RSS

Kiev continue de violer le droit international humanitaire – rapport de l’ONU

08 Oct

Publié RT: 8 octobre 2014 04:26
Édité fois: 8 octobre 2014 10:23

 http://rt.com/news/194052-ukraine-human-rights-violations/

A man reacts near a house damaged by recent shelling by multiple Grad missiles in Donetsk, eastern Ukraine, October 7, 2014. (Reuters/Shamil Zhumatov)

Un homme bouleversé devant une maison endommagée par les bombardements récents de plusieurs missiles Grad à Donetsk, Ukraine orientale, 7 octobre 2014. (Reuters/Shamil Zhumatov)

 

Kiev n’a pas le contrôle total de ses forces armées et des forces paramilitaires, qui continuent de violer les principes du droit international humanitaire, souligne le dernier rapport de l’ONU sur la situation des droits de l’homme en Ukraine.

L’ONU a déclaré qu’au moins 3 660 personnes ont été tuées dans l’est de l’Ukraine depuis le mois d’avril – dont 330 depuis le cessez-le-feu négocié  le 5 septembre.

Un total de 8 756 personnes ont été blessées depuis avril, a déclaré le Bureau du Haut Commissariat aux droits de l’homme.

« Alors que le cessez-le-feu est un pas favorable vers la fin des combats dans l’est de l’Ukraine, j’appelle toutes les parties à réellement respecter et le faire respecter et d’arrêter les attaques contre les civils et les infrastructures civiles, une fois pour toutes » Haut-Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme RA ad Zeid Al Hussein, a déclaré mercredi qu’il a publié le rapport.

« Pendant presque six mois, les résidents des zones touchées par le conflit armé ont été privés de leurs droits fondamentaux à l’éducation, aux soins de santé adéquats, au logement et aux possibilités de gagner leur vie. Des prolongations supplémentaires à cette crise rendrait la situation intenable pour les millions de personnes dont la vie quotidienne a été gravement perturbée. »

Le rapport de 37 pages couvre la période du 18 août au 16 septembre et contient des témoignages de cas de violation par les unités militaires ukrainiennes.

« Au cours de la période considérée, le droit international humanitaire, y compris les principes militaires, de distinction, de  proportionnalité et de précaution continuent d’être violés par des groupes armés et des unités et des bataillons de volontaires sous le contrôle des forces armées ukrainiennes, » dit le rapport de l’Office du Haut Commissariat aux droits de l’homme.

 Il y a des preuves avérées de « passages à tabac, mauvaise alimentation et manque d’assistance médicale »  également mentionnés dans le rapport, rapporte RIA. L’ONU est spécialement inquiète des « disparitions forcées, détentions arbitraires et mauvais traitements qui auraient été commis par des membres des bataillons volontaires, » en particulier Aydar, Dnepr-1, 1-Kiev et Kiev-2.

Reuters/Shamil Zhumatov

Reuters/Shamil Zhumatov

Les Nations Unies dans leur rapport demandent instamment aux autorités ukrainiennes d’exercer un contrôle accru sur leur armée et sur les groupes de volontaires armés, comme depuis le début de l’opération dite de la « lutte contre le terrorisme » le 25 août, selon le Service de sécurité ukrainien, plus de 1000 personnes ont été arrêtées, soupçonnées d’être des « militants et subversifs ».

Le rapport souligne également que la population civile souffre, en particulier, en raison du bombardement de quartiers densément peuplés à l’artillerie lourde. « Certains des cas signalés d’usage disproportionné du feu dans les zones résidentielles sont commis par les forces armées ukrainiennes, » affirme le document.

« Après l’annonce du cessez-le-feu, le 5 septembre, la portée et l’intensité des opérations militaires a diminué fortement, mais pas complètement », dit le document, ajoutant que des civils « continuent à tomber sous les tirs croisés et attentats à la bombe. »

L’ONU a également signalé une augmentation de « mercenaires étrangers » dans les rangs des forces armées des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk , « y compris des citoyens de la Russie. »

Lire la suite : 4ème charnier trouvé en Ukraine E., rapport de Self-Defense forces

Dans le même temps la question des charniers récemment trouvés près de Donetsk n’est pas notée  dans le document,  rapporte TASS, comme ils ont été découverts en dehors de la période considérée et officiellement  sous réserve d’examen par les missions de l’Office du haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 8, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :