RSS

IN VIVO : Le convoi humanitaire russe traverse la frontière de l’Ukraine

22 Août

 

Posté : 22 août 2014 | 7:44 GMT Dernière mise à jour : 22 août 2014 | 10:02 GMT
 Il faut signaler que Kiev a aussitôt affirmé que ce franchissement était considéré comme une « invasion ».

Le convoi humanitaire russe a commencé à traverser la frontière de l’Ukraine. Moscou a décidé qu’il se dirige  vers Lugansk après plus d’une semaine de tergiversations à  la douane ukrainienne, explique le ministère des affaires étrangères de lRussie.

traversée de la frontière qui s’est passé dans une calme détermination après qu’il ait été décidé que seule la douane russe remplirait les formulaires, que la croix rouge ne viennent pas à bord des 35 camions faite de garanties de sécurité de Kiev et que Moscou assume sa propre sécurité dans le territoire ukrainien.

 Voici la caravane humanitaire qui est rentré dans la république de lugansk, le moins que l’on puisse dire est que les chauffeurs n’ont pas froid aux yeux:  A Lougansk, ont déjà été organisés 24 points de distribution .
Les médias sont escortés par les milices populaires, qui apparemment se sont principalement engagé à « récupérer » le chemin d’accès et de tenir les points de contrôle pour prévenir les incursions de l’armée ukrainienne. Certains tronçons d’autoroutes, en particulier à partir d’ Izvarino à la capitale sont endommagées et les camions sont obligées de passer par les routes de campagne et même à travers les champs. Aussi, pour entrer dans la ville, les médias seront sous l’artillerie, qui même il y a quelques heures a fait massacrer des civils en frappant, d’une de manière tristement coutumière dans les zones résidentielless. Lugansk est depuis plusieurs semaines sans nourriture ni eau et est régulièrement bombardé par les « ukrofascisti », qui cependant n’ont pu entrer dans la ville.
 

Environ un cinquième des camions a déjà franchi la frontière, selon RT.(Espagne)

« Kiev retarde délibérément l’acheminement de l’aide humanitaire jusqu’à ce qu’il n’y ait plus  personne qui en ait besoin », a dénoncé le ministère. . De leur point de vue, le gouvernement ukrainien « a également prévu d’assurer un nettoyage complet de Donetsk et de Lougansk », probablement pour aboutir à  ce résultat lors des réunions avec des représentants européens et les dirigeants de l’espace post-soviétique, y compris le Président russe Vladímir Putin, prévue pour le 26 août à Minsk.

Les Retards artificiels sont devenus insupportables

« Les Retards artificiels  pour commencer la livraison de l’expédition russe humanitaire aux régions de l’ukrainienne du sud-est  sont devenus insupportables », a déclaré le ministère des affaires étrangères dans un communiqué officiel et il a été prié de respecter une mission purement humanitaire. Le document souligne les efforts russes à tous les niveaux pour se conformer à toutes les « demandes incroyables » de la partie ukrainienne.

Moscou a fourni des listes extrêmement détaillées de toutes les expéditions, a toujours accepté les « examens et définition » des routes prévues sur le territoire ukrainien, a signé tous les documents nécessaires avec le Comité International de la Croix-Rouge et a fourni toutes les garanties de sécurité possible pour le convoi, a déclaré le ministère. Les Groupes d’autodéfense ont aussi donné toutes les garanties non seulement pour le chargement  russe, mais aussi pour les convois que Kiev a envoyé à Lougansk, indique le document et il a ajouté que la Croix-Rouge a officiellement reconnu toutes ces garanties.

Il est impossible de continuer à tolérer cet abus

Les documents ont été organisés depuis un certain temps et le chargement était prête pour le contrôle de la frontière ukrainienne. Cependant, Kiev a reporté durant plusieurs jours la nécessaire entente officielle pour la Croix-Rouge, sous différents prétextes et il a  intensifié, en même temps, les attaques de Donetsk, Lougansk,  dénoncent les diplomates russes.

« Ont été épuisés tous les prétextes pour retarder l’acheminement de l’aide à la population dans la région où sévit la catastrophe humanitaire. La partie russe a pris la décision d’agir. Il est impossible de continuer à tolérer cet abus, le mensonge éhonté et l’incapacité à négocier », souligne le ministère des affaires étrangères.

 

La Croix Rouge russe  « scandalisée » par  Kiev,

« Je suis vraiment dégoûté de l’attitude des autorités ukrainiennes : toutes ces promesses, ces exigences incroyables. » La partie russe a respecté toutes les exigences, l’un après l’autre, montrant la patience. Mais la patience est à bout, « a commenté le directeur de la Croix-Rouge russe, Raísa Lukutsova. Selon Lukutsova, ce qui se passe à Lougansk et Donestk n’est pas seulement une situation d’urgence, est quelque chose qui est « en dehors de l’entendement humain ».

La cargaison de 2.000 tonnes d’aide humanitaire russe aux victimes du conflit dans le sud-est de l’Ukraine est transportée par 280 camions. Éléments envoyés comprennent les repas, 400 tonnes de céréales, 100 tonnes de sucre, 62 tonnes d’aliments pour bébés, 54 tonnes de matériel médical et de médicaments, de 12 000 sacs de couchage et de 69 groupes électrogènes de puissance.

« Lougansk a été frappée durant toute la nuit précédente : nous ne pensons pas que, dans cette situation, les parties belligérantes puissent présenter les garanties de sécurité suffisantes pour que nous accompagnions le convoi », a déclaré Anastassia Isiouk à Itar-Tass.

La veille, les douaniers ukrainiens et les représentants de la Croix Rouge avaient effectué une inspection des 34 camions du convoi après plus d’une semaine d’immobilisation à la frontière – Kiev craignant que Moscou ne tente de dissimuler des armes dans les chargements. Selon le correspondant de Kommersant présent sur place, jusqu’à cinq personnes inspectaient chaque camion avant d’en sceller les portes. Les contrôles n’ont révélé aucun chargement dangereux. Les douanes ukrainiennes n’auraient toutefois publié l’information que vendredi, après le passage des camions, rapporte la chaîne russe Vesti, citant le service de presse des douanes d’Ukraine.

« Poids total du chargement [des 34 camions] : 260 mille kilogrammes. Il s’agit de céréales, de sel et d’eau. Deux camions transportent des médicaments », indique Interfax, citant les informations communiquées par le service de presse des douanes d’Ukraine.

 
Poster un commentaire

Publié par le août 22, 2014 dans Uncategorized

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :