RSS

Nous voici arrivé au but de l’opération: virer Maliki mais celui-ci résiste à Bagdad

11 Août

00Je ne peux m’empêcher de rirte amèrement en voyant cette photo, comment les drones américains n’ont-ils pas été capables d’intercepter cette reluisante caravane en plain désert et ont-il attendu l’entrée en territoire montagneux kurde pour faire semblant d’intervenir?

Récemment je vous prévenais que toute l’affaire du califat qui paraissait une monstre ayant échappé à ses créateurs, les Etats-UNis et les monarchies du Golfe, nos alliés avait un double cahier des charges: virer Maliki trop proche des iraniens et empêcher que les kurdes devenus supplétifs malgré eux accèdent à une quelconque indépendance.

Les malheureux yezidis dont on prétend qu’il y a déjà des milliers de mort ne sont que les leurres à travers lesquels on mobilise l’opiion occidental en faveur de ces jeux de brigands… Relisez ce que j’écrivais il y a peu sur le sujet… au titre des plaisanteries d’Obama, alors imaginez les pitreries de Hollande et de Fabius…

https://histoireetsociete.wordpress.com/2014/08/10/la-derniere-blague-dobama-virer-maliki-et-surtout-ne-pas-accorder-lindependance-aux-kurdes/

Mais maliki a compris où menait l’intervention humanitaire des Etats-UNis et cela se traduit par un combat pour le pouvoir entre faction rivale à Bagdad et il a pris les devant en attaquant le vizir que les vertueux occidentaux et autres saoudiens avaient prévu d’installer à sa place.

Le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki a annoncé qu’il porterait plainte contre le président Fouad Masoum, qu’il accuse d’avoir violé la constitution en cherchant à l’empêcher d’accéder à un troisième mandat, rapportent lundi les agences occidentales.

« Aujourd’hui je déposerai une plainte officielle devant la Cour fédérale contre le président », le Kurde Fouad Masoum, a-t-il déclaré lors d’une allocution à la télévision locale.

Peu de temps avant, des membres des forces spéciales irakiennes loyales au premier ministre chiite se sont déployées en nombre dans des points stratégiques à Bagdad, notamment la « zone verte » qui abrite les sites gouvernementaux et étrangers.

Le parlement irakien a repoussé dimanche au 19 août une réunion destinée à élire le nouveau premier ministre en raison de l’absence de position commune parmi les députés.

Ces tensions politiques interviennent sur fond de grave détérioration de la situation sécuritaire dans le pays. Appuyé par des sunnites irakiens et par d’anciens militaires de l’armée de Saddam Hussein, le groupe terroriste Etat islamique a envahi une vaste région irakienne englobant les provinces de Ninawa, de Salah ad-Din et d’Al-Anbar.

Menacés par les djihadistes de l’Etat islamique et par la famine, des milliers de yézidis d’Irak se sont réfugiés en fin de semaine dernière dans les montagnes après la prise de la ville de Sinjar.

 
Poster un commentaire

Publié par le août 11, 2014 dans Uncategorized

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :