RSS

Des charniers découvert à Mexico, après que des manifestants étudiants soient portés disparus

05 Oct

Police officers stand guard in an area where a mass grave was found, in Colonia las Parotas on the outskirts of Iguala, in Guerrero October 4, 2014 (Reuters / Jorge Dan Lopez)

Des policiers montent la garde dans un endroit où un charnier a été trouvé, à Colonia las Parotas à la périphérie de Iguala, Guerrero 4 octobre 2014 (Reuters / Jorge Dan Lopez)

Deux remarques: alors que de nombreux mouvements étudiants ont lieu sur la planète, en particulier au Mexique, mais aussi en Serbie, et même dans la Belgique proche, il n’est question dans nos médias que des manifestations de Hong-Kong… Un esprit innocent y verra l’habituelle contribution de nos médias aux révolutions de couleurs décidées par les Etats-Unis… Nos médias décidément peu curieux ne s’étonneront même pas de la découverte ici comme dans le Donbass de charniers alors qu’ils sont si prompts à dénoncer les atteintes aux libertés quand il s’agit du Venezuela, de la Chine ou de la Russie face aux ONG stipendiées des Etats-Unis et prenant directement leurs ordres dans les ambassades US… Pourtant pas d’assassinat comme chez les alliés… quand on connaît le Mexique on sait à quel point y règne une impunité largement encouragée par le grand voisin et entièrement dû aux liens entre l’oligarchie locale, les gangs et la police… Le tout faisant de plus en plus appel à des mercenaires des Etats-Unis pour faire peur au peuple mexicain… deux poids, deux mesures… (note de danielle Bleitrach)

Un charnier a été trouvé à la périphérie de Iguala, dans le sud de l’État mexicain de Guerrero, où 43 étudiants ont disparu le 27 septembre à la suite d’une manifestation pour soutenir les droits des enseignants ruraux.

Les autorités effectuent des examens médico-légaux  sur « jusqu’à 20 » restes carbonisés découverts samedi dans le but de déterminer s’ils sont les restes des étudiants, a déclaré aux journalistes le Procureur général du Guerrero, Inaky Blanco à Iguala samedi.

La disparition des étudiants a été constatée  après que la police ait ouvert le feu sur des autobus transportant les manifestants, tuant six personnes. Vingt-deux policiers sont détenus pour interrogatoire à la suite de la vague de violence, tandis que les mandats d’arrêt ont été validées pour le maire d’Iguala, Jose Luis Albarca et son chef de la sécurité.

Soldiers guard an area where a mass grave was found, in Colonia las Parotas on the outskirts of Iguala, in Guerrero October 4, 2014 (Reuters / Jorge Dan Lopez)

Soldats gardent une zone où un charnier a été trouvé, à Colonia las Parotas à la périphérie de Iguala, Guerrero 4 octobre 2014 (Reuters / Jorge Dan Lopez)

Les  trouvailles macabres de samedi renvoient aux liens possibles entre les politiciens locaux et les agents de police avec les bandes criminelles dans le sud du Mexique, de la violence liée à la drogue et à des guerres intestines entre gangs.

READ MORE: Mexican drug cartels increasingly hire US military servicemen as assassins

Blanco, qui est arrivé sur les lieux avec une lourde escorte de sécurité, n’a pas révélé le nombre exact de cadavres ou de tombes déterrés.

« Dans les prochaines heures nous devrons pouvoir déterminer la cause du décès et le nombre de corps, » , a déclaré un porte-parole pour le Bureau du Procureur général de l’État.

Une douzaine de personnes sont réapparues après être passées dans la clandestinité avec leurs amis et leur famille à la suite de la répression brutale de la police. 

Les autorités évaluent le nombre de ceux qui ont été tués à travers le Mexique depuis 2007 en raison de la violence des gangs à environ 100 000 personnes.

http://rt.com/news/193256-mexico-students-graves-investigation/

 

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 5, 2014 dans Uncategorized

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :