RSS

Nous ne l’avons pas inventé: après l’annonce de l’arrivée des chars russes, la Bourse de Paris décroche

22 Août

La Bourse de Paris décroche après l’entrée des camions russes en Ukraine

 
Source : Capital.fr
22/08/2014 à 12:59 / Mis à jour le 22/08/2014 à 13:04
0
 
Non, nous l’inventons pas c’est le magazine en ligne capital.fr qui l’annonce : à l’annonce de l’arrivée des chars russes, non je veux dire le convoi humanitaire qui franchit la frontière, le capital prend peur… et se le rejoue « les soviets sont là! »
 
© REA
 
L’indice CAC 40 a brutalement décroché à midi, alors que plusieurs camions du convoi humanitaire russe ont franchi la frontière ukrainienne, sans aucune autorisation et sans être escortés par la Croix-Rouge. La Bourse de Paris a perdu jusqu’à 1,30% à la mi-séance.

Selon l’agence russe Interfax, relayée par la télévision d’état, plus de 20 camions du convoi humanitaire envoyé par la Russie ont passé la frontière pour stationner au niveau des douanes (et au vu des journalistes sur place), sans l’autorisation du gouvernement ukrainien. Devant initialement escorter le convoi, la Croix-Rouge a de son côté refusé d’accompagner les camions, en « raison de la situation sécuritaire imprévisible » et du « manque de garanties données » par les séparatistes pro-russes.

Pour expliquer cette situation, Moscou a annoncé que « tous les prétextes pour retarder la livraison de l’aide aux zones en situation de catastrophe humanitaire ont été épuisés. La Russie a décidé d’agir. Notre convoi chargé d’aide humanitaire se met en mouvement en direction de Louhansk. »

Alors que l’agence Interfax a déclaré que le Conseil de sécurité de l’Ukraine considère l’entrée du convoi humanitaire sur son territoire comme une «invasion», le ministre ukrainien des affaires étrangères a lui annoncé que le convoi avait bien reçu une autorisation.

Ces propos contradictoires ont installé la confusion sur marchés financiers, l’indice CAC 40 se reprenant légèrement (-0,91%) à 13h00 après avoir perdu jusqu’à 1,30% après l’annonce de l’entrée du convoi.

ILS ONT EU SI PEUR… LE VENT DU BOULET EST PASSE SI PRES…

ET PENDANT CE TEMPS LA, ILS NE PEUVENT EMPECHER QUE QUELQUE CHOSE RESTE PRESENT DANS L’AMOUR ET LA REVOLTE CE QUI NE PEUT S’ACHETER

 
Poster un commentaire

Publié par le août 22, 2014 dans Uncategorized

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :