RSS

LA REFLEXION DU JOUR : A PROPOS DES « REVELATIONS » DE MEDIAPART, J’ACCUSE

25 Nov

ob_cbf7b4_la-photo-a-ete-postee-hier-soir-sur-facebook-jpg

D’abord sur la réalité des liens de Marine Le Pen avec les fascistes de papa, alors qu’elle tente d’occuper une position entre le gaullisme et le PCF y compris au plan international, c’est vrai Mediapart a raison et nous n’avons pas attendu ses « révélations » pour le dénoncer.

https://histoireetsociete.wordpress.com/2013/10/18/la-gud-connection-tient-les-finances-de-marine-le-pen/

Marine Le Pen  a créé ce parti intitulé Jeanne en toute discrétion en 2010.
Alors que le Front national connaissait de graves problèmes financiers, les amis de Marine Le Pen déposaient le 9 novembre 2010 les statuts d’une structure baptisée « Jeanne », référence à Jeanne d’Arc. Installé sur la très chic avenue Victor-Hugo dans le XVIe arrondissement de Paris, ce microparti, où le nom de Marine Le Pen n’apparaît pas, a enregistré pour sa première année d’existence 1,98 million d’euros de recettes. Une jolie somme récoltée en grande partie grâce à l’argent versé par les candidats du FN aux élections cantonales. Le système est simple : Jeanne centralise les dépenses de campagne des candidats auprès de différents prestataires (site Internet, logo, frais d’imprimerie). Et les facture ensuite à ces mêmes candidats. Avoir son propre parti offre aussi à Marine Le Pen la possibilité de faire appel aux dons de particuliers en dehors du FN. Si elle n’a récupéré que 11 500 euros en 2011, elle espère marcher sur les pas de son père, qui possède également son propre parti, Cotelec (abréviation de « cotisations électorales »). Celui-ci a drainé 2,3 millions d’euros de dons entre 2003 et 2010 et encore 240 000 euros en 2011. Grâce à cet argent, Cotelec a longtemps aidé le FN à se maintenir à flots financièrement, au point d’en devenir l’un des principaux créanciers. Courant 2011, la vente du Paquebot, le siège du FN, a permis à Cotelec de récupérer les 2,6 millions d’euros que lui devait le parti d’extrême droite. L’opération a aussi désendetté le FN – de 9,5 à 2,7 millions – et lui a fait réaliser un bénéfice de 6 millions en 2011

C’est à l’essentiel au coffre qu’il faut s’intéresser, ai-je toujours dit à propos des néo-nazis qui gravitent autour d’un Front National qui se veut respectable. Si l’on va à la caisse on voit non seulement qui sont ces gens là mais leurs liens avec le pouvoir, y compris le PS ou les Etats-Unis. J’avais fait en son temps la même démonstration sur un de leurs amis, issu de la même portée Robert Ménard, c’était le temps où la gentry se pressait autour de reporter sans frontière, l’étoile des patrons de presse. Pour mieux abattre les ennemis de la CIA, Cuba et la Chine. Une certaine gauche sous couvert d’anti-stalinisme lui faisait la courte échelle. Dans le même temps naissaient des repoussoirs d’extrême-droite chargés de pourrir la cause anti-impérialiste, les Soral,les Dieudonné, les Bricmont, les Chouard, etc…

Et nous n’avons cessé de dénoncer tous ceux qui ont pratiqué des amalgames sous prétexte de lutte anti-impérialiste, de défense de la Palestine, de la Syrie, voir de la Russie actuellement… Ces gens sont faits pour créer la confusion et ce sont des flics comme l’était un des fondateurs du Front National Duprat, baroudeurs, flics et pseudo révolutionnaire colonialiste. Il n’est personne je crois qui n’ai plus mis en garde les miens contre tout rapprochement avec ces gens là.

Cela me permet dans le même temps de dire à quel point j’ai peu confiance dans mediapart et dans Edwy Plenel, je crois qu’il fait partie de tous ces gens nés de mai 68 qui ont fricoté dans tous les sens à la fois et toujours sur la base de l’anticommunisme. Chaque fois que je vois un de ces anciens gauchiste qui a préféré le PS, voir la contrerévolution néolibérale comme les néo-conservateurs par haine de l’Etat, je n’ai aucune confiance en eux. Je me souviens que Roland Dumas qui n’est pas lui même un bouquet de printemps mais était bien informé des liens entre la gauche atlantiste et l’extrême-droite puisqu’il avait négocié la montée de Le Pen pour Mitterrand prétendait que ce dernier disait d’Edwy Plenel alors au Monde qu’il était un agent de la CIA. Donc quand Edwy Plenel sort quelque chose en général de bien crapuleux je me méfie et je me demande quel est le but réel. Ses détracteurs souvent ne valent pas mieux que lui, tous ces gens puent comme les Julien Dray de Touche pas à mon pote, la décomposition et les compromissions. Ce n’est pas sur eux que je compte pour une lutte antifasciste résolue. J’ai refusé de m’abonner à médiapart.

Le but réel de mediapart me semble être de contribuer à la campagne de guerre contre la Russie, de masquer la manière dont l’OTAN et l’UE sont en train de développer le fascisme en Europe en dénonçant la collusion supposée entre Marine le Pen et Poutine. Tout a été préparé depuis des mois en ce sens, des officines comme la Voix de la Russie, des pseudo anti impérialistes bien informés comme The Saker ont agi pour créer la confusion, ils se sont appropriés les liens avec le Donbass à travers les contacts de Thierry Meyssan. Ils ont prétendu organiser la solidarité sur des bases plus que troubles, et je rappelle ici même le débat que j’ai eu avec le président du réseau Voltaire qui racolait dans ces eaux là.

Alors voilà Edwy Plenel nous refait le coup de l’or de Moscou pour mieux déconsidérer la lutte des gens du Donbass, celle des militants antifascistes d’Odessa. S’il n’y avait pas eu la prudence de Poutine, ils auraient réussi à nous faire croire que le gouvernement russe était à la fois nazi, antisémite et antimusulman, ce qui correspond à l’enfumage habituel de la CIA.

Sans parler de l’opération à usage interne qui consiste à tout centrer sur le Front national pour provoquer un réflexe antifasciste limité à la pointe de l’iceberg mais qui devrait selon la logique mitterrandienne assurer la survie du PS et de ses remuants satellites… tout cela ne s’intéressant jamais à l’exploitation capitaliste, aux enjeux réels de l’impérialisme, à la guerre, mais se vautrant dans les ragots scandaleux. Je ne saurais dire si Edwy plenel est en train d’envisager pour son propre compte un Podemos à la française dont il prendrait la tête… Il faut alors qu’il soit en position de force en jouant un rôle irremplaçable de défense nationale et antifasciste qui lui permet néanmoins d’éviter la question de l’Europe et de sa soumission aux USA. Mais ce n’est qu’une hypothèse  alors que par ailleurs j’ai quelque certitudes.

pendant qu’il y a des gens qui meurent et qui souffrent toutes ces petits jeux politiciens dans laquelle baignent l’extrême-droite mais aussi le PS, la droite, les journaux toujours plus ou moins à la recherche de scandales sont réellement écoeurant., ils ne faut pas se compromettre avec ce type de politique et manifester sa solidarité à ceux qui ont besoin de paix et de justice.

Danielle Bleitrach

 
8 Commentaires

Publié par le novembre 25, 2014 dans Uncategorized

 

8 réponses à “LA REFLEXION DU JOUR : A PROPOS DES « REVELATIONS » DE MEDIAPART, J’ACCUSE

  1. Bernard Gilleron

    novembre 25, 2014 at 7:20

    Mais Pourquoi, si Meyssan est si douteux, Domenico Losurdo appartient-il au réseau Voltaire?
    Quant à Plennel, un trotskyste reste un trotskyste: anti-soviétique donc devenu anti-russe, entriste chez les sociaux-démocrates pour y faire de l’anticommunisme (tiens, pourquoi Médiapart accueille-t-il, la « Revue du Projet » du sinistre Bessac -à l’origine-?). Ça ressort des articles un peu trop souvent en effet…

     
  2. histoireetsociete

    novembre 25, 2014 at 9:45

    monsieur Gilleron vous avez vous même des sympathies que je récuse et votre anti-trotskysme maladif n’a rien à voir avec mes positions… Vous m’avez poursuivi de vos insultes, m’avez traité de sioniste quand je dénoçais les rouges bruns, recedmment vous avez encore défendu Soral et Dieudonné en expliquant qu’ils étaient poursuivies par le lobby su=ioniste. Votre « pensée » est aux antipodes de la miennne et je vous interdis sur ce blog, combien de fois faudra-t-il le répéter?

     
    • Bernard Gilleron

      novembre 25, 2014 at 12:38

      Chère camarade Bleitrach: vous ne me connaissez que par quelques mots exprimant mes questionnements il y a deux ans. Lesquels ont reçu depuis des réponses dans le sens que vous défendez.Ce « récemment » est donc faux: l’affaire des quenelles remonte à loin!
      Ma pensée ne peut être aux antipodes de la vôtre puisque je vous lis cite et partage pratiquement à chaque nouveau billet. Nous avons les mêmes amis et la même appartenance: vous étiez à la fête de l’Huma en compagnie d’Hervé Poly, que je connais bien. Jean-Claude Delaunay me connait également (il m’a introduit en politique en 1971),et Roland Delacroix avec qui vous avez autrefois travaillé en compagnie de Lojkine. Ainsi que Gilles Questiaux, par mail.
      Votre mail est public: si vous avez une possibilité technique de m’interdire de le commenter, utilisez-là.
      Je n’ai pas l’habitude d’obéir aux injonctions de qui n’a aucun pouvoir de me les donner.
      Si vous n’avez aucun autre moyen de vous débarrasser de moi, cessez d’écrire ce blog et d’autres. Mais je ne le souhaite pas, le mouvement communiste y perdra
      (NB: j’ai 67 ans, perdez donc l’habitude de me parler comme à un gamin)

       
      • Bernard Gilleron

        novembre 25, 2014 at 12:40

        NB: erratum: votre BLOG est public…

         
  3. Jeanne Labaigt

    novembre 25, 2014 at 1:23

    Chère Danielle,
    La lutte que tu as entreprises contre les amalgames est fondamentale et totalement juste.
    C’est la question centrale de la période précise que nous vivons;
    Délaissés que nous sommes par notre parti « naturel » et sa liquidation, nous sommes dans un tel pot-au-noir politiquement, théoriquement et dans l’organisation des luttes que la question d’une part des alliances et de la recherche de conviction et d’adhésion et d’autre part de la clarification et de la réaffirmation des principes et des analyses semblent interférer l’une sur l’autre.
    Comme toi (voir ton billet « Celui qui sait et qui accepte est complice d’un crime contre l’humanité »), je suis frappée par l’intervention intempestive et inactuelle de certains sur ce blog.
    D’un côté cherchant une sorte de complicité implicite et jurant de la pureté de leurs prémisses et d’un autre tirant à soi et vers le plus obscur et le plus contraire à ce que sont tes analyses et ce qu’elles doivent être.
    L’âge de ces intervenants n’a pas à être pris en compte: la fausseté, la manipulation et l’inversion perverse de leurs discours n’a rien à voir avec tes répliques qui s’adressent à eux avec la seule force qui convient: qu’ils aillent ailleurs, ceci n’est pas le lieu.
    La confusion d’une « solidarité » qu’elle soit anti-impérialiste ou pro-russe déguisant en fait le discours subreptice profondément fasciste et anti-communiste.
    Danielle, tu as raison, ce n’est pas par ce qu’on connait un tel ou un tel à qui on sert la pince que les idées qui sont les vôtres sont des idées justes.
    Merci Danielle de continuer, avec courage,ténacité et abnégation de faire ce que tu fais: tu es la seule à marquer clairement les délimitations, les démarcations à partir de principes clairs et distincts.
    Solidaire avec toi, les communistes ont tout absolument tout à gagner de ton travail.

     
  4. lephil

    novembre 25, 2014 at 2:06

    Votre haine du front national vous aveugles c’est bien dommage car qui a trahis le peuple sinon les forces de gauche qui sont allées manger dans la main du parti socialiste atlantiste et anti syndicaliste révolutionnaire….

    Si nous sommes nombreux à nous tourner vers le Front national c’est par rage et par vengeance afin de vous montrer l’impression cruelle que cela fait d’être trahis…

    Une fois le front national au pouvoir le système s’effondrera et le peuple pourra reprendre les choses en main et j’espère sans vous…..

     
  5. Bernard Gilleron

    novembre 25, 2014 at 4:39

    Très bien ainsi des « camarades » aveuglées par le ressentiment né de leurs deuils(on me l’a suggéré au PCF Bassin) , se vengent en cognant sur tout ceux qui leur déplaisent sur le petit carré qu’elles se sont pratiqués sur internet.
    Et il y a des lèches-bottes pour les pousser dans cette attitude.(Jeanne Labaigt ici). Mais notre génie Danielle ne se rend plus compte que quoi qu’elle écrive, tous acceptent et approuvent sans examen et lui passent la brosse à reluire (« comme dit Danielle Bleitrach » est le must du site http://www.lepcf.fr.
    Le problème voyez-vous camarade Bleitrach, c’est que vous n’êtes pas la seule à avoir eu des malheurs et des coups durs, et que l’estocade que vous m’avez placée aujourd’hui, vient aggraver des coups qui me sont portés par les uns et les autres(dont pas mal de « communistes » Laurentiens ou FDG qui m’ont trainé dans la boue sans, comme vous, me permettre de me justifier, de présenter ma défense..
    Et ce jour-ci précisément, ce n’était pas le moment de rajouter une pierre à la lapidation qui est entreprise dans des sphères non politiques depuis 2011.(et même avant)
    Je vous remercie néanmoins par votre hargne de m’avoir poussé dans mes retranchements et imposé de tirer au clair(pour moi athée, fils d’employé et de femme au foyer catholiques et gaullistes) les détails de la question juive.
    J’en ai conclu que que les juifs avaient un mode de socialisation et d’éducation en milieu hostile qui les rendait pour la plupart au dessus du rang (hélas au dessus du rang de droite (innombrables) autant que du rang des communistes (Krasucki en est un exemple parfait, mais parmi les vivants, Jean Salem ou Annie Lacroix-Riz, dans une autre catégorie sont aussi des lions).
    Depuis je n’ai jamais plus osé parler d’antisionisme, mais comme le propose Gilles Questiaux d’opposants à Israël.
    Hélas cet enseignement que vous m’avez forcé à acquérir à coups de pieds aux fesses, ne servira plus: la coupe est pleine…
    J’aurai quand même la satisfaction d’être personnellement apprécié, de Michel Dupuy (dit le diablo) de Frédéric Lordon, de Bernard Friot, et d’autres et d’avoir (quand j’en ai senti le devoir) milité 18 ans au SNES(UA) et à la CGT( avec Robert, époux de Colette Privat, que la camarade Bleitrach connait surement)
    Mais la dernière pierre d’aujourd’hui(vous n’êtes pas responsable) m’abat pour le compte: permettez moi de m’éclipser sans faire de bruit.
    J’aurai la fierté faute de siéger au comité central, et faute d’avoir la notoriété d’Histoire et Société, d’avoir créé une page Facebook « Bernard Gilleron, Économiste et urbaniste de sensibilité Marxiste » qui aux dernières nouvelles touche 828 amateurs.
    Adieu mesdames.

     
  6. mike

    novembre 25, 2014 at 9:33

    Bonsoir, je suis un lecteur de votre blog depuis plusieurs mois, ainsi que le site d’Olivier Berruyer entre autre. Je trouve votre travail (vous et O.B.) de restauration des vérités de situations au sujet de l’Ukraine remarquable.
    Toutefois, votre prise de position au sujet d’Étienne Chouard m’interpelle.
    En effet, nous entrons dans la question de la manipulation rouge-brun, que j’entends sans problème lorsqu’il s’agit de Soral, Dieudonné, et le Saker (français).
    Toutefois, ayant suivi de près le débat sur le net au sujet du rapprochement Soral – Chouard, celui-ci me semble bien trompeur et permet de rejeter les travaux d’Etienne Chouard sous ce pretexte.

    Voici un texte plutôt éclairant à ce sujet :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/judith-bernard/241114/les-militants-du-sort-portent-un-projet-radicalement-antifasciste

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :