RSS

Le président du Belarus : les USA veulent que nous nous suicidions de nos propres mains

06 Sep

1-crimee-1980-urss-otan-cassini Suite à la signature du cessez-le-feu, qui a eu lieu à Minsk, le Président biélorusse Loukachenko a donné une interview à la chaîne « »Rossija 1″ il a déclaré que la « déstabilisation de l’Ukraine sur ordre des États-Unis d’Amérique est une menace pour la Russie et pour le Belarus », « c’est l’oncle Sam, au-delà de l’Océan qui nous pousse sans cesse vers l’abattoir ». « Les Nord-américains, dit-il veulent que nous nous suicidions de nos propres mains. »

M. Loukachenko a fait remarquer que ce projet des USA a rencontré un terrain fertile grâce à des collaborateurs à Kiev, mais aussi dans les pays européens et il a cité outre Ashton, encore Angela Merkel et le Président français, Hollande.

 Par l’intermédiaire de dirigeants occidentaux qui « agissent comme des agents des Etats-Unis », on sait pourquoi ceux-ci n’ont pas participé aux dernières rencontres sur la situation ukrainienne.

Enfin, Loukachenko a souligné le rôle de  Poutine, sans lequel il n’y aurait ni le groupe de contact, ni la signature du protocole et il a évoqué les mesures prises par les autorités de Minsk pour 3.000 réfugiés ukrainiens séjournant au Bélarus.

 
1 commentaire

Publié par le septembre 6, 2014 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Le président du Belarus : les USA veulent que nous nous suicidions de nos propres mains

  1. Jeanne Labaigt

    septembre 6, 2014 at 1:05

    Traditionnellement dans le sud du département des Landes dont je suis originaire, « le plus proche voisin » a un rôle très fondamental, il fait part des morts survenues, des joies de la famille,déclare à la mairie les nouveaux nés, il entretient un rôle de proximité et de solidarité puissant, il est un garant, un entremetteur dans les conflits de la famille voisine ce ci de génération en génération, l’ensemble d’ailleurs des paysans libres sous l’ancien régime (les fivatiers ou capcazaliers) s’appelle « les besins » les voisins.
    Les Biélorusses , sont et ont toujours été pour les grands Russes comme pour les Petits Russes (les Ukrainiens) des « plus proches voisins », il ne faut pas se leurrer c’est quelque chose de très profond, une coupure totalement impossible et déstructurante une sorte d’annihilation qui est en train de se produire, cela n’a rien à voir avec un « détachement » d’une alliance pour se rattacher à une autre, mais c’est une déliquescence totale de ce qui structure les peuples dans leur fondement.
    Ce qui se passe n’est pas fini, le cessez le feu nécessaire et imposé ne réussira que si les solidarités ne sont en rien liquidées, les Baltes si ils sont « mitoyens » n’ont jamais eu ce rôle que j’appelle dans mon vocabulaire d’enfance ce statut de « plus proche voisin ». les choses sont beaucoup plus fortes et touchent à l’essence même .

     

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :