RSS

L’économie de l’Ukraine s’effondre, estime l’agence de notations Standard et Poor’s. Ses experts ont baissé brutalement leur pronostic pour l’économie ukrainienne.

19 Juil

1-crimee-1980-urss-otan-cassiniAlors que le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a ordonné vendredi de débloquer 50 millions de dollars pour l’achat d’armements et matériels de guerre, rapporte le gouvernement du pays sur son site. »Débloquer 598,947 millions de hrivnyas (près de 51,148 millions de dollars) pour l’achat d’armes et de matériels de guerre », est-il indiqué dans l’arrêté. Le président ukrainien Piotr Porochenko a antérieurement déclaré que l’Etat réduirait le financement de plusieurs projets scientifiques au profit de l’industrie militaire.Des dépenses militaires, une économie en faillite, Kiev joue l’internationalisation du conflit comme une fuite en avant poussé par les Etats-Unis, alors même que l’oTAN ne sait que faire de ce bâton merdeux… le contexte aussi de la « bavure »…

Pourtant…

Selon des estimations mises à jour, le PIB cette année diminuera non de 3, mais de 7 %. En plus, les experts de l’agence ne voient pas même de chances que la crise ukrainienne s’amenuise dans un proche avenir.

Qu’est-ce qui va arriver à l’économie ukrainienne ? Personne ne peut donner une réponse précise à cette question, même un économiste hors pair. L’analyste de la SARL KFS-GROUP Roman Andreev dit :

« Les perspectives de l’économie ukrainienne pour les années à venir ne sont pas très bonnes. Premièrement, Kiev perd le marché russe. Deuxièmement, les prix de l’acier et du blé que l’Ukraine exporte baissent. Dans le pays, en ce moment, ont lieu des hostilités à grande échelle, ce qui ne profite pas non plus à l’économie du pays. L’économie de l’Ukraine ne réussira pas à modifier rapidement ces tendances négatives. »

Entre-temps, le cabinet des ministres du pays a redressé les pronostics concernant l’inflation, jusqu’à 19 %. Le pronostic du gouvernement, de 12 % à la fin de l’année, avait choqué au printemps les habitants de l’Ukraine. Vers l’été, il est devenu clair que ce chiffre serait dépassé. Le directeur du département analytique du groupe d’investissements Nord-capital Vladimir Rojankovsky parle des raisons de la croissance de l’inflation.

« L’inflation, en rapport avec la chute de la hryvnia, sera plus profonde. Ici, les calculs purement économiques entrent en jeu. Plus grande est la part des marchandises importées dans le panier de consommation, plus l’inflation est profonde. Il est très difficile de faire quelque chose dans ce cas, puisque c’est l’économie de marché, plus ou moins. C’est pourquoi, maintenant en Ukraine, on ne réussira pas à surmonter l’inflation. Mais il y a encore un facteur qu’il faut avoir en tête. Le fait est que l’Ukraine a reçu des crédits étrangers, y compris ceux du FMI. Mais à présent, une part du lion de ces crédits n’est pas utilisée pour la stabilisation de la situation financière et fiscale dans le pays, elle est plutôt utilisée pour le renforcement de l’armement. »

La guerre risque de transformer définitivement l’économie ukrainienne en ruines financières, remarquent les analystes. En plus, les problèmes avec les créanciers pourraient apparaître car ces derniers ont le droit de bloquer l’aide financière à Kiev à cause des dépenses ne correspondant pas aux plans. S’ils ne le font pas, l’Ukraine sombrera pour longtemps dans un marécage de dettes. En effet, l’Occident ne s’occupe pas de bienfaisance : tous les crédits sont octroyés avec un grand taux d’intérêts. À la fin de l’année, la dette nationale de l’Ukraine s’approchera du chiffre 60 % du PIB, déjà critique. Alors, à quoi les Ukrainiens ordinaires devront-ils s’attendre ? A une nouvelle hausse massive des prix, à la réduction des programmes sociaux et à la chute ultérieure de la hryvnia. Les experts conseillent une seule chose : faire des stocks d’aliments. Quant aux économies, il vaut mieux les investir dans l’immobilier, parce que dans les conditions financières actuelles, les banques peuvent crever l’une après l’autre. Et avec elles – les plans pour éviter un défaut de paiement. /N
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_07_18/Leconomie-de-lUkraine-rsque-un-defaut-de-paiement-3453/

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 19, 2014 dans Uncategorized

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :