RSS

Bombardement de l’usine chimique de GORLOVKA – Ukraine, Russie, Bielorussie en danger.

11 Août

0Si vous relisez ici même l’interview de celui que nous avions baptisé, Marianne et moi, l’homosovieticus vous constaterez à quel point cet homme avait de la lucidité, mais il s’est trompé au moins sur un point; Il nous expliquait que jamais personne ne ferait la folie de bombarder Gorlovka, sa ville, parce que nous expliquait-il, il y avait là une usine chimique dont l’explosion aurait des conséquences incalculables pour l’Ukraine elle-même et les territoires environnants… Et pourtant il semble que les fous qui attaquent leur propre peuple à coup de missiles sous la direction de l’OTAN en tentant par tous les moyens de provoquer l’intervention russe, soient décidés à aller jusqu’à cet apocalypse… Continuer à se taire est de plus en plus irresponsable, c’est donner un blanc seing à des forces prêtes à nous mener à l’apocalypse. (Danielle Bleitrach)

Aujourd’hui nous somme le 10 aout 2014.
Je m’appelle Pavel Brykov, je suis l’attaché de presse du consortium « STIROL » (Gorlovka, région de Donetsk. Le plus grand consortium chimique ukrainien).
Je voudrais faire une déclaration d’une extrême urgence. Tout au long des trois dernières semaines la ville de Gorlovka en générale et le territoire de la plus grande usine chimique « Stirol » en particulier, subissent des bombardements, des frappes et des tirs d’artillerie de l’armée ukrainienne avec l’utilisation des lances-roquettes multiples « GRAD », et même les « URAGAN ». Notamment le 5 aout dernier, d’une manière ciblée, en plus des frappes de GRAD, 5 frappes de lances-roquettes multiples URAGAN ont été effectuées sur l’usine. il s’agit de l’arme de destruction massive la plus puissante en service dans l’armée ukrainienne.
Les bombardements de la ville et de l’usine chimiques sont continuels.
Je déclare officiellement:
Compte tenu les actions irresponsables de l’armée ukrainienne, les habitants de l’Ukraine, de la Russie et de la Bielorussie subissent quotidiennement le risque mortel d’une catastrophe écologique, dont il est impossible de prédire les conséquences et d’évaluer l’étendue des dégâts. Un accident à « Stirol » entrainera la fuite d’une substance chimique dangereuse qui est le mono-nitre-chlorbenzène , extrêmement nocif. Le rayon létal, compte tenu de l’orientation du vent, des bassins des fleuves et aires marines, est de 300 km minimum. Je ne comprends pas pourquoi ce fait est passé sous silence par tous les médias ukrainiens.
trad. Yelena D

Je rappelle pour ceux qui n’ont pas connu cette catastrophe, ce que fut en Inde à Bhopal, le même genre d’explosion…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 11, 2014 dans Uncategorized

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :