RSS

Un rassemblement de solidarité avec les antifascistes d’Ukraine à Athènes

11 Sep

 3-sebastopol-armee-russe-cassini-16eb3

http://www.novorosinform.org/news/id/8469

ATHENES 11 sept – RIA Novosti, Guennadi Melnik.

Une marche et un rassemblement de solidarité avec les antifascistes d’Ukraine a eu lieu mercredi soir à Athènes. Plusieurs centaines de Grecs, la plupart des mouvements de gauche ont défilé sur plus de trois kilomètres le long de l’avenue Kifissias depuis  la place Panormo jusqu’à l’ambassade d’Ukraine.

Trois heures avant le meeting, la police anti-émeute avait fait un cordon devant l’ambassade et les abords de la mission diplomatique étaient bloqués par des bus. La police a escorté les manifestants pendant tout le parcours, bloquant une partie de la route à la circulation des véhicules. Selon les organisateurs et les journalistes, ont participé à cette action de 700 à 1.000 personnes.

« Etranglez le fascisme, libérez l’Ukraine », « Libérez le peuple des nazis », « nazis, dehors », « A bas l’impérialisme », « Soutenez la République populaire de Donetsk » ont scandé les manifestants durant toute la marche.

Près de l’ambassade, quelques-uns des manifestants ont diffusé des centaines de tracts appelant à la solidarité dans la lutte « contre la junte fasciste de Kiev. » Les participants au meeting ont déclaré que le gouvernement actuel est arrivé à la suite du coup d’Etat, et s’est maintenu au pouvoir grâce à des «bataillons de choc nazis. » Les participants ont rappelé également l’assassinat il y a un an d’un musicien anti-fasciste au Pirée, commis par les troupes d’assaut locales. Cet assassinat a donné lieu à un procès contre un parti d’extrême droite, dont le ministère de la Justice exige la reconnaissance du caractère criminel

« Nous nous opposons au régime de Kiev, qui soutient les néo-nazis et les néo-fascistes. Le néo-nazisme et le néo-fascisme n’ont pas leur place en Europe « , – a dit le représentant parlementaire de la Coalition de la gauche radicale Syriza Panagiotis Lafazanis au rassemblement. « Aujourd’hui c’est une grande manifestation – c’est le message du peuple grec contre le fascisme, il s’agit d’une expression de solidarité avec le peuple antifasciste du Sud-Est de l’Ukraine, avec les forces démocratiques à travers l’Ukraine », – a dit Lafazanis.

Il a appelé le gouvernement grec à «abandonner la voie dangereuse de sanctions contre la Russie. » Selon lui, les sanctions de l’UE et l’action militaire de l’OTAN contre la Russie ne peuvent que conduire à une augmentation de la tension de la guerre froide, à pousser l’Europe dans l’abîme. « La Grèce a besoin plus que jamais de relations amicales, de coopération et du soutien économique de la Russie, » – dit Lafazanis.

Lors du meeting sont venus quelques résidents de la région de Lougansk, qui ont déployé le drapeau de la République de Lougansk. «J’ai connu l’Ukraine comme un pays prospère et démocratique. Que ce soit en Europe, ou dans l’Union douanière, elle aurait pu prendre sa place comme un état indépendant et riche. Mais le pays est entièrement dilapidé, pillé. Après ce qui s’est passé, j’ai pitié de l’Ukraine. Je pense qu’elle ne sera plus jamais comme avant. L’Ukraine est un pays divisé. Je pense qu’il est nécessaire que tous le reconnaissent – et à Kiev, et au Donbass, et en Europe, et d’accepter comme un fait ce qui a eu lieu, « – dit l’une des femmes aux journalistes.

Une large autonomie au sein de l’Ukraine a été l’une des exigences de l’Est de l’Ukraine, et elle est conforme à la constitution, a déclaré un professeur de philologie de l’une des universités grecques aux journalistes. Selon lui, l’Ukraine est devenue le centre de la guerre froide, elle est sous une énorme pression des pays occidentaux, car elle a une grande importance géopolitique. Parlant de l’accord de Minsk, la source a indiqué que tandis que l’Armée populaire des républiques de Donetsk et de Lougansk ont cessé le feu et soutenu les initiatives de paix, l’armée ukrainienne consolide ses forces à Marioupol, et opère des bombardements constants.

Derrière un cordon de police s’étaient rassemblés une trentaine d’Ukrainiens, surtout de l’Ukraine occidentale, pour une contre-manifestation. Ils chantaient à mi-voix quelques chansons ukrainiennes et scandaient doucement  » gloire aux héros, gloire à l’Ukraine », laissant sans réponse la remarque «qui ne saute pas est un Moskal »

Malgré la participation à l’action de représentants d’organisations radicales, y compris d’anarchistes, le rassemblement s’est terminé sans incident.

source : RIA Novosti (édition russe)

 

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 11, 2014 dans Uncategorized

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :