RSS

Le Généralissime populaire Igor Strelkov

21 Juil

3-sebastopol-armee-russe-cassini-16eb3

L’inculture, la méconnaissance des peuples et l’arrogance occidentale se conjuguent avec le système de propagande pour caricaturer ceux qui leur résistent. Et il est fréquent que mes interlocuteurs refusent de voir que Poutine n’est pas pour les Russes un dictateur, mais celui par qui leur dignité a été rendue. Il est une sorte de De Gaulle, ce qui ne signifie pas que son parti Russie unie jouisse de la même popularité. Le grand débat en Russie porte sur la question de savoir si le maintien des oligarques donc d’élites corrompues peut se conjuguer avec l’indépendance russe? Toutes choses complètement ignorées chez nous.

En revanche, un de mes interlocuteurs français m’a également expliqué sa non intervention contre les massacres parce que les insurgés du Donbass étaient dirigés par des fanatiques d’extrême-droite, des russes blancs, des mystiques orthodoxes. Il est à noter que le même ne s’interrogeait pas sur l’idéologie du Hamas et comprenait en ce qui concerne la Palestine que ce peuple était dans une résistance qu’il fallait soutenir indépendamment de ce que l’on pensait de l’idéologie de ses dirigeants. De ce point de vue, faute d’une perspective anti-impérialiste confrontée à l’extrême-droite israélienne et à l’abandon des pays arabes il y a infiniment moins de clarté dans le combat des Palestiniens que dans celui en Ukraine comme nous allons le voir, Est-ce que pour autant on doit renoncer à exiger la fin du massacre et faire pression pour que le sang versé ne le soit pas inutilement? Certainement pas.

Alors pourquoi ce silence sur ce qui se passe en Ukraine où se joue encore plus la paix mondiale, le refus d’une guerre y compris nucléaire entre la Russie et les Etats-Unis, mais aussi la fascisation du continent européen, puisque c’est un pouvoir fasciste que les Etats-Unis flanqués de leurs alliés européens ont installé à Kiev. Comment se fait-il que l’on s’interroge et que l’on soit réceptif à une propagande qui disqualifie les combattants du Donbass, sans même prendre le temps de lire leurs textes éloquents pourtant.

Mais que dire quand on lit dans l’Humanité du 17 juillet « le commandant militaire des Insurgés, Igor Strelkov, un nostalgique de la Russie tsariste et de l’armée blanche, qui avait combattu dans les rangs serbes en Bosnie s’est dit prêt à toutes éventualité« .

Un tel contresens est aussi stupidement venimeux que de dire que quand Eisenstein tourne Alexandre Newski ou Ivan le terrible, il a viré retour à la Russie blanche. En fait, il y a dans toute l’Histoire russe à la fois des boyards, des élites féodales corrompues, se vendant à l’occident tandis que le peuple, la Russie éternelle se révolte pour sauver l’indépendance du pays et c’est à cette tradition que le cinéaste se réfère, elle assure la popularité d’Ivan le terrible auquel Staline s’identifie. Le contexte est celui des « guerres patriotiques », comme celle menée contre napoléon et contre Hitler.

Quand j’étais à ‘aéroport de Simféropol en train d’attendre l’avion pour Moscou, un ivrogne avec un tee-shirt arborant la faucille et le marteau, m’a interpellée en tant que française en m’expliquant que j’étais Napoléon et lui était Koutouzov.. j’ai mis quelques minutes à me souvenir que si Napoléon l’avait battu à la Moscova, aidé du général Hiver il avait infligé la Berezina à la grande armée… Mon pochard patriote a complété sa leçon en me disant que tandis que nous français nous nous étions couchés devant Hitler, lui Russe avait résisté. Là je lui ai rendu grâce pour l’héroïsme soviétique.. Alors il m’a souri et m’a dit : Normandie Nyemen…

De même, dans l’avion un jeune surdoué, moscovite depuis de nombreuses générations m’a expliqué l’importance de l’Union soviétique qui avait fait entrer la Russie dans l’ère moderne et qui l’avait fait en préservant l’amitié entre les peuples à partir de la générosité et de l’aspect chevaleresque du peuple russe. Il était passionné de la seconde guerre mondiale et disait qu’à l’inverse des américains qui bombardaient comme des lâches d’une grande hauteur les populations civiles, détruisant les monuments historiques, les Russes préféraient perdre leur vie dans un corps à corps avec l’ennemi…

Igor Strelkov a réussi à galvaniser les troupes à partir de cette vision que le peuple russe, mais au-delà ceux issus de l’Union soviétique, ont de leur propre histoire… Une véritable idéologie, c’est-à-dire la représentation que les individus ont de leur être, de leurs rapports sociaux et de leur Histoire…Une espèce de cavalcade chevaleresque dans l’immensité du pays… où l’on donne son sang pour les ingrats européens… Et là ils sont convaincus de protéger ce continent d’un nouveau tyran l’impérialisme des états-Unis alliés aux oligarques et aux nazis.

Il s’agit de guerre patriotique dans l’Histoire russe, guerres du peuple dans laquelle se mêle celui qui croyait au ciel et celui qui n’y croyait pas, ce qui donne ce genre de morceau de bravoure décrivant le portrait ci-dessous dans lequel le généralissime populaire porte tous les drapeaux.

« Quitter Slavyansk était une défaite, une retraite. Mais l’histoire russe a toujours été que la défaite entraînera inévitablement une victoire. La retraite était la possibilité d’une offensive dans le futur. la victoire est là où triomphel’esprit d’honneur du soldat chevaleresque. La retraite de Smolensk,la retraite du champ de Borodino, laissant le français à Moscou est l’inspiration de l’idée russe, de la conscience religieuse russe et cette retraite a déterminé la plus grande victoire qui a pris fin avec la chute de Paris, lorsque la cavalerie russe a trotté sur le parvis de la cathédrale de notre-Dame de Paris.

Sous le feu dans le Donbass a miraculeusement ressurgi la nouvelle Russie, pays du peuple, où les gens se battent non seulement pour le Donbass et la Russie, mais pour toute l’humanité, écrasée sous la pression des oligarques, un monde implacable.

L’idée de la nouvelle Russie est la liberté, le pouvoir du peuple, la justice divine.

Cette idéologie d’un nouveau pays est écrit pas dans des études scientifiques, pas lors de tables rondes mais sur le champ de bataille, au bout du fusil et sous les salves de « Katioucha », parmi les cris de pierres tombales et les chansons de la marches.

C’est une idéologie, l’idéologie de l’avenir pour tous les continents. Le rassemblement du Donbass s’opère avec diverses personnes portant son drapeau : la bannière rouge soviétique, le drapeau de Saint-André, un drapeau tricolore avec un aigle royal, le drapeau de la nouvelle Russie, une bannière impériale noir et or.

les drapeaux de l’armée populaire sont à l’ordre du drapeau rouge, l’ordre de Saint-André, l’ordre de la Russie, ordre de Novorussie, la victoire de la médaille d’or et noir. »

Toutes ces décorations ornent la poitrine du généralissime Igor Strelkova.

quand Marianne rentrera, j’espère qu’elle vous traduira cet article qui peut vous renseigner sur que certains appellent « l’âme russe »… celle aussi des communistes, enfin des bolchevicks…
http://old.lgz.ru/archives/html_arch/lg152000/curent/society/art5.html

 
2 Commentaires

Publié par le juillet 21, 2014 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Le Généralissime populaire Igor Strelkov

  1. jehaislescookies

    juillet 24, 2014 at 2:01

    un article qui explique la vie interne des républiques de Donetsk et Lougansk, entre des forces « défaitistes » qui rêvent de négocier leur réddition avec les ukraniens, et la tendance Strelkov, d’une guerre idéologique, qui pousserait jusque Kiev. Et les tenants des deux stratégies se retrouvent au Kremlin aussi bien ! Ce qui explique toutes les occasions perdues (ah ! les occasions perdues ! et le manque de volonté politique, qu’est-ce quo’n revoit ça aussi dans la luttes entre les forces populaires et le gran capital NWO actuel, et vis-à-vis des européistes, et des banques ! regardez l’attitude du peuple Islandais, qui tout petit a eu la volonté politique de résister, et la France ne saurait pas ?! pas ous la directions de « larbins » c’est sûr)Donc voici cet article : http://www.vineyardsaker.fr/2014/07/23/les-causes-de-la-melancolie-de-strelkov-rapport-de-situation-politico-militaire-20-juillet-2014/

     
    • histoireetsociete

      juillet 24, 2014 at 2:11

      je n’ai aucune confiance dans vineyardsaker qui est une créature de Soral et autres salopards et qui de temps en temps illustre ses articles d’une quenelle qui en dit long;.. ce sont des flics;.. qui font courir des bruits et qui divisent , votre intervention me permet de signaler que l’on doit prendre ces gens avec des pincettes..

       

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :