RSS

Crimée: une députée européenne défend la position de ses électeurs

25 Sep

Crimée: une députée européenne défend la position de ses électeurs

Tatjana Zdanoka

14:09 25/09/2014
BRUXELLES, 25 septembre – RIA Novosti
 La députée européenne Tatiana Jdanok, coprésidente de l’Union russe de Lettonie, a appelé le président du Parlement européen Martin Schulz à ne pas l’empêcher de défendre la position de ses électeurs sur la Crimée, l’ancienne région ukrainienne aujourd’hui passée sous giron russe.

En août, lors d’une visite en Crimée, Tatiana Jdanok avait qualifié ce territoire de « terre à part », « d’endroit où les Russes ont montré qu’ils voulaient défendre leur droit d’avoir leur propre culture, les droits de l’homme et ceux de la population à l’autodétermination ».

Plus d’un mois plus tard Schulz, a envoyé à Jdanok une lettre qualifiant sa visite en Crimée d' »extrêmement inappropriée pour l’image et la crédibilité » du Parlement européen, qui a exprimé un avis contraire dans ses résolutions. Le président du Parlement a annoncé qu’il informerait immédiatement Kiev de la condamnation de la visite et des propos de la députée. Le président de la commission des affaires étrangères Elmar Brok a également rédigé une lettre critique suggérant à Jdanok de consulter des juristes indépendants au sujet du statut de la Crimée. Selon lui, le référendum a été « organisé illégalement et n’a aucune signification ».

« Aucun dirigeant du Parlement européen n’est mon employeur et n’a le droit de m’indiquer ce que je dois dire et où. J’agis en conformité avec mes convictions et le programme du parti pour lequel mes électeurs ont voté », a répondu Mme Jdanok dans sa lettre, dont une copie a été obtenue par RIA Novosti.

La députée européenne a rappelé qu’elle était observatrice au référendum de Crimée et n’avait pas besoin de consulter des « juristes-théoriciens ». Selon elle, « la république de Crimée a exactement le même droit à l’autodétermination que l’Ecosse, la Catalogne, la Corse et toute autre région ethnique en Europe ».

« Si vous continuez à essayer d’attenter au devoir et au droit fondamental d’un député européen à exprimer et à défendre la position de ses électeurs, les prochaines élections se termineront par la défaite de vos partis dirigeants et le triomphe des opposants à l’existence de l’UE. Parce que sans la liberté d’expression, l’Union européenne est un instrument d’intégration internationale hostile aux populations », a déclaré Tatiana Jdanok.

 
1 commentaire

Publié par le septembre 25, 2014 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Crimée: une députée européenne défend la position de ses électeurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :