est avec soulagement que j’ai lu le communiqué par lequel vous reconnaissiez avoir été abusée dans votre bonne foi de journalistes rédactrices d’un journal, celui d’Hélène Lazareff qui a d’une certaine façon beaucoup fait dans le passé pour l’émancipation des femmes et de la société.
    Danielle Bleitrach sur son site « histoire et société » fait état d’une invitation qu’elle vous faite à assister à l’exposition et au témoignage que des femmes ukrainiennes, certes moins photogéniques, accompagnées autres victimes et de représentants de diverses forces politiques vont porter la semaine du 25 janvier un peu partout en France.
    Je me permets de vous dire que certaines de vos lectrices, des femmes de ce pays simples et pas forcément glamour mais respectables, soucieuses de justice et anti-fascistes viscéralement apprécieraient que vous alliez les rencontrer au moins par souci personnel d’information et peut-être aussi par désir de faire circuler l’information provenant de toutes sortes de sources.
    Pour ce qui est de moi je trouve que si vous avez été trompée (peut-être par manque de vigilance journalistique tout de même) vous montreriez par cette rencontre avec ces femmes brisées par la mort de leur fils que la recherche de la vérité et la transmission objective de la réalité effective (fondements d’une éthique journalistique) vous tiennent à cœur.
    Bien cordialement

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :