RSS

Un néonazi nommé à la tête de la police de Kiev

14 Nov

 4-sebastopol-marine-russe-cassini

http://kprf.ru/international/ussr/136475.html

Deux semaines après la nomination du chef du Ministère de l’Intérieur pour la région de Kiev, le commandant adjoint du bataillon « Azov » Vadim Troyan, âgé de 35 ans, on a soudainement pris conscience en Occident de la chose suivante : le maintien de l’ordre dans la capitale ukrainienne va maintenant être confié à des gens aux opinions ouvertement néo-nazies. C’est ce qui ressort d’un article publié sur le site du journal allemand « Die Welt ».

«Jusqu’à récemment, Troyan était le commandant adjoint du bataillon » Azov  » un groupe armé paramilitaire, qui opère dans l’est de l’Ukraine Avec Andrew Biletsky (le commandant d’ » Azov « ) il était aux origines de la création de cette unité et recrutait de nombreux bénévoles. Le bataillon se compose principalement de radicaux de droite dont le signe de ralliement est le « crochet du loup », un symbole de l’Ukraine néo-nazie et une image proche de la croix gammée Certains combattants ornent leurs casques du «crochet» et des runes SS. »- rapporte de Kiev le correspondant de » Die Welt « .

Le journal allemand reconnaît que les défenseurs des droits de l’homme sont « extrêmement préoccupés » par cette nomination scandaleuse « dans la mesure où Vadim Troyan est en Ukraine un néo-nazi notoire. » En particulier, selon la publication, il était dans les rangs de l’organisation militante de droite « Patriotes  de l’Ukraine » et a maintenu des liens étroits avec d’autres groupes ultra-nationalistes.

Selon les défenseurs des droits de l’homme de Kharkov, Troyan a créé dès 2005 un groupe néo-nazi qui «attaquait les   » nouveaux arrivants « , battait les étudiants étrangers, dévastait les kiosque à journaux. » Curieusement, le «chef» de cette bande n’était pas n’importe qui, mais un diplômé de l’école supérieure de police de Kharkov.

 

En ce qui concerne les « faits d’armes » de cet agent diplômé des forces de l’ordre, on sait qu’il a participé aux batailles de Marioupol et a été « récompensé pour services rendus de l’Ordre du Mérite militaire Bogdan Khmelnitsky. » Rappel : c’est à Marioupol en mai 2014 que le régiment spécial « Azov »  a été formé au sein des forces de police d’Ukraine (récemment, il a été transféré à la garde nationale). Son commandant Biletsky, qui est également mentionné dans la publication de « Die Welt », est considéré comme un personnage tout à fait odieux, qui avoue franchement des opinions nationalistes et racistes. Il a été libéré de prison en Février par les nouvelles autorités du centre de détention de Kharkiv dans le cadre d’une « amnistie pour les prisonniers politiques. » Biletskiy avait été arrêté fin 2011 dans une affaire criminelle de voies de fait et le vol qualifié, effectué en groupe et avec préméditation.

Cependant, la réputation douteuse de Biletskiy ne l’a pas empêché d’être élu député lors des dernières élections parlementaires. Mais son subordonné a échoué à entrer  à la Verkhovna Rada. Selon les experts, sa nomination par le ministre de l’Intérieur Arsen Avakov était pour Troyan une sorte de «lot de consolation».

 

« L’idée est de nommer à des postes supérieurs des bénévoles qui ont une  véritable vocation pour travailler dans la  police. Je connais personnellement Vadim et je peux dire que cela est une nomination véritablement révolutionnaire. Maintenant la police de la région de Kiev va devenir un exemple pour le reste de l’Ukraine!. » – Tel est le commentaire « encourageant  » du conseiller du ministère ukrainien de l’Intérieur Anton Gerashchenko sur le réseau social «Facebook».

«La nomination de membres de troupes d’assaut à des postes de gardiens de la loi est un signe préoccupant.  Il suffit de se souvenir que dans les années 1933-1934 la même chose a été faite dans un pays européen, et d’une façon massive. En conséquence, la police a dû être rebaptisée Gestapo. » – A commenté quelqu’un sur un forum en ligne. Le chef de la police de Kiev lui-même recueille les félicitations sur sa page « Facebook ». L’ »avatar » du nouveau chef de ministère de l’Intérieur pour la région de Kiev est éloquent:  Vadim Troiyan apparaît en tenue de camouflage avec un fusil à la main.

 
4 Commentaires

Publié par le novembre 14, 2014 dans Europe, extrême-droite, GUERRE et PAIX

 

4 réponses à “Un néonazi nommé à la tête de la police de Kiev

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :