RSS

Une pièce historique non tronquée : la mise en garde de Georges marchais contre l’anticommunisme

04 Jan

Le texte ci-dessous est difficile à trouver sur internet dans une version non tronquée. Il s’agit de l’éditorial de l’Humanité du 3 mai 1968 signé par Georges Marchais, alors secrétaire à l’organisation du PCF. On pouvait encore le trouver début 2014 sur le site de l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui l’extrême-droite, qui ne recule devant aucun mensonge pour protéger les intérêts du capital, tente de récupérer Georges Marchais ce qui ajoute à la confusion. En mai 1968, cette confusion-là n’était pas de mise puisque l’extrême-droite – la même qu’aujourd’hui – se définissait d’abord et avant tout par son anticommunisme, qu’elle revendiquait et affichait haut et fort à l’époque. Par contre, l’extrême-gauche émergeait et elle était la face de l’anticommunisme, n’hésitant pas à tronquer les propos du secrétaire général du parti communiste: ainsi l’anarchiste allemand Cohn Bendit fut transformé en juif allemand pour les besoins de l’anticommunisme (une manœuvre qui a cours encore aujourd’hui de la part des mêmes) et on fit défiler quelques groupuscules en leur faisant crier devant le siège du parti communiste « Nous sommes tous des juifs allemands »… En fait on peut s’interroger sur la nature de ces gens : n’étaient-ils pas la première mouture d’un maïdan en France? Quand on sait qui étaient les néoconservateurs américains encore au pouvoir aujourd’hui, on sait leurs origine trotskistes, leur attaque contre l’Etat, leur anarchisme… La CIA dès cette époque met au point des stratégies de déstabilisation, mais elle ne se contente pas comme en Amérique latine où elle mobilise l’armée et l’extrême-droite, y compris d’anciens nazis comme en Bolivie, elle commence comme elle le fera en Europe à utiliser une partie de l’extrême-gauche et son anticommunisme… C’est une stratégie adaptée dans le pays où communistes et gaullistes représentent une résistance à la domination des Etats-Unis et où on ne peut pas faire agir directement les tortionnaires et recruter les anciens nazis comme cela se passe aussi dans le bloc soviétique, en Ukraine par exemple. L’utilisation selon le modèle Soros, d’une jeunesse d’extrême-gauche impatiente et qui se croit révolutionnaire, l’utilisation de la social démocratie atlantiste mais déjà le soutien à l’extrême-droite qui aujourd’hui prend tout son ampleur est une attaque contre la souveraineté française dans un contexte favorisé par l’UE et l’OTAN.  Il est clair que mai 68 en France grâce à l’intervention massive de la classe ouvrière n’est pas seulement ce maïdan mais il est aussi par suite d’erreurs stratégique, de crise ouverte dans l’ex-URSS aussi l’ouverture vers la domination nord-américaine du continent européen. Ce texte est donc précieux à relire et il témoigne d’une certaine lucidité. (Danielle Bleitrach)

______________________________________________________________________________

DE FAUX RÉVOLUTIONNAIRES À DÉMASQUER

Comme toujours lorsque progresse l’union des forces ouvrières et démocratiques, les groupuscules gauchistes s’agitent dans tous les milieux. Ils sont particulièrement actifs parmi les étudiants. À l’université de Nanterre, par exemple, on trouve : les « maoïstes » ; les « Jeunesses communistes révolutionnaires » qui groupent une partie des trotskystes ; le « Comité de liaison des étudiants révolutionnaires », lui aussi à majorité trotskyste ; les anarchistes ; divers autres groupes plus ou moins folkloriques.

Malgré leurs contradictions, ces groupuscules – quelques centaines d’étudiants – se sont unifiés dans ce qu’ils appellent « Le Mouvement du 22 mars Nanterre » dirigé par l’anarchiste allemand Cohn-Bendit.

Non satisfaits de l’agitation qu’ils mènent dans les milieux étudiants – agitation qui va à l’encontre des intérêts de la masse des étudiants et favorise les provocations fascistes – voilà que ces pseudo-révolutionnaires émettent maintenant la prétention de donner des leçons au mouvement ouvrier. De plus en plus on les trouve aux portes des entreprises ou dans les centres de travailleurs immigrés distribuant tracts et autres matériels de propagande.

Ces faux révolutionnaires doivent être énergiquement démasqués car, objectivement, ils servent les intérêts du pouvoir gaulliste et des grands monopoles capitalistes.

Un des maîtres à penser de ces gauchistes est le philosophe allemand Herbert Marcuse qui vit aux États-Unis. Ses thèses sont connues. Elles peuvent être résumées de la façon suivante : les partis communistes « ont fait faillite », la bourgeoisie a « intégré la classe ouvrière qui n’est plus révolutionnaire », la jeunesse, surtout dans les universités, « est une force neuve, pleine de possibilités révolutionnaires, elle doit s’organiser pour la lutte violente ».

Bien entendu, les adeptes de Marcuse, chez nous, doivent tenir compte de la force, de l’influence du Parti Communiste Français, et de la combativité de la classe ouvrière. Mais tout en y mettant des formes, ils portent leurs coups contre notre Parti – et la CGT – et cherchent à mettre en cause le rôle fondamental de la classe ouvrière dans la lutte pour le progrès, la démocratie, le socialisme.

Les thèses et l’activité de ces « révolutionnaires » pourraient prêter à rire. D’autant qu’il s’agit, en général, de fils de grands bourgeois – méprisants à l’égard des étudiants d’origine ouvrière – qui rapidement mettent en veilleuse leur « flamme révolutionnaire » pour aller diriger l’entreprise de papa et y exploiter les travailleurs dans les meilleurs traditions du capitalisme.

Cependant, on ne saurait sous-estimer leur malfaisante besogne qui tente de jeter le trouble, le doute, le scepticisme parmi les travailleurs et, notamment, les jeunes. D’autant que leurs activités s’inscrivent dans le cadre de la campagne anticommuniste du pouvoir gaulliste et des autres forces réactionnaires. De plus, des journaux, des revues, des hebdomadaires – dont certains se réclamant de la gauche – leur accordent de l’importance et diffusent à longueur de colonnes leurs élucubrations. Enfin et surtout parce que l’aventurisme gauchiste porte le plus grand préjudice au mouvement révolutionnaire.

En développant l’anticommunisme, les groupuscules gauchistes servent les intérêts de la bourgeoisie et du grand capital.

Le Parti Communiste Français est le meilleur défenseur des revendications immédiates des travailleurs manuels et intellectuels. Il représente une force essentielle dans le combat pour éliminer le pouvoir des monopoles et lui substituer un régime démocratique nouveau permettant d’aller de l’avant dans la voie du progrès social, de l’indépendance nationale et de la paix. Il est le meilleur artisan de l’union des forces ouvrières et démocratiques, de l’entente entre tous les partis de gauche, condition décisive pour atteindre ces objectifs. Sans le Parti Communiste, il n’est pas de véritable gouvernement de gauche, il n’est pas de politique de progrès possible.

Mais notre Parti n’a pas comme seul objectif de lutter contre la malfaisance politique du pouvoir des monopoles et de lui substituer un authentique régime démocratique. Effectivement il lutte pour l’abolition du capitalisme et l’instauration d’une société socialiste où sera bannie à tout jamais l’exploitation de l’homme par l’homme. Pour une société qui réalisera l’entière égalité sociale de tous ses membres et où le but de la production ne sera plus le profit d’une petite minorité mais la satisfaction des besoins matériels et culturels de tous.

Pour atteindre ces objectifs, notre Parti Communiste fonde son action avant tout sur la classe ouvrière qui est la force sociale décisive de notre époque.

La grande mission historique de la classe ouvrière est de liquider le capitalisme et d’édifier le socialisme, seule société véritablement humaine.

Il en est ainsi parce que la classe ouvrière ne possède toujours aucun moyen de production, qu’elle est la classe la plus exploitée et, par conséquent, la seule classe véritablement révolutionnaire jusqu’au bout. Il en est ainsi parce que les conditions mêmes de développement de la production font que la classe ouvrière est la mieux organisée, la plus disciplinée et la plus consciente.

Les pseudo-révolutionnaires de Nanterre et d’ailleurs auront beau faire, ils ne changeront rien à cette réalité historique. D’ailleurs c’est bien la classe ouvrière qui a donné naissance au système socialiste qui libère l’homme de toute forme d’exploitation et d’oppression et assure progressivement la satisfaction de ses besoins matériels et culturels. Au système socialiste qui apporte tout son appui à la lutte des peuples pour leur indépendance nationale. Au système socialiste qui, par son exemple, convaincra toujours plus les travailleurs des pays capitalistes qu’il est de leur intérêt de s’engager dans la voie du socialisme.

Ces vérités élémentaires qui prouvent que le Parti Communiste Français est en France le seul parti révolutionnaire, dans le bon sens du terme, nous devons les rappeler énergiquement à ces pseudo-révolutionnaires. Nous devons leur rappeler aussi ces paroles d’Anatole France à l’adresse des intellectuels : « Pour combattre et vaincre nos adversaires, rappelez-vous citoyens que vous devez marcher avec tous les artisans de l’émancipation des travailleurs manuels, avec tous les défenseurs de la justice sociale et que vous n’avez pas d’ennemis à gauche. Rappelez-vous que, sans les prolétaires, vous n’êtes qu’une poignée de dissidents bourgeois et qu’unis, mêlés au prolétariat, vous êtes le nombre au service de la justice. »

Mais il est bien évident que nous ne confondons pas les petits groupuscules gauchistes s’agitant dans les universités avec la masse des étudiants. Au contraire, ceux-ci bénéficient de notre entière solidarité dans la lutte qu’ils mènent pour la défense de leurs légitimes revendications contre la politique désastreuse du pouvoir gaulliste dans le domaine de l’éducation.

Les étudiants ont besoin du soutien actif des travailleurs. C’est pourquoi ils doivent s’appuyer sur eux dans leur combat. Et la classe ouvrière a le plus grand intérêt d’avoir à ses côtés les étudiants en lutte pour leurs propres objectifs et pour ceux qui leur sont communs.

En effet, pour autant qu’elle a un rôle décisif à jouer dans la lutte pour le progrès, la démocratie et le socialisme, la classe ouvrière ne saurait prétendre y parvenir seule. Elle a besoin d’alliés. Les étudiants, la jeunesse en général, sont parmi ces alliés indispensables. C’est pourquoi il faut combattre et isoler complètement tous les groupuscules gauchistes qui cherchent à nuire au mouvement démocratique en se couvrant de la phraséologie révolutionnaire. Nous les combattrons d’autant mieux que nous ferons toujours plus connaître les propositions du Parti et sa politique unitaire pour le progrès social, la démocratie, la paix et le socialisme.

Georges MARCHAIS

 
16 Commentaires

Publié par le janvier 4, 2015 dans HISTOIRE

 

16 réponses à “Une pièce historique non tronquée : la mise en garde de Georges marchais contre l’anticommunisme

  1. BEYER Michel

    janvier 4, 2015 at 9:32

    Merci pour ce rappel!!Ceux qui pensent que MAI 68 a été un grand mouvement révolutionnaire ont dans cet article matière à réflexion. C’est vrai qu’il y a eu quelques avancées pour la CO, notamment avec Grenelle. Mais MAI 68, c’est aussi le début de la contre-révolution, la revanche sur les « conquis »(dixit A.CROIZAT) de la Libération. Le Sociétal, mis en avant par les gauchistes a pris le pas sur la Lutte de classes. C’est vrai que la société avait besoin de dépoussiérages mais pas au point d’arriver aux abandons auxquels nous sommes actuellement..
    Ceux qui ont vécu cette époque ont en mémoire le fameux meeting de Charléty. Que sont devenus tous ces beaux personnages « bidon ». Ils ont rejoint leur camp, qui n’est pas celui de la CO.

     
  2. diamalv

    janvier 4, 2015 at 10:23

    J’ai déjà tout dit donc copié collé:

    Faites comme vous le sentez c’est votre blog! J’insiste simplement sur le fait que vous ne prenez pas assez la mesure de l’impérialisme français essentiellement en Afrique qui fut le terrain de rivalités « anti anglo-saxonnes » (Aujourd’hui anti-chinoises?).
    Par ailleurs des économistes comme Sapir ne font pas le choix de leur vision bornée de l’économie de ce qu’il pensent être progressiste, mais lorsqu’on se dit marxiste comment accorder un crédit à une personne qui donne des interview à un site fasciste!

    Non je ne ferai jamais ne serait qu’un bout de chemin ensemble avec ce type!

    Pour finir réhabiliter la politique hautement révisionniste de Marchais (Je ne parle pas de la personne elle même si vous étiez proches) aujourd’hui est un non sens tant c’est celle ci qui a contribuer à désarmer le prolétariat français & vous le savez.

    A partir du moment ou la » lumière » venant de Moscou s’est éteinte (Celle de Staline) le vers était déjà dans le fruit & ce que j’espère justement c’est que nos camarade d’Ukraine nous rappelle cette trahison à la théorie de la dictature du prolétariat!

    NB: Au fait Danielle je croyais que vous n’étiez pas dogmatique auriez vous oublié la participation de Bensaïd à ce mouvement du 2 Mai en tant que trotskiste?…Cohn Bendit c’est un cas très peu politisé (idéologiquement) d’ailleurs mais rentrer dans les thèse complotiste du révisionniste Marchais est stupide en cela je comprend que vous préfériez la compagnie de Sapir plutôt que révolutionnaires honnêtes dont je suis sûr composait la JCR ou la GP (Pensez à Robert Linhart) qui à tenté de devenir simplement à un syndicat déjà moribond la CGT & je parle des dirigeants pas de la base qui a suivit les masses en 68 qui n’ont pas été lancé par la CIA!

    Merci de donner l’os à ronger au FN ou complotistes de merde à la Soral!

    Peut être me suis je trompé sur votre compte…

     
  3. histoireetsociete

    janvier 4, 2015 at 10:30

    un mot un seul: je n’ai jamais confondu Cohn Bendit avec Robert Linhardt… je crois avoir été amie avec Robert qui n’a jamais été anticommuniste au contraire… je n’aurais jamais pu l’être avec Cohn bendit. Attribuer à ce dernier un rôle plus que trouble et des liens avec la CIA ne me paraît pas de l’ordre du complot mais comme on dit la mort transforme une vie en destin et son parcours parle dans ce sens hier comme aujourd’hui..

     
    • diamalv

      janvier 4, 2015 at 10:48

      Très bien mais le rôle de la direction du P »c »F en 68 & après vous pourriez tout aussi bien en parler non?…

      Je suis né en 80 mais je ne suis pas complétement idiot non plus vous savez…

       
      • Bernard Gilleron

        janvier 4, 2015 at 10:57

        Si vous êtes né en 1980, vous ne pouvez pas participer à ce débat.
        Ce n’est pas un débat d’historiens mais de militants engagés in vivo

         
      • diamalv

        janvier 4, 2015 at 9:05

        Décidément…no comment dois je m’abaisser à cette remarque & répondre « vi papa »? (Pour ma part ça fait longtemps que je suis ouvrier justement & plus étudiant déclassé vous devriez avoir mûri?)

        Surtout que je comprend pas votre remarque alors que vous dites avoir participé à ce mouvement d’étudiant ou est le problème avec la mienne?

        J’ai bien distingué la base de la direction du P »c »F non?

         
  4. Bernard Gilleron

    janvier 4, 2015 at 10:39

    A reblogué ceci sur Bernard Gilleronet a ajouté:
    En 1968 j’ai suivi le Parti Communiste et les ouvriers du Bassin Industriel de Saint-Omer & Vallée de l’Aa.
    J’étais de ces étudiants alliés à la Classe Ouvrière, et relisant ceci j’en suis fier

     
  5. Bernard Adrian

    janvier 4, 2015 at 4:55

    Bonjour Danièle, je suis heureux d’avoir passé un moment hier après-midi à transcrire les deux parties de ce texte (celle qui figurait sur la première page et celle qui était en quatrième page de l’Huma du 3 mai 1968). Au cas où j’aurais laissé une ou plusieurs coquilles, merci de me le faire savoir. Ma publication d’hier est là : https://docs.google.com/document/d/1avwBWFp_XX8F7B08dGI1BpE8fPS568bArImcHc-wMU0/pub

     
  6. je hais les cookies

    janvier 4, 2015 at 5:12

    « En fait on peut s’interroger sur la nature de ces gens : n’étaient-ils pas la première mouture d’un maïdan en France?  »
    oui bien sûr !
    connaissez-vous le livre de Gonzalez-mata, paru en 1978 http://www.amazon.fr/Les-vrais-maitres-du-monde/dp/B005ZBXNJ4 ? Ce Gonzalez-Mata fut agent secret au service de l’OTAN, sauf, que au bout d’un certain temps il a retourné sa veste et claqué la porte, il a alors écrit ses mémoires d’espion, Cygne était son nom de code. Dans ce livre au ĉapitre consacré à mai 68 il explique que les groupuscules d’extrème-gauche étaient infiltrés (il en faisait lui-même partie, c’était même sa spécialité l’infiltration des milieŭ d’extrème-gauĉe) par des agents des « Services » des pays de l’OTAN dans le but de les manipuler et de faire tourner les évènements dans les buts des USA, et bien sûr ces buts étaient de faire tomber De Gaulle, qui par sa popularité en Amérique latine, son discours de Pnomh-Phen, « Quebec libre ! », ses positions sur le dollar et l’étalon-or, sa bombe atomique, son refus de l’OTAN, sa tentative de constituer une « europe des patries » indépendante des USA « de l’atlantique à l’oural » tout en critiquant l’europe supranationale, etc, déplaisait violemment aŭ USA.

     
    • diamalv

      janvier 4, 2015 at 9:20

      Que certains gauchistes* ai pu être manipulés (Je vous avais dits que vous echapperiez pas aux théoriciens complotistes Danielle malgré votre position sur le groupe Bilderberg) c’est possible néanmoins il faudrait que De Gaulle se rappelle qui lui à permis son coup d’état en 58 & ensuite en tant que communiste/progressistes il faudrait qu’on soient amnésiques sur ses Réseaux Françafricains & leur contribution à saper tout mouvement révolutionnaire sur ce continent?

      Pourquoi devrait on servir des intérêts impérialistes plutôt que d’autre Mr Je hais les cookies?

      Sankara vous dit d’aller vous faire foutre avec votre De gaulle!

      *Terme employé par le P »c »F à l’époque vis à vis de ces étudiant dont faisait parti Mr Gilleron par Marchais lui même ce qui est rigolo je me demande qu’est ce que Lénine aurait pensé de son « gauchisme » à lui en enterrant la dictature du prolétariat!

       
      • diamalv

        janvier 4, 2015 at 10:45

        Autant pour moi Mr Gilleron faisait parti d’un groupe d’étudiants de ceux acceptés par Marchais qui n’avais pas encore pris la direction du parti & choisi si la dictature du prolétariat devait être enterré ou non.

        Désolé pour la forme parfois mais certains commentaires…

         
    • Norton

      janvier 6, 2015 at 9:47

      « Les vrais maîtres du monde » que j’ai lu dans les années 80,est l’ouvrage qui m’a fait comprendre la tromperie universelle orchestrée par les États Unis…
      Excellent ouvrage,…à lire absolument pour dissiper les doutes concernant le « grand complot »,…pour ceux qui en auraient encore…

       
      • diamalv

        janvier 7, 2015 at 7:12

        Vous allez surement m’éclairer Norton?

        Pourquoi les réseaux stay behind de la CIA porté le coup d’état de De Gaulle en 58 voudraient le déloger en 10 ans après?

        Alors que celui ci a toujours été un fervant anti-communiste sa carrière militaire en es t le reflet

        « le jeune officier est affecté à l’état-major français en Pologne, où il se consacre à l’instruction des militaires polonais. Là-bas, à l’été 1919, de Gaulle apprend qu’il a été décoré de la Légion d’honneur pour son courage à Douaumont. En 1927, il reçoit une nouvelle décoration : la médaille des évadés. L’année 1920 marque le début de la guerre entre la Pologne et la jeune République des Soviets. De Gaulle y prend part du côté polonais(…)Le capitaine, à la tête d’un bataillon, poursuit les troupes de la 1re armée de cavalerie de Semen Boudienny. »
        A la même époque les troupes polonaises bleues on le soutien bien venu de Petlioura que les nazis ukrainniens honorent.

        Pour la CIA l’ennemi principal c’est De Gaulle?

        De toutes façons les théories du complot de « gauchistes » soutenus par l’étranger faisaient fureur chez les dirrigeant sauf qu’il voyaient en majorité les choses autrement: « manipulés par les pays communistes étrangers (Chine, Cuba, Yougoslavie, URSS, Allemagne de l’Est…).
        http://www.conspiracywatch.info/Mai-68-quand-la-France-gaulliste-denoncait-un-complot-international_a589.html

        Au delà du complot réfléchissez à cette question: y a t’il 1 ou plusieurs impérialismes?

        J’imagine que Félix Moumié & Um Nyobé ont été assassiné par des services secret américains aussi?

        http://rebellyon.info/2-mars-1960-massacres-au-Cameroun.html

        Donc je le répète allez vous faire foutre avec D Gaulle!

         
  7. BOB

    janvier 23, 2015 at 6:32

    pour en arriver ou il en est arrivé le PC n’a pas eut besoin des « gauchistes », je crois que c’est surtout sa collaboration avec le PS ( qui continue aujourd’hui) et l’abandon de la lutte des classes pour la luttes des places qui en sont les principales causes. Au fil des ans le PC s’est auto-sabordé et est incapable d’attirer le vote et la sympathie des classes populaires. Au fil des ans il a abdiqué, son discours c’est « droitisé » afin d’etre compatible avec la social democratie. Lors de la fondation du NPA, le PC a passé plus de temps a lui taper dessus qu’a critiquer le capitalisme … s’il en est la ou il en est, il faut qu’il fasse son autocritique. La classe ouvriere est en mauvais état et l’imbroglio de la CGT en ce moment ne va pas lui faire du bien, et dans le syndicat aussi il faut faire le ménage et ne pas se tromper d’adversaire : il y a deux ans au salon de l’auto, la CGT a empeché Poutou (delegué cgt) de prendre la parole au prétexte qu’il appartenait a une organisation politique, et dans le meme temps a permis a des gens appartenant au front de gauche de s’exprimer! Il est urgent de reconstruire quelque chose d’efficace et debarrassé des petites gueguerre, mais je crois que ce n’est pas demain la veille…

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :