RSS

Les mères kurdes forment leur bataillon

04 Août

6

Encore une situation dramatique provoquée par la politique des Etats-Unis, de leurs alliés de l’oTAN, et les chefs arabes…
2014-07-17 16:05:50

Yazdir

Au Kurdistan syrien, les mères kurdes ont créé le 17 juillet leur propre bataillon pour combattre « les gangs armés » de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Une trentaine de mères kurdes, la plupart âgées de plus de 40 ans, se sont rassemblées devant le centre d’Assayish (police) à Kabani pour déclarer leur bataillon.

L’une d’entre elle, Shamsa Muhammad, affirme que ce bataillon a été formé pour combattre l’EIIL, tout en soulignant que la région de Kobani a une position stratégique pour pouvoir entrer au Kurdistan. « Nous ne les laisserons jamais entrer à Kobani » ajoute de son côté Bessé Ahmad.

Depuis début juillet, la région kurde de Kobani est sous les attaques sauvages de l’EIIL qui utilisent des armes lourdes dont des obus, chars et des missiles thermiques américains, transportées depuis l’Irak. Pour les Kurdes, il s’agit d’une bataille pour la survie.

Des centaines de jeunes kurdes ont afflué de Turquie et de l’Europe pour combattre les « djihadistes », soutenus notamment par la Turquie et des Monarchie du Golfe.

Les femmes et les hommes kurdes résistent farouchement pour défendre leur terre sur laquelle ils sont en train de construire une nouvelle vie, dans le cadre d’un projet de confédéralisme démocratique.

Les attaques djijadistes, sous le silence total de la communauté internationale, interviennent au deuxième anniversaire du début de la révolution kurde, lancée le 19 juillet 2012.

Sur le terrain, les djihadistes subissent de lourdes pertes face aux combattants des Unités de défense du peuple (YPG), armée kurde constituée de femmes et d’hommes.

Le 16 juillet, un émir de l’EIIL, d’origine tunisienne a été tué dans le village de Boraz, situé à l’ouest de Kobani, lors des affrontements avec les combattants kurdes. Il s’agit d’Abou Hissen al-Tunisie qui faisait partie de huit djihadistes tués.

Des centaines de membres de l’EIIL auraient été tués par des combattants de l’YPG au cours des deux dernières semaines dont un autre émir d’origine égyptienne, Ahmad Ali al-Sayyed. Une quarantaine de combattants kurdes ont perdu la vie. La ville est encerclée, mais les djihadistes n’ont toujours pas pu avancer face aux combattants kurdes, malgré des armes lourdes.

Lire:

Les djihadistes auraient utilisé des armes chimique

La révolution démocratique de Rojava embarrasse l’Europe et ses alliés du Moyen-Orient

Le Kurdistan syrien fait sa révolution agricole
– See more at: http://www.actukurde.fr/actualites/663/les-meres-kurdes-forment-leur-bataillon.html#sthash.9DNDqqZ1.dpuf

 
Poster un commentaire

Publié par le août 4, 2014 dans Uncategorized

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :